histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
champ, gardin, des porions à ché fleurs 1
par minloute le, 24/04/2016  

Champ et gardin, cha a été longtimps l’ cas al’ mason

Min père in plus d’ sin gardin, i allo au « champ »

Non pas qui éto cinsier , nan , ch’éto comme des jardins ouvriers, qui étotent au bout d’ la rue leverrier

Et comme sur eune bonne partie i zétotent intourés par del terre du qu in pousso du blé, i l appelo comme cha

Là ch’éto l’ rendez vous des dévorants du gardin

Ch’éto des gins des alentours qui venotent là, des gins que leu gardin i leu suffiso pas in surface « pour s exprimer » ……

Ch’éto comme un monte à part, quand que j allo vire min père, eune fo que této au bout del rue in cul d’sac, fallo dévaler pour aller arjointe ché parcelles

D’ là in voyo pu l’ rue , in avo un panorama qui allo du terril du 2 bis d haillicourt à ceux du 6 et 7 d’ haillicourt et houdain , in passant par la rue verte et ché tchiotes masons d’ la rue des alouettes

Panorama, j avo marqué « eune vue » mais j’ armets « panorama »

In voyo que le haut du terril du 2 bis qui emergeo d’ la cote du mont d helin

Du bout del rue i paraisso presque débonnaire, facile d acces presque, in voyo ch’ qu’min hélicoidal qui meno au sommet...

mais si vous déchindiez sur haillicourt, rin qu in étant au bout d’ la rue d’ verdun, i éto impressionnant, suffijo d’ raviser in comparaison, la taille des masons qui yavo tout au tour …..

A l aute bout , sur not’ droite, ché deux terrils du 6 et du 7 qui formotent au loin comme des sentinelles pour marquer ch’ bout d’ not’ vision

Ch’ tableau y est presque dréché,j' cacho tout d' suite min père du r'gard , min père, bin sur ch' meilleu jardinier à mes yeux ...

(j do avouer qui s'croyo pas ch' meilleux, j' me souviens qui avo discuté avec untel qui li avo donné des idées, ou des techniques pour améliorer l' pousse d' ses légueumes)

manque pu pour décrire tout cha ,qu'eune fos qu in commincho à dévaler vers les champs, ch’est comme chi in rintro dans un aut’ monte

D’ abord in intindo beaucoup moins ché carettes, et in avo aussi l impression d’ pu et’ dins ché corons, et d’éte dans un grand espace ouvert

In intindo beaucoup moins ché carettes, mais al’ belle saison, ché alouettes ale prenotent ch’ relais

cha m a toudis suivi, i m’ suffit d intinte leurs chants, que j’ me prinds direcque eune baffe dins m’ guiffe …..

pour m’ ramener 50 ans en arriere à aller al’ rencontre d’ min père , au miyeu d’sin champ , qui travaillo la terre avec sin louchet ou sin groet

là bo ch’éto l’ calme et la sérénité, gardiniers peu bavards, chacun dos courbé sus’ parcelle à saquer d’ dins , chacun à sin rythme

yavo bin des discussions intre eux , souvint quand qui zarrivotent ou qui z arpartotent

mais l’ plus souvint chacun éto bin occupé as’ n affaire

cha n impecho pas que j avo bin l’ orde d’ bin dire bonjour à tous ché gins qui étotent dins ché gardins avant chti d’ min père , non mais ….

In éto cor bin appris ach’ momint là …

souvint min père i rameno d là bo eune salate , du persil qu in li avo donné,

i s’ échangeotent souvint des légueumes ou meme i s’ donnotent intre eux des legueumes quand qui n’ avotent d’ trop …..

in plus min père i s occupo d’ sin gardin attenant al’ mason


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |