histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la joie des jeunes
par minloute le, 27/09/2017  

ch'est eune belle publicité, mais à l' époque , yauro pas fallu dire cha à min frère ..

y a comminché à travailler à Barlin, et tous les jours d' la semaine, i faijo deux fos l aller et retour

djà par temps sec, autant à l aller cha allo, autant au retour yavo l' fameusse cote du mont d hellin, du que i fallo donner un sacré coup d' main au moteur du velo solex , sans compter qu après, eune fos à peine qui avo récupéré i devo "s artaper" la cote qui parto des quat' chemins de labuissiere , qui armonto rue Anatole France, la rue nationale si vous préférez

y a des coups quand qui rintro i ralo sec , pasqu i éto crévé, min père i li avo dit un jur qui pouvo éviter la cote d' la rue Anatole France, in tournant rue verte, pi à passer par la rue des alouettes, et d' là arriver par eune paire d' détours dans la cité des électriciens ...

min frère i avo dit qui pouvo meme passer par houdain si i fallo ...

j a précisé taleure , par temps sec... mon diu quand qui rintro tout trempé , là fallo pas li parler ...

et cor , j' vous parle pas quand qui rintro qui faijo noir et qu en plus i dracho ......

sur que le solex , cha pouvo faire aussi bin "la joie des jeunes" quand que té roulo su du plat, mais en cote, cha pouvo devenir un instrumint d' torture ...

par vauthier le, 01/10/2017

cha me rappelle quand j'avo 16 ou 17 ans j'habito el rue Raymond Deruy et j'allo travailler din eine usine métallurgique à Béthune à l'intrée de Béthune et cha je l'faiso à velo été hiver
des fo y avo la neige je m'souviens qu'un jour el matin qui faiso incor nuit les phares d'eine voiture y m'avotent ébloui j'sus allé din ch'fossé.
quand j'rintro l'hiver ech metto mes pieds sur el porte deche four à la fin j'ai eu eine mobylette

par loumarcel le, 03/10/2017

Bin cha m’rappelle qu’in 1962 ou 63 i y a eu un gros hiver et qu’après avoir essayé d’aller travailler in mobylette à Béthune, j’dis bien essayé passe qu’à ch’car’four de L’Bussière j’avos d’jà queu plusieurs fos tel’mint qu’cha glicho.

J’étos alors ar’vénu à l’maison rue d’Chatellerault et j’sus parti travaillé à pieds jusque Béthune pas loin d’la gare, passe que ché bus n’roulo’tent pas.

Quand que j’sus arrivé is m’ont dit que vu l’temps j’auros pu rester à m’maison, ch’est vrai qui faisot frod. J’pinso qu’au soir i y auro eu un bus pour mi ar’vénir, bin nan chés routes alles étotent cor gélées alors j’sus ar’vénu à pieds dins l’frodure.

Pour mi i fallot que j’vache travailler passe que cha faisot que deux mos qu’j’avos été imbauché. Malgré tout j’in garde un bon souv’nir.


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |