histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
revue d arsenal fin
par minloute le, 11/02/2016  

ché pistolets, bon là mi j' éto un espécialiste... car j in a eu, j in a eu ....

faut dire que plus brisaque qu' mi fallo s' lever tot ....

j in a eu in plastique j' sais pu combien, des pas solites, que chéto en plastique transparent, qu in acato cha à la ducasse et qu' dins y avo comme des smarties ...mais en moins bon

in s in fouto , chéto l' pistolet qu in voulo, mais chtilale, ch'éto rare si ch' canon i teno l' coup au bout d' 15 jours .....
j a eu des revolvers, des colts aussi, savez ceux avec des tchiots canons

grinmint souvint en plastique et la plupart du temps ch' barillet i tourno pas i éto factice .......

quand que j' dijo que j éto brisaque, as' deminder commint que j' faijo cha qu ale dijo m' mère, j' arreto pas d' coincher l' gachette

alors pour les réparations , m' mère fallo pas trop y compter, et min père si cha réussisso pas tout d' suite ,i s énervo , et là t argretto d' li avoir confié tin pistolet, cha li éto arrivé d' el casser plus qu' mi .....

j in a eu un que j a eu ker avoir longtimps, i éto en plastique ch'est vrai, mais du solite d' solite, d ailleurs min frère im' l avo dit , ch' est li qui m' l avo acaté chéto un "made in germany"

pistolet en plastique gris, avec eune collerette dorée au bout dech' canon , et zaller dire un barillet qui tournot ?

bin nan , miu qu' cha, si t appuyo sur un crochet qui yavo d' sur , t avo eune partie qui pivoto en avant et là miraque, té pouvo intiquer d' dins eune bande d' pétards à claquer

ch'est pas comme asteure du que ch'est eune espéce d' rond in plastique qu in vient mette dins ch' pistolet

nan la chéto eune bande d' couleur rouche ,avec tous les centimetes eune tchiote bosse que chéto eune poude à pétard

eune fo l' bande mis à l intérieur, t appuyo sul' détente et clac à chaque coup cha faijo un tchiot boucan d' détonation

j avo ker l odeur que cha dégageo , eune tchiote odeur de poude et in plus in pouvo comme ché coboles souffler un peu au bout dech' canon pour faire partir l' finquée .....

après fallo faire attintion à ché bandes à pétards, fallo pas qu ale prennent l humidité

si té voyo que l' bande ale éto rouche clair, té pouvo et' sur que cha marchero pu .........

deux derniers souvenirs sur ché pistolets, pas forchémint bin gais

savez commint qu on est à l école, in échange des juets ou on s' les racato, meme si ché parints, in tout cas les miens i zétotent loin d' ete cauds à ch' t idée là

un coup in avo un camarate d' classe qui habito rue de paris qui a venu juer avec nous et i avo , chéto eune réplique in juet du colt remington 1858

j' ma cor rinseigné sur internet pour l artrouver

tout in fer, et in metto des pétards d' dins , i éto un peu abimé au bout mais j' li avo acaté

sauf que 2 s'maines après in juo avec eune aut' bande qui éto d' la rue anatole france, mais limite avec la cité des electriciens

et qui a un gars qui quand qui a vu min nouviau révolver, i voulo m' l arprinte, pasque i pinso l avoir perdu dans ché camps

cha a été bagarre , pi après in s a expliqué quand meme, et quand que j y a dis que j' l avo acaté à untel, i s a douté que ch' gars là qui éto avec li ch' jur là , i avo du l' récupérer pour li meme

mais i voulo toudis l' récupérer, mi j' voulo pas i ardonner
y a promis qui viendro avec sin père, mi j a été expliqué à min pere d' min coté, et in fait y a jamais v'nu, par conte l aute, chti d' la rue d' paris, ses parints ont été prévenu et y a pris eune sacrée raclée

mais ch'est pas l' souvenir que j' garde l' plus, ch'est un souvenir que j a toudis gardé envers mi, mais qui m a toudis extrem'mint troublé par la suite

in avo un camarate qui veno d'temps en temps juer avec nous, et un coup y a vénu avec deux pistolets, mais à les vire in auro dit des vrais, d ailleurs i zétotent pour nouzautes d un poids excessif

savez comme chi chéto des révolvers d adulte, in plus quand qui nous les a montré in éto qu' trois et in voyo qui voulo pas que cha s' sache, i nous avo dit qui les avo pris dans l' tiroir d' sin père ......

in y jué qu un coup d ailleurs , et in a su quequ' mos plus tard que sin père i s éto donné la mort avec son arme à feu....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |