histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la plus pitite mason des houilleres (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
champ, gardin, des porions à ché fleurs 3
par minloute le, 25/04/2016  

j' m in souviens bin d' sin gardin à min père

del cour, cha monto un tchiot peu et t arrivo vite à ch' gardin

au sol , pour faire ch' quemin, chéto des bandes d'roulache usagées qu' min père avo récupéré auprès d' un d'ses plus viu camarate qui éto bourrelier aux ateliers centraux

après ché baraques, su la gauche yavo ch' dernier sapin d' la noel qu in avo planté

là au bord, yavo eune route d' thym su la gauche, et j' v cor min père fuir toute l' parcelle à gauche

j' avo ker sintir l odeur del terre artournée

min père i dijo que chéto bin qui ya autant d' viers d' terre , chéto bon sine pour ché plantations

i planto grinmint d' chosses , salates, porions, carottes, (pas d' pommes de terre) , mais aussi des rames à pos

ché piquets i zétotent plantés in terre, cha arsemplo à des tipis indiens

plus loin yavo des tchiots arbustes, des groseillers, un poirier, pi dans l' coin d' la barraque aux chats (chéto l' nom d eune d'ses barraques du que pas mal d' cats du quartier i avotent élu domicile) yavo des pieds d' rhubarpe

j avo toudis été impressionné par l' vitesse à laquelle cha pouvo pousser ché branques d' rhubarpe

personnel'mint mi j avo ker en printe eune d' temps en temps et juer avec comme si chéto un glaive romain

in plus , cha s'ro mintir d' vous dire que j a ker l' tarte à la rhubarpe

d'ailleurs rin que quand que j' rintro al' mason et que m'mère ale éto in train d in faire cuire pour mette su ché tartes, mi cha m écoeuro plutot qu aute cosse

dans eune aut' barraque, min père avo entreposé tous ces outils
que cha so plantoir, piquets et fichelles , tchiotes griffes, sans oublier ratio, semoir, serfouette, binette, groet, louchets , beche, fourche beche.........

dans eune aute barraque, y avo ché cageots, ché caisses en polystyrene qui avo récupéré pour faire ché semis , tchiots piquets , tuteurs, arrosoirs, sécateur, seaux etc etc

bon min père i m avo toudis à l eule, pasque j avo bin ker i juer ach' gardin quand qui i éto pas ....

bin sur j' faijo tout c'qui fallo pas, j avo récupéré un coup un viu pulvérisateur d' fly tox, et mi j avo ker ouvrer ch' bouchon du robinet pi l' rimplir d io, que j' récupéro dans l' fameux baquet in ferale

eune fo ch' réservoir plein, j arpousso le piston vers l avant , et cha faijo un jet qui allo à eune paire d' metes ....

après , bon , chéto pas que d' em faute, après avoir ravisé ché zépizotes d' thierry la fronte, prenez un groet , ou eune beche, in diro presque des armes du moyen ache ......

l' fameusse rhubarpe, que j avo ker in couper un bout , pour in faire comme un glaive ......

ché groseillers à maquereaux n in parlons pas, d abord j avo ker in minger au début, mais après j avo attrapé un coup eune fameusse drisse que cha m a dégouté à vie d in minger

cor que ché grosses groseles, j avo ker les lancer dins l 'rue comme si chéto des grenates

ch' l arrosoir , j avo ker l' rimplir dans l' baignoire, i s' remplisso d abord douch'mint pi d in coup i s alourdisso, cha faijo gloup gloup et i éto plein

la chéto m' mère qui ralo in premier pasque j' rintro al' mason les pieds fraiques

cha alerto min père qui allo raviser si j avo pas écrasé des légueumes dins sin gardin .....

arvenons ach' gardin quand meme, yavo aussi pour faire bordures des briquettes qui provenotent d' la briquetterie d' beugin

pi des piquets in ferale, j' devro dire des viu rales d' berlines qui faijotent office d' piquets à linche

su la droite dech' gardin, yavo un forsithya, pi un pommier du japon , dont j avo ker cueillir ché tchiots fruits

ouais après cha m' servo d' "grenates" quand qu in juo à la guerre dins ch' champ d à coté .....

yavo aussi des piones, un endrot du qu' min père i faijo comme un silo pour ché carottes, i les interro là , et après i les zartiro del terre un peu plus tard dans l année



 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |