histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
récitation fin
par minloute le, 22/01/2017  

ch' coup là j éto sur, j' el savo par cœur m' récitation, j avo bin marqué qui fallo l' savoir pasque yavo interrogation la s'maine suivante

ah j' l avo bin révisé, chéto un poème am'mote d Emile Verhaeren su l automne, j arvo bin l' imache que j avo (euh que m' mère ale avo collée ) su la pache d' gauche

un paysache d été indien, savez eune saison qu ale existe que dans l' nord d' l amérique

des grands zarpes flamboyants et au sol des feules d un rouche parel , qu in peut pas plus vif

arriffe l' momint du que chéto l' récitation, et là , j a eu commint qu in diro asteure un grand momint d' solitute......

ch' maite , Mr Robitaille i rappelle les "règles" , enfin c' qui avo dit la s'maine avant , que tout l' monte i sero interrogé ...

mais mi j avo pas du bin intinte, en fait i fallo réviser ché 6 dernieres poésies .....

pourquo ché 6 dernieres, pasque ch' maite i appelo ché zéléffes d' la classe , et eune fo que t arrivo à l estrate, té devo aller àch' bureau dech' maite, printe un dé , l'juer dans eune coupelle ...

et là , zavez d'viné , si té tiro le 1 , té devo réciter l' plus ancienne poésie, le 2 , l' deuxieme , et ainsi de suite ...

eune fo qui avo dit cha , i a dit sous forme d' boutate, " i n a qui ont pas tout révisé ?"

j a pas osé l'ver min dogt, pasque j allo et' la risée del classe...

et ch' maite, à peine qui a dit cha, y a appelé ch' premier su la liste alphabétique

croyez que mi, avec min nom qui commincho par un "V" j a eu tout l' temps pour passer par toutes ché couleurs ....... et ché frayeurs ...

pi savez ché jones qu in éto, in éto un tchiot peu cruels , comme in passo chacun sin tour, eune fo qu in éto passé, la pression ale éto artombée, et in éto prêts à s' moquer de chti qui savo pu un vers, ou qui butto sur un mot ...

in plus , ch'est vrai que chéto un peu ludique , d' vire sin camarate tirer ché dés et vire commint qui réagisso, commint qui entamo ch' poème ...

en regue générale, avant mi, yavo eu certes ,des hésitations, des qui savotent pu eune strophe, mais i zin savotent tout ch' début ..

alors que mi, à part ch' tite, et l' nom d' l auteur, j auro bin été incapape d' dire plus d un ou deux vers ....

allez min camarate Vaast, i v'no d' terminer, chéto min tour

savez pas combien l' distance entre m' plache et ch' bureau ale m a paru longue, comme si j'arvivo l' chemin d' croix de Jesus............

les gampes ale flageolotent, la marche d' l' estrate ale mesuro un met' d hauteur

j avo qu eune chance, eune sur six, et justemint i m' fallo absolumint tirer le 6

j a j'té ché dés , savez du ginre "les dés sont jetés " et j éto prêt à passer un mauvais quart d heure

et là ch' dé, i s a arrété sur le 6...........

mon diu, j a sinti l' souffle du boulet passer juste au d'sus dem ' tiete

j a meme hésité in comminchant, tel' mint j éto bouleversé , soulagé de ch' bon coup du sort

savez autant j'éto allé à l estrate la corde au coup comme eustache de saint pierre , savez chéto un des bourgeois de calais, in appreno cha à l école

autant quand que j' su ardéchindu pour aller am' plache , chéto Artaban qui passo .......


et savez j y pinse cor assez souvint, à ch' coup du sort ...




 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 9 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |