histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
première déchinte au fond par Jacques Janquin
par minloute le, 06/01/2016  

AVANT PROPOS
Plus l’ temps i passe , plus j’ me dis que j a bien fait d’ deminder à Jacques so d’ réponde à des questions ou d’ raconter des souvenirs del fosse
Ci-dessous un très bio texte, qui nous faire revivre l’ premiere déchinte au fond de Jacques Janquin

PREMIERE DECHINTE AU FOND
Fin mai 1952, le 20 je crois, direction lavabo du 3 de Bruay,on m'avait prévenu qu'il fallait un cadenas. Je rentre et je vois un gars à l'entrée,et à voir mon allure im' dit "té nouvio tiot" ej réponds ouais.
Pour in chain' té ravisse par là. j'em dirige donc vers la salle des pendus à la recherche d'une chaine de libre.
J'em' desbote et m'habille en toile bleue, béguin fait par ma mère, barette celle de mon père, puis les espadrilles, en ce temps là pas de godasses de sécurité
J'accroche mes vêtements propres sur les crochets comme je vois faire les autres, en regardant si j'ai rien oublié, remonte la chaine et cadenas...
Direction la lampisterie. J'avais un bon pour voir le chef lampiste Delveaux André, (entre autre j'ai su y a pas bien longtemps que c'était l'onle à "Boxerman" comme quoi le monde est petit, on en a discuté longtemps avec Patryck BREF!!!!
Comme j'avais mon N° de jeton que j'ai jamais oublié, 1880, le chef me donne mes 2 taillettes une en bronze hexagonale pour la descente et la 2 ième triangulaire en alu pour la remonte.

Le chef m'amène dehors au guichet, tu cries ton N° en faisant voir ta taillette en bronze, et 15 " après on te balance ta lampe un gros boum sur le guichet, tu prends donc ta lampe, mais tu parles d'un poids, puis on se dirige vers un bureau, et me remet à un gars pour m'accompagner.
On se dirige vers le puits 3 ter et comme c'est un puits de retour d'air, tu dois franchir un sas de 2 portes, mais alors je sais pas si pour la 1ère fois j'aurais arrivé à les ouvrir seul.
On arrive à la cage, tu remets ta taillette de descente au ramasseur, tu montes dans la cage, et sitôt pleine le gars abaisse la porte, sonne, et el' gaillolle al déchin à fond la caisse, cha ralentit et ed' vla arrivé à l'étache -360 le retour d'air, mes orels yavotent déjà bourdonné in déchindant, mais là cha sifflo. ej' vo que tout el monde i pince sin nez, em accompagnateur m'explique, té pince tin nez, té ferme ed 'bouch' et té gongle tes joues, ché formidap' té rintin comme avant...
Et nous vla parti au coffre central ou i devo em déposé...
A l'accrochage cha va iavo des gros hublots d'allumés, mais après on allumo es lampe, in' a qu'il mettote à le ceinture, mais mi j'ai l'avo al main, comme un bleusaille... et nous vla parti, em' musette sur em n'épaule..
On éto din' el bowette d'artour d'air, et mi ej suivo bin min gars, car iavo du monte..

Mais in discutant avec ses comorates iavo oublié dem' déposer , et on éto déjà loin, et din seul coup i dit ha mert' j'ai oublié det' déposer ach' coffre. im' dit tévo tartoun' et té print el 1ère vouais à gauche, et té fait 50m et té arrivé.
Té parles pour min 1er jour j'éto servi... Mi avec em' lampe té veillo pas clair à 3m.

Bon j'arrif ach' coff', min porion i chacho déjà après mi, mi j'y explique, i s'appello ALEXANDRE cha s'oublie pas cha tin 1er porion..
On rintre dinch' coff', chéto in briques, mais avec el pression des terrains ché briques iétotes brin'zink', mi ej raviso drole, j'ai su après que l"endroit au alentour avait été exploité, mais cha féjo peur....

Ech' porion im donne min 1er travail, im dirich' vers des berlines ed blanc, ed din on éro dit del farine, mais chéto del pourrette ed calcaire.

Alors i m'explique, té vo té roule el berline par là et té verra 100m plus loin ché noir sur les côtés, alors là té jette du blanc sur ché parois pour blanquir, après qu'el berline al' est vit' té va n'arquerre in' aut' plein'...té vo Dominique ech' té raconte cha ché comme si chéto hier, té vo min disque dur dem chervelle i a été bien gravé, et em mémoire vive j'ai n'ai cor assez.....

Alors mi ej jette du blanc comme ech' pouvo sur les côtés, té parles i in quého el mitant à terre, elle voué al éto étroite iavo qu'un roulache, et ché cad' tout tordu..
Après un certain temps ia des ouvriers qui passent, im' deminde si j'ai mingé, alors i faut faire briquet tio.. donc ej minge vite fait.. et après j'arblanqui, j'ai peut être fait 2 ou 3 berlines... et pi ej vo des lampes qui arviennent, et là jem' dit ché suremein fin ed poste, i mon donné un co ed main pour ramener em' berline pi el ringer..

Retour à l'accrochach', té suis tout el monde, t'armontes comme en' balle, té donnes ed taillette ach préposé, on arpasse din'l sas, direction lampisterie, té fais comme les ots'té gueule tin N° taillette 1880, té mets et lampe sur el guichet, et in femm' t'ardonne et taillette ed déchinte pour el lendemain..
Direction el lavabo qui es trouve ed l'aute côté del lign' ed quémin ed fer,in passant ta ché gard' qui et' ravissent............
Au lavabo,ouverture du cadenas, té déval lé loques propres, té ed déshabil té mets té loques ed fosses sur el banc, té print tin béguin tin savon et té suis tout el monte à poil sous el douche, et té laf el dos tin voisin chacun es' tour.. t'arviens at chain'té t'essuie, rabillach, té raccroche tes loques ed fosses à ché crochets, t'armontes ed chaine duchemin , car parait il qu'in n' qui casse et tout dégringol in bas, ta pu qu'a arcacher in aut' chen'...cadenas

et retour à la maison,rue de Béthune, en passant rue Victor Hugo, rue Basly, sentier de Divion et j'arrif am mason'.
Ej discute un peu dem' journée avec em mère, et pi ej' dine...J'ai fait cha pendant 2/3 jours, mais après ché en aut' histoire de ch'tis, direction din les fronts minloute, ech té raconte la suite sur en aut' mail.....
Bonne fin de soirée


par Boxerman le, 07/01/2016

Sacré Jacques si t'éto cor là et j't'auro arpris.. Ché point m'noncle qui étot chef lampiste mais min Grand père paternel André DELVEAUX. Par conte chéto avec min grand père maternel DECOOPMAN André, que Daniel Poquet y'a été Galibot à ses 14 ans.
Ché eusses Minloute qui m'ont appris cha. In plus, Ch'Daniel y m'a dit qu'min grand père y'avot eu un'fille avec une femme qui travaillot al lampisterie. Daniel, Jacques et bien d'autres des mines d'or de souvenirs minier. Merci à eux.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |