histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  tomates du maroc 1 roro 29 le kilo en février (21/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 2ième partie : La « Grande » école (18/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)
  ch'est comme aux ouatéres.... y a pu d' papier... (26/01/2019)
  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la déchinte par les cages
par minloute le, 11/01/2016  

Minloute

Je voulais savoir s il arrivait qu il y ait des incidents avec la cage qui faisait la navette avec le fond …..

comment s organisait le transport des hommes , du charbon et du matériel , c'est-à-dire passait on tout par le même puits (hommes , matériels, balles, barrous) ?

Ou alors y avait il des puits de descente réservés au transport des balles et des barrous, et un autre puits pour la descente ou la remontée des hommes ?

Je change de sujet ,une fois au fond , perdait on la notion du temps et avait on l’obligation de porter une montre ?

Lors de la remonte , saviez vous ou deviniez vous le temps qu il faisait dehors, ou alors était ce une surprise à chaque fois ?

Qui decidait au début , si vous descendiez au fond , ou si vous travailliez au jour ?


REPONSE JACQUES JANQUIN

A ma connaissance, je n'ai jamais entendu qu'il y eut des problèmes avec les cages

tu sais tous le jours il y avait une visite minutieuse du guidage,de la chappe au dessus de la cage,ainsi que du cable,ce cable que voyait continuellement le machiniste sur ses tambours.

En plus, les cables, la cage, et autres matériel étaient changés régulièrement avant l'incident, ché comme un peu que pour les pneus de la voiture et les plaquettes de frein.

Le transport, plutôt la descente du personnel se faisait à vitesse plus réduite qu'avec les berlines, normal, car on aurait été secoué,
il y avait des horaires à respecter. quand ce fut la grande bataille du charbon, il y avait pas mal de mineurs dans toutes les fosses, et pour que la descente aille plus vite, la descente se faisait au moins sur 2 puits de chaque fosse.

moi j'ai connu cela au 3 en 1952, la descente se faisait au puits 3, qui après la descente du personnel remontait les petites berlines, par contre au 3 ter, c'était la descente du personnel, puis ensuite le matériel, et pendant le poste il y avait des horaires de descente et remonte à des heures bien précises, exemple les ingénieurs, les chefs porions, et autres personnel.

au 6, c'était la même chose, au 6 ter équipé d'un skipp, en dessus du skipp, il y avait 3 étages pour la descente du personnel, à vitesse réduite, par contre quand c'était la remonte du charbon, el cache tel veyo pas arrivé au jour, cha duro 2/3 secondes, el gaillole ar l'arplongeo pire qu'in balle ed fusil, au moins 25m/seconde, nous chéto quand même 8/10m/secondes.

Le matériel descendait au puits 6 bis, après le personnel.

On y remontait également des grosses berlines de 3000l de terre. au puits 6bis au matériel,au 3 ter la cage posait aux taquets,et faisait un de ces bouquants, pour la descente le machiniste après la sonnerie faisait un pas plus haut,le temps de dégagé ces taquets, et el gaillole al arplongeo.

Au puits 6 bis, il n'y avait pas de taquet, mais un pont pour mettre le niveau de la cage avec le roulage aussi bien au fond qu'au jour.

la notion du temps on la perdait pas, il y avait des gens qui descendaient à différents horaires, ainsi que des remontes, donc on savait, mais la montre était bien utile surtout pour la maitrise, car pour faire ton trait, c'était toujours la course contre la montre......

Bah, té sé el temps qui féjo, ché pas qu'un sin fouto mais t'attindo parler ej' chef taquet quand i pleuvo, gélo ou bien qui quéo del neich', et té pinso al artour at' maison commint cha allo allé.

el décision que té déchincho au fond, al t'arvéno à ti, sil té souhaito, ou bien té parints it dijot' ta pas ed boulo t'iras al fosse.................De toute façon té passso en visite médicale afin ed savoir si této apte à aller au fond.
Bonne nuit


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |