histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)
  ch'est comme aux ouatéres.... y a pu d' papier... (26/01/2019)
  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
questions diverses sur la mine
par minloute le, 07/01/2016  

Questions à Jacques Janquin en date de décembre 2010

On obtient un diplôme de Mineur , après avoir alterné une formation à l école des houilleres et des périodes de formation sur le terrain
Asteure quand qu on devient herscheur, ou piqueur , ou toute autre spécialisation, on passe un diplôme pour ces spécialités ?
(je ne parle pas du boute feu où là ch est évident que comme ché un métier à fort risque , i faut avoir eune formation et un titre j’ supposse)
Est-ce qui yavo des différences d’ salaire entre les différents mineurs or l ancienneté , selon le poste attribué ? ou tout était calculé selon la pénibilité du chantier ?


Est qu il y avait un « bizutage » quand on devenait mineur ?

Vla m’ dernière question pour aujourd hui bin sur , commint qu on s artrouvo au 6 ou au 3 ou au 5 par exempe, c’ que j’ voulo dire ché commint qu on s artrouvo à tel ou tel puits au début d’sin traval ? in prenno en compte de quel quartier qu on v’no ?

ou alors chéto vraimint selon les besoins et un jone du 3 y pouvo aller commincher à travailler au 6 ?

Dans une année, le mineur travaillait il toujours dans la meme fosse ? ou arrivait il qu il soit muté, ou déplacé sur un autre puits ?


Réponse de Jacques Janquin

Disons à l'embauche té pris in charche par un moniteur,té va déjà après plusieurs jours au fond au centre d'apprentissach'
,mis chéto à Grossemy,t'appréno tout es' qui éto relatif al fosse,tar tourno dint' fosse en semaine
après,et au fur et a mesure que t'ingurgito ché réglements,t'avancho din les fronts,chéto pas comme dinl' temps nos arrières grands parents...

Des hercheurs,ed min temps chéto un gars qui avo été comme mi al tal école,car din traval,této piqueur au carbon din tin tronçon ed carbon à abattre,et hercheur, al pelle pour jété tin carbon que t'avo abattu dinl' couloir oscillant,ou bien dinl' blindé
Après té passe au fond tin CAP ed mineur,après té t'arva din et' fosse,et la té va in tal comme in ot' ouvrier,té do faire tin trait,ou bien té gagne rien.

Pour apprinte à boiser là on allo au N°1 al mine imach',la té passo en épreuf' aussi pour vir' tes capacités,chéto pas en mince affaire non plus,mais y fallo passer par là.

El boute feu chéto un mineur spécialisé din les tirs ed mines,biensur yavo suivi in' formation spéciale,et pi y alo in recyclach',car yavo toudi des nouvelles choses qui devo savoir,suivant l'évolution din les mines.

Les salaires à l'abattage,l'anciennet' n'avo rien à vir'této payé acha que té féjo,par contre cheux qui étotes payés al catégorie,yavo un indice qui monto un peu,mais pas des masses.et comme ech' té dijo précédemment du soir yavo les primes qui étotes attribuées à ché ouvriers spécialisés,selon leur boulot..

Mi j'ai jamais connu ed bizutach' al fosse,ya un coup j'ai intindu parlé que al Ste Barp' au fond in a un qui avo mis un tuyau d'air comprimé dinl' cul d'un tio,mais sans plus...l'aut' i devo avoir un coup din l'aile suremint.

Disons mi j'éto au 3 bis,mais el tal école al éto au 6 alors té déchindo là.après tar veno din ed fosse.

Si této du 3,té dévalo au 3,et pi té tin alo din tin quartier,ainsi de suite pour chaque fosse
.En principe si té resto à Divion,t'allo au 5,et si té resto du coté du 6,talo al fosse 6,min biau frère ech' gros Jules y resto rue d'Hulluch,impasse Devrièze,é bin ya été au 5,mi ej resto rue ed Béthune j'ai été au 3,sin père à André qui éto d'Haillicourt, ya été au 6,ech' ti qui resto dinl' fond ou in haut d'Houdain ,yalo au 7.

Disons al fermeture ed ché puits à Auchel,ché mineur i vénotent in bus au 6,ou bien cheu qui restote à Gosnay i vénote in train au 3.i déchindote ach' passach à niveau dinl' rue des agaches.

Après el fermeture ed ché fosse ed nous coin ya eu pas mal ed mutations du coté ed Lens,sallaumines et même Oignies..Cha devo pas et' rigolo poul la route ed ché mineurs.

J'espère que ej réponds bien à tes questions,si i manque en chose,té mé el dit,ech' té répondrai..
Bonne soirée à vous ots'
Amitiès

par jpp le, 07/01/2016

si j'dis des C....s tant pis les anciens mineurs i m'arprindront.
Mi j'resto din l'quartier du n°4, et min père et tous les voisins i travailotent effectiv'mint à l'fosse 4.
Par contre les frères de min père (rue du Jura in face del piscine) i z étotent à l'fosse 6.
Tous mes oncles du n°3 chéto el fosse 3.

Pour les "ouvriers du jour", la règle du secteur d'habitation elle semblo ne pas s'appliquer : min prof de clarinette Mimile Bailleux i resto in haut del côte des agaches et i travaillo comme "métallurgiste" à l'atelier del fosse 4, avec des horaires très adaptés ; i faiso matin, i r"parto diner et il arveno l'après-midi. Peut-être qi'il éto privilégié passe qui juo à l'fanfare du commerce du n°3.

Après, j'avo un voisin, Charles Hachin, del rue d'Ourton qui travaillo aux ateliers du n°2...
Pour ché formation d'ouvriers, je n'cro pas que cha existo el génération avant celle de Jacques. ; Min père éto chef ed talle déboiseur (toudis de nuit), et min bio père il éto boutefeu, et je n'les ai jamais intindu dire qu'i z avotent été à l"école. Sans jeu d'mot aucun, j'cros qui z ont appris sur el tas.

Un autre truc qui me turlupine din cha que Jacques il avo écrit. I parle du passage à niveau del rue des Agaches ; cha ne me rappelle rien, j'ai l'souvenir d'un pont très très haut qui enjambo el rue au niveau del ferme Verbecq. Qui ché qui peut nous éclairer là d'ssus et qui auro peut-ette eune photo dech pont et du passage à niveau qui auro pu exister???


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |