histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Merlimont hors saison 12
par minloute le, 02/07/2017  

une fo arvenus sur l avenue de flandre, j in avo pas d'bons souvenirs ...

d abord un qui m avo frappé, enfin chéto plutôt l' contraire, mis tete en l air, enfin pas ch' coup là, j éto rintré tiete en avant dins un poteau de stricité , cor in bo à l époque, mais meme in bo, j avo presque vu 36 chandelles

su la gauche, eune grante mason de style basque, qui s appelle "barcarolle" ...

savez quand qu in passo d'vant ché noms des masons, min père i me d'mindo quequ' fo quo que cha voulo dire ...

et ch' coup là, j avo affirmé que cha voulo dire que chéto eune tchiote barque

alors min père y a sorti l' phrasse magique " t as ravisé sul' dictionnaire ?"

mi bin sur j l' a affirmé haut et fort ,et ch' coup là j' m éto fait ingueuler et in plus mi qui compto minger eune glace qui m éto promisse en arvenant d' la plage ale m éto passée sous l' nez

alors quand qu in arpasso d' vant , min père, qui avo ker le comique de répétition, me d'mindo toudis quo que cha voulo dire ...

donc pour ceusses qui l' savent te pas , eune barcarolle cha désigno au départ le chant des gondoliers vénitiens pi pu tard eune sorte d' musique (comme cha si un jur in vous pose l' question , saurez réponde ...)

faut dire qu à merlimont, au chalet, in avo un dictionnaire Larousse, pasqu au soir in juo au diamino, un ancetre du scrabble
in fait chéto comme un scrabble mais sans avoir à poser ché lettes , in bo, sur des cases

et bin sur quand qui yavo litige pour un mot ,on arsorto l' fameux dictionnaire

chéto pas l' plus récent, i dato de 1936, mais comme dijo min père, le sens d' ché mots y a pas cangé ....

meme cas juste après , avec ché villas "triton" et "nautilus" cha m a permis aussi d' m instructionner ...

su la droite j avo ker la maison Pitou, ale éto en retrait, et il y avo des personnes agées qui i vivotent toute l année

in passo ensuite d'vant "les ptits quinquins", j avo ker ch' nom là

après j' do dire, que chéto pas très bio, cha faijo plutôt alignemint d' bric à brac ...

villas accolées, sans ame, avec des toitures plates et un balcon à l étage, villas accolés en copié collé .....

in allo arriver presque à la mer, in l' sinto d ailleurs, ch' vint i s engouffro dans l avenue, yavo moins d' cent metes pour arriver sur l esplanate, bin nan in tourno à droite ...

in tourno à droite en empruntant la rue surcouf, ch'est à peine si in voyo les grands escaliers de l ancien hotel des terrasses

in passo devant un batimint en ruine au coin de chte rue, et in allo tout au bout pour aller arjointe l avenue de douvres, la derniere avenue avant les dunes

par l avenue de douvres in allo arriver au bout de la grante esplanate face à la mer

mais pour y arriver , fallo raviser du qu in metto les pieds..

à la fin des années 60 et meme dans les années 70, ché trottoirs étotent pas faits , ché routes arcouvertes d' graviers, avec des parties goudronnées, mais aussi avec j allo dire des nids d' poule, mais vraimint d' grosses poules mes gins ...

tout éto pas construit, de c'fait là in s' prenno plus souvint qu à sin tour , ché bourrasques d' vent qui venotent d' la mer

arrivés au bout, in longeo l avenue de Douvres, qui offro un sacré panarama sur ché dunes du coté de stella plage

(ouais chéto du temps que ché dunes étotent cor bin hautes et qu in voyo pas stella , en étant à merlimont)

en se rapprochant de l esplanate, in avo eune très belle vue aussi sur la plage qui s étendo vers stella plage et plus loin le touquet

au premier plan , un muret en béton d eune centaine d' metes, un peu plus loin, à mi distance avec stella , la tourelle d un blockauss étot cor visipe et tout au loin , après stella , une énorme fortification datant d' la seconde guerre mondiale formo comme un cap s avançant vers la mer

in avo l' vint dins l' guiffe , en ravisant du coté d' berck, in voyo qui yavo plein d' places d' parkings qui étotent libres

enfin in pouvo dire aussi que les quelques carettes garées ichi devotent partager leur place avec des paquets d' sape accumulés sur l esplanate

c' qui nous minquo aussi tout d' suite quand qu in raviso vers l aute bout de l esplanate, ch'est qui yavo pas d' drapeaux d' baignate, rouche, oranche ou vert, accrochés au mat du poste des maites nageurs .....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |