histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Merlimont hors saison 17
par minloute le, 07/09/2017  

j auro pu vous raconter met' par met' du poste d' nage jusqu au chalet in parlant d' ché masons qui bordottent l avenue de la plage

quand que j' arsouviens d'l avenue de la plage, ché à la fois toutes ché masons de style différent accolées, et durant la saison, ch' monde qui y avo su ché trottoirs, et toutes ché odeurs d' cuisson qui vous zarmontotent dins les narines tout au long de chte grante rue ....

in va arvenir jusqu au chalet , mais ch' coup chi , sans lever ses ziux au ciel, et j' diro aussi par habitute, sans meme trop raviser c'qui a à terre ...

faut dire que si tout l' monte a pu construire un peu c'qui voulo comme style d' masons, jusqu' à y a eune tchiote vingtaine d années, ché trottoirs chéto un peu à la va comme j' te pousse ...

quand que ché gins ont construit leu mason sur l avenue principale, la plupart d intre eux ont fait aussi leu trottoir

i zont fait leu trottoir chacun as'motte, i n ' a que chéto des dalles en béton quadrillées, juste après té trouvo des grantes dalles d' béton, pi après des carreaux en terre cuite qui arsemblotent à des tomettes, là y un aute, avo coulé du béton frais et dessiné des formes pour donner l effet d un opus ...

quand qui zont du faire l' devant d' leu mason, ché gins, et j' les comprinds à l époque, i zont fait cha sans pinser au futur

sans pinser qu avec des fondations bin pas trop profontes, avec ch' sous sol en sape, cha allo bouger...

sans pinser aussi qui yallo y avoir un sacré passache durant l été, quand la station balnéaire ale auro vraimint l' vent en poupe ...

alors , avec l'temps, cha arrivo qu autour un caniveau , ché dalles ale se so affaissées ....

cha arrivo aussi que l' béton i s'finte complet'mint et qui s effrite ...

cha arrivo que ché tomettes in terre cuite, soumises à l effet combiné du vint, du sel, et d' la puie , i s effritent grinmint ....

la municipalité ale a , j a trouvé l' mot, ale a compensé par indrot, quand que j' dis compensé, ch'est qu à des zindrots ale a avo mis des couches d' bitumes par chi, coulé du béton par là ...

mais comme j' dijo precedamint, comme ché fondations chéto pas du bien solite, y a d zindrots que ch' bitume ou ch' béto ou pouvo s affaisser aussi ...

sans compter aussi que lors des constructions des ilots, y pouvo y avoir d' sacrées différences d hauteur d' trottoirs quand qu in devo traverser

alors mes gins ,quand qu in voulo arvenir par l avenue de la plage en plein été , fallo connaite sin trottoirj allo dire , au bout d' ses zortiaux par cœur .......

savez l été, circuler dans l avenue de la plage vers 11h midi , fallo pratiqu'mint printe sin ticket ...

entre ché gins qui armontotent d' la mer...

ceux qui faijotent la queue d'vant ché étals d' fruits su ché trottoirs...

ceux qui étotent assis su ché terrasses devant ché bistrots ....

ceux qui voulotent aller à la mer ......

sans compter ché étalaches d' juets d' vant ché magasins comme au dé d argent ....

cha faijo qui yavo souvint des bouchons , in s' trouvo selon l espression "cul à cul" , cha arrivo aussi d ailleurs, avec plus ou moins d' chance , d' s artouver derriere chti d eune jeune garnoule, ou hélas plus souvint derriere chti d eune viele matronne ....

chéto pas l' tout d' es dire que si in avincho comme des saurets chéto pas dangereux, bin si, pasque un souvenir, devant un home d infants qui s appelo "les marmousets" yavo eune chausse trappe ...

yavo un cang'mint d hauteur d' trottoirs d un coup, oh pas très élevé, mais combien qui n a qui ont queu à terre, quite à s affaler sur ché gins devant eux ...

j' connaisso ché trottoirs par cœur, un trou dans l' bitume par ichi, eune grante marche d' trottoir là , au coin d' la villa "sans gène" , un caniveau branlant à tel endroit...

en fait cha faijo un peu parcours du combattant tout cha, et cor fallo s' méfier, quand qui yavo grinmint d' monte à pas s'printe un coup d' pied d' parasol ou de siege pliape ....

j avo ker cha , j avo ker i passer quand qui yavo pas trop trop d' monte, j avo l impression d' faire du slalom, passer intre ché gins, les froler un peu comme i faijo jean noel augert dans les années 70...

froler ché gins, éviter ché trous et ché pieges du trottoir comme autant d obstaques à ma progression ...

pi la municipalité a décidé d' arvoir tout cha, d'es donner un coup d' jeune, d' virer tout cha , et d' mette à la plache du pavage en béton

bel ouvrage ch'est sur , in plus chéto des pavés fabriqués du coté de boulone , par les établissements Cantard ...

ch est sur qu asteure cha fait plus bio, plus prope, j allo dire uniformisé, et savez quand que ch'est uniformisé, cha enleffe grinmint d' charme , d' poésie trouvez pas ?


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |