histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les elections présidentielles (29/04/2017)
  ch'est pas pour les éfants (28/04/2017)
  rin qu à l odeur (25/04/2017)
  vous zin prindez bin eune tranche (24/04/2017)
  le balto ou le marigny fin (22/04/2017)
  le balto ou le marigny (22/04/2017)
  pour ché polonais (22/04/2017)
  Langue, rollmops et oignons vinaigrés ! (21/04/2017)
  là ch'est pour les sensations fortes (20/04/2017)
  allez in faire minger asteure (19/04/2017)
  au matin (17/04/2017)
  prochaine série (13/04/2017)
  Min pépé à mi (06/04/2017)
  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)
  ch' mimosa (25/02/2017)
  mystère d' carte postale (22/02/2017)
  min grand onc' chauffeur d'ingénieur (21/02/2017)
  à vélo dins min quartier (20/02/2017)
  le drive 1 (19/02/2017)
  le drive (19/02/2017)
  cordonnier rue Anatole France (18/02/2017)
  le tapioca (17/02/2017)
  tem' rameneras du marché (15/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy fin (14/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy (13/02/2017)
  du pélican à la lessiveusse (12/02/2017)
  du créchon au bas nylon (11/02/2017)
  aut' moyens d' locomotion (10/02/2017)
  carettes d' la rue leverrier (09/02/2017)
  à l arriere de l ariane (08/02/2017)
  décés de monsieur Opigez (07/02/2017)
  si cha existe cor ... (04/02/2017)
  France 2 l'épopée des gueules noires (02/02/2017)
  cocorichti (30/01/2017)
  cuisine - du guinsse (30/01/2017)
  jacinthe (25/01/2017)
  sur les routes nationales fin (24/01/2017)
  su les routes nationales partie 2 (23/01/2017)
  décès de Mado Poquet (1) (22/01/2017)
  récitation fin (22/01/2017)
  su les routes nationales partie 1 (21/01/2017)
  décés de Mado Poquet (20/01/2017)
  récitation partie 2 (20/01/2017)
  récitation partie une (19/01/2017)
  tin gardin (18/01/2017)
  Magellan à cause d' ti (15/01/2017)
  à Monsieur Robitaillé (15/01/2017)
  la même histoire version 2 (12/01/2017)
  la même histoire version 1 (12/01/2017)
  ch' maite au traval partie 2 (10/01/2017)
  ch' maite au traval partie 1 (10/01/2017)
  Changement d'école (10/01/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...
 d. FREVILLE ( 05/01/2017)
je suis un ancien mi...
 Hervé62155 ( 22/12/2016)
Joyeux Noël et bonne...
 franed ( 16/12/2016)
Bonjour, site très i...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
à l'arrière del carette ou tournez mes gins tournez 2
par minloute le, 25/02/2016  

J’ vous raconte cha un peu comme un péripe, avec la vision qu in peut avoir d’ l enfance, mais faire 100 kilometes à ch’ tépoque là , à la fin des années 60, ch’éto pas l’ bout du monde mais cha commincho à faire ….

Faut dire aussi que ché carettes chéto pas comme asteure, t avo pas d autoradio, cha ch’éto pas graffe , j éto là pour faire l’ conversation , pas d’ climatisation nan plus, vous m’ direz dins l’ pas d’ calais…
mais quand qui faijo caud, in baisso la vite, pas trop quand meme, sinan cha faijo courant d air

ché carettes étotent plus tchiotes qu asteure, j’ vo cha pour justifier que tout l’monte avo eune galerie su sin toit pour partir in vagances….

Ou si in avo des carettes aussi grantes qu asteure, au niveau des reprisses chéto pas la meme chosse, j’ me souviens que ch’moteur du break peugeot 403 de couleur grisse d’ min père éto un peu « poussif » dins ché longues cotes …….

Nous zarvlà à la sortie de le parcq su la route d hesdin, ch’éto aussi l époque du qui yavo pas d’ déviations, et qu in devo passer par hesdin pour aller ta la mer

De là, in passo par marconne, marconnelle, et après direction montreule sur mer

Djà que ch’ nom, montreul SUR MER, cha sinto djà la fin du voyache, cor que , la mer à montreul cha faijo eune paire d’ sieques qu ale s in éto artirée …

Marconne marconnelle, et pi direction montreul, avec chte route que min père i avo pas ker, passer par beaurainville , beaurainchateau ….

Ch’éto passer par le bas ….

Tchitote route pleine d’ viraches, du qui yavo souvint des tracteurs sul’ route, et là impossipe d’ doubler dins chte vallée encaissée

Suffiso qu in plus qui a un camion devant , et là chéto sur qu in avincho tout duch’ mint , le temps d’ raviser ché cinces tout l’ long del route, d’ citer les noms d’ ché enseignes publicitaires d’ chez bistrots …..Jupiler, Maes Pils, Pelforth ……

de lire les publicités peintes su ché pignons d’ masons, d’ raviser l’ guiffe d’ ché gins l’ long des villaches ……..

Tout cha pour aboutir al’ grante cote d’ montreul, cote redoutée par min père , vu qu ale éto bin raite, et qu in haut fallo vraimint printe sin mal en patience pour pouvoir traverser l’ route entre boulone et abbeville ….

Et là min père i avo été un précurseur, pasque dins marconnelle, in quitto la d 349 ,pour tourner à gauche, là yavo au coin un débit d’ tabaque, reconnaissape avec l’ carotte rouche qui dépasso del facate

Asteure cha a cangé, j a été vire sur google maps , asteure al’ plache ch’est la charcuterie du terroir ..

De là la route ale monto in lacets pour arjointe le plateau du qui avo le tchiot villache de lambus et arjointe campagne les hesdin

En mettant sin clignotant pour tourner à gauche et eune fo ingagés sur ch’ te route, min père éto contint, y éto contint pasque de là yallo avoir bin moins d’ carettes que si i auro continué par montreul

Par la suite cha a cangé, mais in in parlera un peu plus tard …. Pour l instant on vient d’ passer campagne les hesdin

M’ mère ale dijo à min père d’ rouler moins vite, am’mote, l euphorie, la joie qui a pas grand monte sul’ route, i appuyo sul’ champignon ….

Alors i dijo « Odetttttte » , pasque faut dire que m’ mère meme si yavo pas cor d’ ceintures de sécurité , ch’éto sur qu ale sero pas passée par ch’ parebrisse si yavo eu un asquident …
Tell’mint qu ale serro fort l’ poignée d’ el portiere …..

Nous vla chi arrivés au bord de montreul sur mer, in fait à peine 1 kilomete plus loin que le centre ville, mais cha permetto d’ passer plus facil’mint , d’ traverser l’ grand route et d entamer la fin du voyache

La fin du voyache non, pasque yavo cor queques villaches à passer, mais in sinto que « cha sinto bon »….

Tchiot villache de sorrus, pi un peu plus loin , in avo l’ choix entre 2 routes, so passer par le bas , par saint aubin, min père i l’ prenno pas souvint, ou passer par le haut par saint josse

Mi aussi j avo ker passer par saint josse, dans l’ temps cha avo été le lieu d ermitage de saint …josse, jel’ compreno ,pasque là haut, chéto la derniere bosse, le dernier promontoire avant la plaine qui éto bordée tout au bout par ché fameuses dunes qu on voyo enfin …..

De saint josse, on entamo la déchinte vers la plaine, mi j éto pu au fond d’ min sieche, j éto assis au miyeu, bon min père d un coup i s’ facho, fallo que j ale m’ rassoir, vu que j’ bougeo , que j’ donno des coups d’pieds dins sin siege, et que j’ boucho la vue d’ sin rétroviseur interieur….

Parel in bas in s arreto et chéto l avant dernier « obstaque » à franchir avant d arriver à merlimont plage, l’ route entre le touquet et verton

Là in allo tout dro in passo par capelle, tchiot villache qui concurro pour le prix du villache l’ plus fleuri, m’ mère au passache ale dijo à min père les belles compositions florales qui yavo l’ long del route…

Mais min père, tel mermoz conduisant sin avion de l aéropostale au dessus d’ la cordillere des zandes ou du grand désert du sahara, éto tout occupé à suiffe s’ route, à raviser si yavo pas un voyant qui s’ metto pas au rouche, ou si yavo pas eune finquée ou eune odeur suspecte qui s échappero dech’ moteur …..

Pi as’ décharge, l’ route ale éto étroite, toute biscornue pour attinte merlimont villache, tout autour chéto que marécages ou patures invahies d iau, à croire par momint qu in roulo au miyeu d'une innondation ……

Nous vla arrivés ichi presque au bout du voyache, le stop de merlimont villache, fallo cor traverser l’ route entre le touquet et berck

La suite demain mes gins


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 16 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |