histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  gueule à chuque (23/10/2017)
  la magie du taquin (22/10/2017)
  la mort sous l' cagnard (19/10/2017)
  tampons scolaires (18/10/2017)
  Chrysanthèmes (18/10/2017)
  sauf..... (16/10/2017)
  Eune goutte d' jus (photo) (15/10/2017)
  Dins chés caffes (03/10/2017)
  l' framacie (03/10/2017)
  ché chuques à mon Maréchal (02/10/2017)
  du byrrh au visqui (02/10/2017)
  la joie des jeunes (27/09/2017)
  d' z'obus (25/09/2017)
  examen de cathéchisme (25/09/2017)
  la blanquette (24/09/2017)
  ch' bonhomme perrier (23/09/2017)
  souvenirs douloureux suite (23/09/2017)
  Chés rues ale zavotent pas d'nom (21/09/2017)
  souvenirs douloureux (17/09/2017)
  ch' rabattu et la buée (17/09/2017)
  hatari (17/09/2017)
  El centre aéré géant de Bruay (11/09/2017)
  Bruay, El pont ferroviaire d'Lavolville (11/09/2017)
  Eune consultation al' champe (11/09/2017)
  Eric Denudt artiste peintre un gros coup de coeur (11/09/2017)
  que j auro ker avoir eune chiffernée (10/09/2017)
  Merlimont hors saison 17 (07/09/2017)
  souvenirs d' rintrées (04/09/2017)
  eune pensée pour eusses (03/09/2017)
  à la recherche de nos taïons (28/08/2017)
  Marles-les-Mines, el station SNCF (18/08/2017)
  Vermelles, le nom de la Cité du Philosophe (13/08/2017)
  Merlimont hors saison 16 (13/08/2017)
  collection de poupées (04/08/2017)
  Merlimont hors saison 15 (31/07/2017)
  Auguste Labouret (27/07/2017)
  au coin d' la rue de Périgueux et et de Grenoble (26/07/2017)
  du bout des léves .... (26/07/2017)
  Tour de France (23/07/2017)
  cha vient de Naxos (22/07/2017)
  Première descente (16/07/2017)
  la croix de grès de Divion (10/07/2017)
  attintion aux courants d air (06/07/2017)
  Merlimont hors saison 14 (05/07/2017)
  gai gai l écolier (04/07/2017)
  Merlimont hors saison 13 (03/07/2017)
  Merlimont hors saison 12 (02/07/2017)
  Merlimont hors saison 11 (02/07/2017)
  Merlimont hors saison 10 (02/07/2017)
  Merlimont hors saison 9 (01/07/2017)
  Merlimont hors saison 8 (01/07/2017)
  Bruay et el batalle du carbon (27/06/2017)
  Merlimont hors saison 7 (18/06/2017)
  Merlimont infinqué (11/06/2017)
  La mairie de Bruay en feu (08/06/2017)
  Merlimont hors saison 6 (06/06/2017)
  Merlimont hors saison 5 (05/06/2017)
  Merlimont hors saison 4 (04/06/2017)
  Merlimont hors saison 3 (04/06/2017)
  fête des mères (28/05/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...
 Mégane ( 08/09/2017)
Bonjour, Habitant ...
 FRYHTAN ( 30/06/2017)
Bonjour à toutes et ...
 Pascalou ( 25/06/2017)
Bonjour à tous, je v...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l' framacie
par minloute le, 03/10/2017  

j'a mis ch' sujet là dans la catégorie des "commerces", mais à l époque chéto un "magasin" à part

in plus chéto vrai.... quand que t armonto l' cote des grands bureaux et que t allo vers labuissiere, in haut y a comme un plateau eune longue line droite qui déchindra tout au bout, vers les quat' chemins ..

et ch' premier magasin qu in voyo, qu in avo ker vire l' enseine quand qu in avo terminé ch' dernier raidillon après la station essence du garache bondues, chéto l' croix verte d' la framacie ...

pour in arvenir à chte grante line droite d' la rue Anatole France, sur un coté, chéto nin des corons , chéto des commerces

comme tout quartier d' bruay, yavo ichi alignés, tous ché commerces , qui pourro dire d' proximité

cor que à l époque in les auro plutôt considérés comme ché commerces d' tous les jours ..

boulangeries, marchands d' légueumes, marchands d' boissons, eune droguerie quincaillerie, bouchers charcutiers , mercerie , j in passe et des meilleurs et meme un café pour ché soiffards ...

un peu à l écart, enfin tout au bout d' la grante line droite, yavo l' framacie

faut s' souvenir qui yavo deux types d' framacie, ché classiques comme in vo asteure, et l aute que rin qu à évoquer ch' nom, la framacie mutualiste, j' arvo d ichi l' tiete à min père quand qui dijo qui devo i passer et l' tiete d' em mère qui l'raviso partir comme si chéto un marin qui parto pour un voyache d' 6 mos sur les bancs de terre neuve ...

faut dire que la framacie mutualiste ch'est là qu allotent tous ché gins qui étotent affilés au régime des mines, donc quand que ti allo, té savo à quelle heure ti parto mais té savo à quelle heure té sero servi et à quelle heure t allo n in sortir

l' framacie qui yavo au bout d' la rue Anatole France, chéto eune framacie classique

in y allo, ou plutôt j' devro dire, j y accompagno m' mère quand que chéto des soins bénins, qui méritotent pas qu in ale printe sin tour au dispensaire d' la belle au bois , d y déposer sin carnet d' soins et d attinte, attinte , que cha so à nous pour vire ch' docteur Goldenne .....

nan là in y allo pour un mal d' gorche, des maux al' tiete, du sparadra , del bante d'gaze savez d' couleur verte qu in metto su ché plaies quand qu in s' brulo ...

sans oublier bin sur , la fameusse huile de foie de morue,breuvache d' torture pour ché plus jones, ou tout au moins que cha a pas laissé forchémint un bon souv'nir à nouzautes ...

magasin situé un peu à part, pas loin de chti de chez vangelder, du qui yavo au coin l' plaque commémoratiffe qui rappelo que monsieur vangelder i avo été tué lors du départ des soldats allemands lors d' la fin d' la guerre

djà cha cha arfroidisso ...

pour rintrer dins l' framacie, yavo pas qu à ouvrer l' porte, nan ,cha s' mérito d y acceder ...

un peu voyez comme si vous deviez atteinde le domaine des dieux, l olympe .....

j' dijo que cha s' mérito, pasqu i fallo escalader, l' mot est à peine éxagéré, eune série d' plusieurs méquantes marches, qui aurotent méritées à elles seules, la pose d eune rambarde ..

al' reflexion té pourro te d'minder si chéto pas fait expres comme si i fallo que té montes comme un ch'min d' croix pour arriver al' porte ...

sans compter in y busiant sec, que chéto pas bin charitape que ch'framacien i dresse entre li et nouzautes, comme un parcours du combattant, tout en sachant qu' ché gins qui venotent l' vire étotent pas forchémint en grante et bonne santé ....

parcours du combattant pour acceder ach' magasin, pasque in plus en arrivant sul' derniere marche d in haut, in s artrouvo sur un tout tchiot palier, et qui fallo presque printe sin élan pour ouvrer l' porte, en s appuyant d' toutes ché forches sul' barre en métal

ah sur qu'el porte ale auro pa pu s involer, et parel, j' pinse que ch' framacien yauro pu huiler tout cha, ou tout au moins donner un peu plus d' jeu ach' barillet d intrée


j' vous vo vous dire, minloute i exagére cor...... savez ché des souvenirs qui datent et j éto cor bin jone , entre 6 et 8 ans

eune fo qu in éto rintré dins la framacie, cha nous prenno tout d'suite au nez, cha sinto "ch' médicamint"....

pi tout autour d' mi m' semblo démesuré ...

grand comptoir d'vant nous, grantes armoires vitrées avec des médicamints d' sur , et des affiches publicitaires, j' me souviens d un "merci aspro" , pasque in plus ch' éto eune expression qu' min père avo ker employer ....

sul' coté, trono eune immense balance, qu in auro pu s y mette à plusieurs sans que l aiguile ale ale tout à droite ...

y a des coups j oso i poser "discret'mint" un pied, mais l aiguile ale bougeo pas ....

fallo mette eune pieche, et ch éto selon l humeur d' em mère, tout en sachant que sul' ticket qui indiquo not' poids au verso, sul' recto yavo eune imache qui éto imprimée..

j a le souvenir d eune imache du ticket , que chéto l avion des frères wright, eune espèce d' sauterelle plutôt qu aute cosse , avec la date de 1909 d' marquée d' sur


pi, in avo pas l' meme comportemint que dans un aut' magasin, chéto cor si in éto cor dans l antichambe dech' medecin ...

pour corroborer tout cha, suffijo d' vire commint ch' personnel qui nous accueillo éto habillé...

in plus, quand que chéto sin tour, la plupart d' ché gins i criotent te pas quo qui venotent cacher, bin sur i avo toudis des femmes qu ale parlotent fort , justemint pour que tout l' monte i compatisse à leu maux d'tiete ou mal d' dos ...

mais cha a toudis été et cha sera toudis parel , en cinquante ans la nature humaine ale a pas cangé ...

derriere ch' comptoir yavo , le dieux de l olympe, mr Bonnier, ch' propriétaire

un peu bedonnant, ou plutôt nan, plutôt l impression qui avo toudis gardé s' tiete d' bébé, des caveux blonds clairsemés, des joues bin rouches et bin remplies

j' dis cha avec un peu d ironie mais bin amicalemint si ya des descendants à li qui lissent cha asteure

ch' framacien i servo ché clients commint dire, i marcho pas derriere sin comptoir, in auro dit qui "évoluo" ,comme si i faijo des figures d' danse .....

à coté d'li, visache plus austère, in tout cas en apparence, chéto Rolland , sin employé ...

autant monsieur Bonnier éto plutôt pitit , blond et rondouillard, autant Roland éto grand, caveux foncés, et plutôt élancé

Roland i m impressionno avec eune voix très grave, sin bouc, et surtout s' démarche , vu qui avo eune gape raite qui le faijo claudiquer d' travers

m' mère ale avo ker et' servie par Rolland, toudis discret, un sourire , toudis un tchiot mot pour les zinfants , i m éto sympathique

eune fo servis, in arparto al' mason, mais fallo affronter la piste d' déchinte de kitzbulle , les fameusses marches qu in avo djà du maux à monter , fallo asteure les déchinte ...

mais à la reflexion, in auro pas du s' faire du mauvais sang, pasque si meme in avo queu, ch' framacien y éto aux premieres loges si y auro du faire ché premiers soins ...


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 16 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |