histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les elections présidentielles (29/04/2017)
  ch'est pas pour les éfants (28/04/2017)
  rin qu à l odeur (25/04/2017)
  vous zin prindez bin eune tranche (24/04/2017)
  le balto ou le marigny fin (22/04/2017)
  le balto ou le marigny (22/04/2017)
  pour ché polonais (22/04/2017)
  Langue, rollmops et oignons vinaigrés ! (21/04/2017)
  là ch'est pour les sensations fortes (20/04/2017)
  allez in faire minger asteure (19/04/2017)
  au matin (17/04/2017)
  prochaine série (13/04/2017)
  Min pépé à mi (06/04/2017)
  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)
  ch' mimosa (25/02/2017)
  mystère d' carte postale (22/02/2017)
  min grand onc' chauffeur d'ingénieur (21/02/2017)
  à vélo dins min quartier (20/02/2017)
  le drive 1 (19/02/2017)
  le drive (19/02/2017)
  cordonnier rue Anatole France (18/02/2017)
  le tapioca (17/02/2017)
  tem' rameneras du marché (15/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy fin (14/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy (13/02/2017)
  du pélican à la lessiveusse (12/02/2017)
  du créchon au bas nylon (11/02/2017)
  aut' moyens d' locomotion (10/02/2017)
  carettes d' la rue leverrier (09/02/2017)
  à l arriere de l ariane (08/02/2017)
  décés de monsieur Opigez (07/02/2017)
  si cha existe cor ... (04/02/2017)
  France 2 l'épopée des gueules noires (02/02/2017)
  cocorichti (30/01/2017)
  cuisine - du guinsse (30/01/2017)
  jacinthe (25/01/2017)
  sur les routes nationales fin (24/01/2017)
  su les routes nationales partie 2 (23/01/2017)
  décès de Mado Poquet (1) (22/01/2017)
  récitation fin (22/01/2017)
  su les routes nationales partie 1 (21/01/2017)
  décés de Mado Poquet (20/01/2017)
  récitation partie 2 (20/01/2017)
  récitation partie une (19/01/2017)
  tin gardin (18/01/2017)
  Magellan à cause d' ti (15/01/2017)
  à Monsieur Robitaillé (15/01/2017)
  la même histoire version 2 (12/01/2017)
  la même histoire version 1 (12/01/2017)
  ch' maite au traval partie 2 (10/01/2017)
  ch' maite au traval partie 1 (10/01/2017)
  Changement d'école (10/01/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...
 d. FREVILLE ( 05/01/2017)
je suis un ancien mi...
 Hervé62155 ( 22/12/2016)
Joyeux Noël et bonne...
 franed ( 16/12/2016)
Bonjour, site très i...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
arrivée à Merlimont
par minloute le, 28/02/2016  

J’vous avo laissé l’ dernier coup presque devant ch’ portail del mason de merlimont

Quand que j’ dis portal, j auro pu li donner l’ définition suivante « tchiote barriere in ferale qu in injimbo facil’mint vu qu au miyau cha devo pas et’ plus haut que cinquante centimetes , mais qui nous donno beaucoup d’fil à r’torde quand qui fallo l’rouvrir après quequ’mos sans utilisation… »

Non pas pasque cha avo rouillé et qu’ min père allo y mette eune enieme couche d’peinture d’ sur, nan, chéto ché nœuds qu’ min père i avo mis l’ coup avant …..

D abord ch’éto del fichelle d’ récupération, fichelle d’ colis, ou fichelle faite avec des morciaux d’ filets récupérés sur la plache un lend’main d’ tempete ….

Nous vla donc garés un peu plus haut qu’ la mason, mi j’ devo sortir par l’ porte d’ coté, m’ mère aussi pi là in devo aller artirer ché nœuds qu min père i avo fait …………

quand que j' dis mason j auro pu dire "chalet en préfabriqué avec 2 pieches , ché cabinets dehors , et eune barraque in bo"

A chaque coup, avec ché fameux noeuds, in i arrivo pas, alors min père , d’ l intérieur del carette i ralo

i d’mindo du qu in in éto, comme cha avincho pas, i raviso dins sin rétroviseur, pi i ouvro d un coup l’ portiere del carette, et i « jetto » à l exterieur s’ gambe raite, pour pouvoir après s’ raccrocher à la dite portiere pour s ardrécher

Bon yavo des coups yavo des automobilistes qui klaxonotent pasque min père i empioto grinmint sul’ route avec s’ portiere ouverte, mais min père i dijo toudis « mi j a qu eune gampe »

……
L’ vla qui arriffe à not’ hauteur, i nous zarpousse pour ouvrer ché nœuds, bin sur i y arriffe pas plus, mi j’ lance qu in pourro donner un coup d’ coutiau pour couper cha, malheureux quo que j avo pas dit …….

Duch’mint tout duch’mint , min père i arrivo à passer l’ pointe d’ sin canif, pour écarter ché brins..

mi j avo djà franchi allegremint l barriere, rin que pour aller fouler l’ sape qui yavo d’vant la mason …..


Eune fo ch’ portal ouvert, aut’ opération, j allo avec min père ouvrir l’ cadenas d’ la barraque in bo qui yavo d’ l aute coté del mason, eune ancienne cabane d’ cantonnier des chemins de fer, am’mote récupérée par mon mononque

Là fallo s’ batte avec l’ porte pour l ouvrer, vu qu avec l’ humidité ale avo jué, in donno un grand coup d épaule ,et eune fo d’ dins, min père i m’ passo des plaques d’ ferale rectangulaires, assez fines, commint vous dire...

ché exactemint les plaques qui zutilizottent ché camionneurs dans les flims au sahara quand qui quéyottent su des bandes d’ fesh fesch , savez le sabe tout mou….

Mi j’ jetto un coup d eule à l intérieur pour vire du qui zétotent ché juets que j allo pouvoir arsortir après ….

Mais d abord , fallo travailler …

In installo ché plaques du que l’ carette ale allo devoir passer pour rintrer dins l’ terrain

Min père i artourno as’ voiture, i metto un temps à pouvoir rintrer tranquil’mint à l interieur, vu qui yavo grinmint d’carettes qui arrivotent su merlimont

Eune fo au volant i metto sin clignotant, m’ mère et mi in prio pour qui a pas d asquident ach’ momint là…

Cha y est , min père i tourne l’ carette, i va s engager dins l’ terrain, y a l’ portal à franchir , i d’minte am’mère del guider

bon cha finisso toudis parel, m’mère ale savo pas bin l’ faire, min père avo besoin d et’ grinmint rassuré avant d’ faire rintrer ch’ bolide dinch’ terrain, chéto presque un dialogue d’ sourds

Que cha finisso souvint qu’ min père i ralo et que m’mère ale brayo

Cha yest ch’ moteur y a monter dins ché 20 000 tours , am’mote qui zont intindu cha jusqu au bout d’ l avenue d’ la plage ….

L obstaque y est franchi, ch’éto paris dakar avant qu’ cha existe quand qu in y busie un tchiot peu …

L’ carette ale est dins l’ terrain, m’mère as’ précipite pour arfermer ch’ portal, min père i s’ radoucit, là y éto rassuré, y éto arrivé et ché vagances ale zalotent pouvoir commincher

Enfin ch’est eune façon d’ parler, mi j avo pas ker ch’momint là, pasque ch’éto pas question pour mi qu in m’ lache la bride….

fallo aider

Et chéto l’ débarquemint, le mot n est pas faibe, le déchargemint del carette

Faut dire qu à part ché ustensiles courants d’ cuisine, ché assiettes, ché bols , ché couverts , queques castroles, tout cha dépareillé, pasqu i zavotent djà eu eune vie bin remplie avant d attérir ichi pour terminer leu carierre

L’ reste cha veno d’ bruay, l’ cocotte minute ale avo fait l’ voyache… mais aussi l huile et l’ vinaique ….

pi aussi tous nos vet’mints d été, et de pluie bin sur qui faudra qui nous fallo pour rester ichi un mo

Sans compter qu’ min père avo fait l’ plein d’ sin gardin, sans compter ché plantes à arpiquer, queques zoutils aussi, l’ pot d’ champe ouais ouais i éto du voyache aussi …….

Donc yavo tout l’ coffe du break à vider, mais chéto pas tout, fallo aussi artirer la bache et les tendeurs qui yavo sul’ galerie , pi déchinte toutes ché valises qui yavo là haut

Y a des coups in auro dit ché carettes qu in voyo su les imaches de l exode d’ 40……..

l’ gazogene en moins ch’est tout ….

Croyez pas que j allo et’ libéré, nan d abord fallo répartir ché cartons, entre l’ mason et l’ barraque

après fallo aider min père à ranger tout c’ qui allo s’servir pour arpiquer

Pi là , enfin, j avo l’ dro d aller juer, mais fallo pas que j’ déballe tout c’ qui yavo dins l’ barraque pour mi juer ……

J’ jue bin, j’ rinte dins l’ mason pour faire partager am’mère mon enthousiasme

mais ch’est pas l’ momint, ch’est que cartons partout, et m’mère qu ale eto toudis al’ recherche d’ quéquosse mais qu ale savo pu dans quel carton ch éto

Ale demindo pas à min père , qui li commincho à s installer, i arrimo la porte d’la barraque

i sorto ché sieches d’ plache d’ l année derniere pour vire si zétotent cor bon et si fallo pas un coup d’ torchon

D’ là si mon mononque éto dins l’ mason en face, in allo li dire vite fait bonjour in passant par ché gardins……

In savo que l’ midi in iro i boire l apéritif, vu que nous in veno juste d’ s installer

Au bout d un momint, on arveno al’ mason du que m’ mère ale courro d’ partout
dins l’ pieche pour finir d’ tout ringer

Ale avo vraimint pas canger ché zhabitutes

Ch’est déjà presque midi, m’ mère ale souffe un coup

mi j’ su aux anges, les vagances comminchent, in va aller chez mon mononque boire l apéritif

mi cha sera un verre d’ jus d’ raisin mais ya aussi ché biscuits apéritifs …

Pi après j’ sais qu in arvenant al’ mason, m’ mère ale djà préparé l intrée, ché carottes rapées

pi après eune boite d’ cassoulet, de la conserverie des flandres....

que m’mère ale va dire un peu penaude, in minche eune boite pasque j a pas l’ temps faire à minger .....

min père, tout euphorique, i ouvro eune boutele d' rosé, en criant "pam" un grand coup , tout cha pasque pour li aussi chéto l' début des vagances ....

Oh Maman, mi j éto AUX ANGES …………… et j’ sais pas c’que je donnero pour arviffe ché momints là ..


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 14 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |