histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  rin qu à l odeur (25/04/2017)
  vous zin prindez bin eune tranche (24/04/2017)
  le balto ou le marigny fin (22/04/2017)
  le balto ou le marigny (22/04/2017)
  pour ché polonais (22/04/2017)
  Langue, rollmops et oignons vinaigrés ! (21/04/2017)
  là ch'est pour les sensations fortes (20/04/2017)
  allez in faire minger asteure (19/04/2017)
  au matin (17/04/2017)
  prochaine série (13/04/2017)
  Min pépé à mi (06/04/2017)
  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)
  ch' mimosa (25/02/2017)
  mystère d' carte postale (22/02/2017)
  min grand onc' chauffeur d'ingénieur (21/02/2017)
  à vélo dins min quartier (20/02/2017)
  le drive 1 (19/02/2017)
  le drive (19/02/2017)
  cordonnier rue Anatole France (18/02/2017)
  le tapioca (17/02/2017)
  tem' rameneras du marché (15/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy fin (14/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy (13/02/2017)
  du pélican à la lessiveusse (12/02/2017)
  du créchon au bas nylon (11/02/2017)
  aut' moyens d' locomotion (10/02/2017)
  carettes d' la rue leverrier (09/02/2017)
  à l arriere de l ariane (08/02/2017)
  décés de monsieur Opigez (07/02/2017)
  si cha existe cor ... (04/02/2017)
  France 2 l'épopée des gueules noires (02/02/2017)
  cocorichti (30/01/2017)
  cuisine - du guinsse (30/01/2017)
  jacinthe (25/01/2017)
  sur les routes nationales fin (24/01/2017)
  su les routes nationales partie 2 (23/01/2017)
  décès de Mado Poquet (1) (22/01/2017)
  récitation fin (22/01/2017)
  su les routes nationales partie 1 (21/01/2017)
  décés de Mado Poquet (20/01/2017)
  récitation partie 2 (20/01/2017)
  récitation partie une (19/01/2017)
  tin gardin (18/01/2017)
  Magellan à cause d' ti (15/01/2017)
  à Monsieur Robitaillé (15/01/2017)
  la même histoire version 2 (12/01/2017)
  la même histoire version 1 (12/01/2017)
  ch' maite au traval partie 2 (10/01/2017)
  ch' maite au traval partie 1 (10/01/2017)
  Changement d'école (10/01/2017)
  Hiver d'antan (09/01/2017)
  Alfred Leroy (09/01/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...
 d. FREVILLE ( 05/01/2017)
je suis un ancien mi...
 Hervé62155 ( 22/12/2016)
Joyeux Noël et bonne...
 franed ( 16/12/2016)
Bonjour, site très i...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
du rififi à l impasse Toupy
par minloute le, 13/02/2017  

j a voulu mette un tite digne des flimes de gangsters du tout début des années 60, savez ,yavo razzia sur la schouff, touchez pas au grisby etc etc

éven' mint rue Anatole France, cha date d un momint , am' mote tout début des années 70

attroup'mint such' trottoir d' la rue Anatole France , in face d' l impasse toupy

pour savoir du que chéto ch est facile ch'est pas loin de du qu in peut tourner à droite si in vient des quat' chemins et qu in peut dévaler vers la rue raymond deruy .....

un attroup'mint su ch' trottoir, pasque in face y va y avoir du grabuche

Omer, ch' boucher y est là, avec sin grand tablier blanc, j allo dire avec ses clients, vu qui avo du v'nir del boucherie tenu par Edouard , ch' viu Edouard, boucherie qui s' situo à gauche d' à mon dech coiffeur Noel

attroup'mint pasque dans quequ' mineutes l' grue ale va intrer in action pour abatte ch'l' mason qui est au coin d' l impasse toupy

mi j in avo un vague souvenir, j ' la toudis connu freumée, et si j' em trompe dins m' n évocation , Marcel té pourras corriger vu qu' t as connu cha avant mi

d abord i faut planter ch' décor

i faut parler d' l impasse toupy, chéto eune toute tchiote rue in cul d' sac, que si té rintro d' dins té te d' mindo du que t allo attérir, vu qui yavo pas d' facates d' masons in vue

fallo arriver au bout pour déboucher à droite sur eune mason qu ale éto occupée par deux ménaches, ouais l' mason ale éto coupée in deux comme ché masons des zouillères, mais pour mi chéto pas eune mason des zouillères

j'in connaisso l intérieur vu que mononc'octaffe, en fait l' frère dem grand mère i habito là

su la gauche cha donno su des garaches, et un ateyier, l' fameux ateyier d' matelasserie d' Léon Defernez

les Defernez , j in a djà parlé , mais j' va cor l' préciser, chéto 2 sœurs et 1 frère, zétotent djà pu d' premiere jeunesse

i tenotent eune mercerie , objets funéraires, fournitures d école, et ...réparation d' matelas, pas loin d' chez Noel ch' coiffeur et Edouard ch' boucher , patron à l époque d' Omer ...

dins chte fratrie, chéto Louisse qu ale dirigeo tout, Léonie s' sœur ainée ale veno servir au magasin ,mais si vraimint Louisse ale pouvo pas y aller, et ale commincho toudis ses phrases ,quand qu in li d' mindo un produit

"j' sais pas si j'en' ai cor " , d ailleurs ale cacho pas longtimps et souvint Louisse ale arrivo à la rescousse, ale foudroyo s' sœur du r'gard, et ale trouvo ch' produit demandé, en un moins d' temps que cha m a pris pour vous l écrire ...

quant à Léon, Léon in l avo ker, mais i éto un peu limité ....

ch'est pour cha que sous la férule d' Louisse i s occupo QUE de rembourrer ché matelas qui étotent mates, pour leur donner eune seconte jeunesse ...

i allo querre ché matelas à mon d' chez gins avec eune cariole qui tiro

quand que j allo vire min mononque , j' el voyo souvint en train d' taper sur ché matelas avec eune espéce , commint que j' pourro appeler cha, eune espece d' raquette, tout cha pour bin l armette in forme

ou alors jel voyo arcoude ché bords

d ailleurs quand que je déboucho au bout ,à la fin , j' courro presque et j' faijo chti qui l intindo pas

sinan ,ch'eto recta, min pauv Léon, am' mote qui devo s innuyer là bas derriere tout seu ..

alors si i voyo quéqu un passer, fallo qui l alpague

eh oh, i t appelo, i dijo aut' cosse, mais Léon , pourtant in éto bin avant canal plus, mais fallo un décodeur pour l' comprinte

i avalo la moitié des phrasses, tout cha avec un débit rapite, saccadé , et presque éssoufflé

s' conversation cha commincho par " eh t as quelle heure", i dijo cha ent' montrant s' montre qui avo à sin pognet ..

après chéto " eh t as pas eune cigarette" , mi avec mes 10 ans , i auro pu d' viner que j' finquo pas .....

et après chéto "hé t as vu Zorro, hé t as vu Zorro", ou alors chéto "hé t as vu Sheila, hé t as vu Sheila"

l' reste té comprenno rin à sin baragouinache, après i éto gentil, j' me souviens un coup yavo eune montgolfiere qui passo dins l' ciel, bin y avo été buqué à toutes ché portes , pour montrer à ché gins, l objet dans le ciel

pi l' danger avec Léon si t allo vers li à sin ateyier, ch est qui éto pas pressé pour finir sin matelas, et pas pressé pour t' lacher la gampe ....

mais bon suffijo qui intinte l' porte du fond, et là i tronno comme eune feule, i t' parlo pu , i t' rinvoyo à tes penates, pasqu i avo intindu " ch' dragon" comme i l appelo, Louisse s sœur , quale veno vire si i saquo d' dins ...

zallez dire, cha y est minloute y est cor parti loin d' sin sujet du départ
bin ouais, mais bon cha fait du bin d' printe le chemin des écoliers, d' printe des chemins qui sont pas forchémint, j allo dire surtout pas des raccourcis

nan in prind sin temps et j' vous jure que demain c' que j' va vous raconter, ch'est digne du théatre antique ..
à demain mes gins ...

par vauthier le, 13/02/2017

je l'ai déjà dit mais in face au fond ed l'impasse toupy y avo el maison de monsieur Garbe instituteur à Loubet et madame institutrice à la même école, leur fils habite pas loin de chez moi aux arcs dans le var


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 16 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |