histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les elections présidentielles (29/04/2017)
  ch'est pas pour les éfants (28/04/2017)
  rin qu à l odeur (25/04/2017)
  vous zin prindez bin eune tranche (24/04/2017)
  le balto ou le marigny fin (22/04/2017)
  le balto ou le marigny (22/04/2017)
  pour ché polonais (22/04/2017)
  Langue, rollmops et oignons vinaigrés ! (21/04/2017)
  là ch'est pour les sensations fortes (20/04/2017)
  allez in faire minger asteure (19/04/2017)
  au matin (17/04/2017)
  prochaine série (13/04/2017)
  Min pépé à mi (06/04/2017)
  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)
  ch' mimosa (25/02/2017)
  mystère d' carte postale (22/02/2017)
  min grand onc' chauffeur d'ingénieur (21/02/2017)
  à vélo dins min quartier (20/02/2017)
  le drive 1 (19/02/2017)
  le drive (19/02/2017)
  cordonnier rue Anatole France (18/02/2017)
  le tapioca (17/02/2017)
  tem' rameneras du marché (15/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy fin (14/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy (13/02/2017)
  du pélican à la lessiveusse (12/02/2017)
  du créchon au bas nylon (11/02/2017)
  aut' moyens d' locomotion (10/02/2017)
  carettes d' la rue leverrier (09/02/2017)
  à l arriere de l ariane (08/02/2017)
  décés de monsieur Opigez (07/02/2017)
  si cha existe cor ... (04/02/2017)
  France 2 l'épopée des gueules noires (02/02/2017)
  cocorichti (30/01/2017)
  cuisine - du guinsse (30/01/2017)
  jacinthe (25/01/2017)
  sur les routes nationales fin (24/01/2017)
  su les routes nationales partie 2 (23/01/2017)
  décès de Mado Poquet (1) (22/01/2017)
  récitation fin (22/01/2017)
  su les routes nationales partie 1 (21/01/2017)
  décés de Mado Poquet (20/01/2017)
  récitation partie 2 (20/01/2017)
  récitation partie une (19/01/2017)
  tin gardin (18/01/2017)
  Magellan à cause d' ti (15/01/2017)
  à Monsieur Robitaillé (15/01/2017)
  la même histoire version 2 (12/01/2017)
  la même histoire version 1 (12/01/2017)
  ch' maite au traval partie 2 (10/01/2017)
  ch' maite au traval partie 1 (10/01/2017)
  Changement d'école (10/01/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...
 d. FREVILLE ( 05/01/2017)
je suis un ancien mi...
 Hervé62155 ( 22/12/2016)
Joyeux Noël et bonne...
 franed ( 16/12/2016)
Bonjour, site très i...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
expédition le long de la cote
par minloute le, 01/08/2016  

J a l' souvenir d eune « expédition » qu in avo fait le long de la cote d opale

expédition, ch'éto vraimint l' mot qu in devro imployer, pasque meme si in éto en vagances à Merlimont , partir d' Merlimont pour armonter in carette la cote jusqu à Calais ch'éto , pour mi , gamin dans les années 60, eune sacrée aventure

in parto à plusieurs voitures, yavo mes parints et mes sœurs, mon mononque, mamatante et ses éfants, pi des neveux et niece d' em' mère et d' ma matante ,,,,

ch'éto eune expédition, pasque au matin in avo carqué ché paniers dins l' carette, paniers du qu in avo mis ché sandwichs d un coté, et ché verres et ché bouteles d' l aute

pas d' bouteles ni d' verres in plastique, ch éto pas cor d actualités , mais pour les proteger des chocs , tout cha chéto imballé dins des torchons en coton ,,,,,

comme carette, j' me souviens qu' min père i devo étrenner sin break 403 peugeot de couleur grisse, mon mononque , li y avo son renault estafette

savez l' fourgonette qu in pouvo conduire, portiere ouverte, et avec simplement eune chainette arcouverte d' caoutchouc qu in metto pour eviter d' baler dins ché viraches ,,,,,,,,,

mais ch' coup là, sur que mon mononque i avo pas mis l' chainette, et i avo du rouler portiere freumée , j a ravisé dins l'détal ché photos et tout l' monte i porte sa « p'tite laine » comme in diso ,,,,

vous dire l' détail du parcours, j in a pu l' détail, mais des flashs

in avo arpris la route d' merlimont villache, passé ch' villache de Cucq , in avo dédaigné le touquet ,,,

ouais in avo dédaigné le touquet, pasque le touquet, ch éto pas not' monte, in indrot du qui yavo grimint d' proutes proutes, des grands zhotels , et in s y sinto pas à l aise

nan in passo par Etaples,,,, et d avinche in redouto ch' te passache, ch' fameux pont au d' sur de la Canche, qui a des coups in resto bloqué au miyeu un bon momint , vu que ch'éto un sacré touillache pour tourner à gauche , longer les batimints d' chantier naval, du qu émergeottent les silhouettes d' chalutiers en cours d' réparation

au bout d' la grante rue, in voyo quequ' fos ché tchiots avions décoller d ' l aéroport du touquet in face,,,

d un coup , in sorto d' l agglomération et in artrouvo le paysache des vacances, ché dunes et les oyats ,,

peu d habitations , in voyo bin des zaffiches qui vantotent Sainte Cécile et sa plage, mais mi j éto pas dupe, l' plus belle plage, l' plus belle station , chéto Merlimont Plage , un point ch'est toute ,,,,

plus loin in quitto d un coup, la vision des vacances, in longeo la ville de Dannes, Dannes , in pourro dire cité industrielle ,,,

j éto toudis étonné d' vire des masons ouvrieres, un peu comme ché corons, pas loin d' la mer, et surtout ch' toit des masons arcouverts comme toute la ville d ailleurs , d eune poussiere blanque qui devo venir des cimenteries ,,,,

plus loin, Hardelot, pour nouzautes aussi, comme le Touquet, in raviso à peine ché panneaux , pi bientôt fallo bientôt s' concentrer pasqu in allo arriver à Boulogne

oh , in est pas cor arrivé, j' sais pas si vous vous souvenez d'la traversée de Pont de Briques et de Saint Léonard , fallo et' patient ,,,,

in avo évité d alle au Portel, ch éto pas not' destination ch' coup là, in avo passé d'vant ch' port d' Boulogne, et in avo été visiter la viele ville

j' me souviens de la sculpture qui yavo dans la cathédrale, yavo eune représentation religieusse , de personnaches qui étotent comme dans eune barque , mais eune barque en pierre ou en marbre, et j' me demindo commint que cha auro pu flotter ,,,

toudis à Boulogne, in avo été au pied d' la colonne Napoléon, et mon mononque, grand canteux devant l' Eternel, n' pouvo pas s' impecher d'entonner ach' momint là, la fameuse canchon, du que Napoléon éto mort à Saint Helene, et son fils Léon , qui li avo crevé l' bidon ,,

et qu in l arvo artrouvé assis seur une baleine, en train d' minger les fils de son cannesson ,,,,,,,,,,,

que ma matante ale li dijo , tout en souriant , qui fallo pas qui cante cha à tue tete ,,,,,,

d' là in avo tracé , pour arriver à Calais, in avo visité ch' port, et yavo des indrots du qui fallo pas trop s approcher, du bord, sinan in pouvo ker à l io, j' el savo pasque j avo d'mindé à m'mère pourquo yavo des bouées rouge et blanque tout au long d' la digue ,,,,,,,,,,,,

mais déjà fallo pinser à arvenir, eh Calais, pour mi, à ch' age là, si ch'éto pas à l aut' bout du monde, au moins ch' éto pas la porte à coté ,,,,,,,,

in allo passer à coté des caps griz nez et blanc nez mais ,,,,

djà in pinso à devoir retraverser Boulogne, pi Etaples, cha faijo del route tout cha ,,,,,,

surtout qu in plus , en arvenant , in s a arrété à Wimereux , Wimereux , du d un coté t avo eune belle plage, mais ch'est pas là qu in allo, nous in allo s aventurer , enfin ché plus intrépites , su la droite de la riviere wimereux, du qui yavo ché falaises

in s avinturo pas su les hauteurs, nan , ch'éto min mononque qui avo ker aller à leurs pieds, pour nous faire eune leçon d histoire naturelle , au miyeu des rochers glissants,,,

ah cha in a eu tous droit, meme mes files bin plus tard, i éto féru d' ché mollusques , d' leur miyeu d' vie, d' leu zhabitutes, ch' coup là in plus , i nous avo trouvé eune étoile de mer ,,,,,,,

la suite du voyache, j' do vous dire , qu avec «  l iote » respiré, l'roulis d'la carette, j a pas arvu l' jour , avant d ' arriver tout au bout d' la grande avenue d' la plage qui meno à Merlimont, et cor ch'est m' mère qui m a réveillé


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 15 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |