histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
papa, ch'éto commint la fin de la guerre ?
par minloute le, 09/05/2016  

• Dis papa, ch’éto comment la fin d’ la guerre ?

• In vient d in parler

• Nan , là in a parlé d’ la libérartion d’ Bruay ……..

• Ah té veux dire le 8 mai ?

• Bin acoute, cha a été la fête bin sur, mais ch’ éto pas , in tout cas dins m’ tiete , aussi fort que l arrivée des troupes alliées en ville ……

• ah bon ……

• té sais , à partir de fin 40, j acouto que les radios suisses pour ché zinformations ( i m avo dit ché noms mais j’ m in souviens pu) , pasque ch’éto des informations qui étotent moins partisanes

• et ?

• bin i suivo l avanchée des zalliés , et in savo que ch’éto pu qu eune question d’ jurs, pi té sais la grosse euphorie ale éto artombée
min père poursuivo :

la grosse euphorie ale éto artombée, j allo pas dire que ch éto arvenu comme avant, j’ diro meme loin d’ cha ……

pour nouzautes , chéto meme plus dur, alors est ce que ch’ éto pasqu in éto libéré, qu in s éto imaginé que du jur au lend’main not’ quotidien i allo arvenir à c’ que chéto avant la guerre ?

In tout cas, té pourro deminder at’ mère, cha a été plus dur après la guerre que pendant....

j’ te parle au niveau des restrictions, té sais qui a fallu attinte fin 48 pour qui a pu d’ tickets d’ ration’mint

Au mariage d’ Marthe, (m’ tante) fin 45, bin in a eu du maux à trouver d’ quo mette dins ché assiettes, l’ jur du mariache in éto avec t’ mère su ché routes du coté d’ houdain pour aller querre du lait et des zeufs

T’ mère ale m avo fait des quémiches dans des toiles à matelas .....

pi teut’ souviens Odette , qui li dijo, la distribution du lait ?

Ah ouais qu ale répondo du tac au tac, ale réagisso comme si cha veno d arriver….

Teut’ souvient Léonce, du linche dins ch’ gardin ?

(i s étotent fait voler du linche qui éto in train d’ séquir durant la journée dins ch’ gardin)

Et ch’ lait ?

Ouais à l époque i fallo mette sin boutillon vide en ferale, su ché marches d’ la mairie ,et après t arveno plus tard, eune fo qui zavotent tout rimpli

Mais y a eu plusieurs coups qu in arveno, l’ contenu du bouteillon i avo été volé

Nan , pi si on arvient au 8 mai, in éto contint, très contint, in avo grand espoir , mais in commincho à sintir, ou pététe qu in s’ méfio déjà de l armée russe , in in avo peur déjà, in tout cas pour mi

Pi té sais , déjà juste après la libération, ché communistes , ché syndicalistes cgt i zont mis la pression, in avo peur qui y a un gouvernemint communiste

(faut dire qu’ min père éto aussi syndicaliste, mais cftc, confédération fédérale des travailleurs chrétiens), cha l impécho pas de s opposer à la cgt meme si i zétotent bin moins nombreux dins sin syndicat

In’ n’ avo , y avo dit, qui étotent plus que virulent, et l m’ dijo , que li qui avo siégé au conseil municipal dès fin septembre 44, i avo été hué par eusses lors d’ la constitution de chte fameux conseil

Pi comme i dijo, pour désarmer ché gins là quequ’ mos après, bin meme au sein d’ la cgt , cha a été la croix et la bannière pour tout récupérer ……

J’ me souviens qui en avo discuté bin d’ zannées après , j éto présent ch’ coup là , quand qui avo rincontré Colbert Bonnaventure, ch’ syndicaliste communiste, qui avo écrit un liffe sur bruay


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |