histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la mort sous l' cagnard
par minloute le, 19/10/2017  

vieux souvenir, que j' peux dater à l année et au jur, 13 juillet 1967, j avo 7 ans

quo que j y connaisso au cyclisme , pas grand cosse, à part des noms comme Poulidor ou Anquetil et Jan Janssen......

al' réflexion, surtout Poulidor, vu que quand que j' faijo mes allers et retours dins l' rue Leverrier , sur min nouviau vélo Nord et Loire, d' couleur rouche, acaté in haut d' la rue Lamendin, yavo souvint quéqu un dins l' rue qui m' dijo " va z y Poupou !"

j éto pas cor un grand passionné d' cha, vu qu à ch' t époque là, pour suive cha j allo dire "réel'mint", fallo suive ché zactualités au poste d' télé, n avo pas cor grinmint, et aussi lors d' la première partie au cinéma, et cor chéto souvint qu un réseumé d'à peine eune mineute, in voyo surtout ché derniers metes d' l arrivée, avec toudis un fond musical avec d' l accordéon ...

pourtant ch' jur là , che 13 juillet 1967, par l intermédiaire de ch' poste d' radio, va querre eune terripe nouvelle, un cycliste qui devo et' connu à l époque (vu qui avo été champion du monte 2 ans avant) s éto écroulé sous le cagnard d' la montée du géant d' la Provence, le mont Ventoux ...

pour mi, du haut d' mes 7 ans, j' avo du mal à comprinte commint qu in pouvo mourrir à vélo sans que cha so un accident d' la route ...

chéto y a cinquante ans ch' t' année, et j éto loin d' comprinte quo que ch éto l' dopache, mais in réseumant, j' avo compris qui avo pris des médicamints interdits et que sous l effet d' la caleur et de l éffort, i in éto mort

pas longtemps après , j avo vu les imaches, am mote comme j' dijo avant cha a du et' au cinéma en avant première

c' qui m avo marqué chéto d abord le décor du drame, les pentes du ventoux, comme un désert de pierres hostile, aride, à grimper sous le cagnard sans pouvoir à un seul instant s' mette à l abri du solel

montée à fort dénivelé, sur eune route intourée par eune foule massée de chaque coté, oppressante, proche des coureurs, comme si , de part leur proximité, ale z impéchotent ché coureurs d' pouvoir bin respirer

ché zimaches ale m avotent impressionné, ch' coureur qui d un coup zigzago sul route, secouru , j allo dire presque assailli par ché gins qui voulotent l aider, ch' massache cardiaque qui va l y et' administré

quelqu un qu in voyo qui éto au bout de l épuis'mint, qu in comprindra rapid'mint par ché zexamins que le dopache éto la cause de son décés

ch' décés là, ch a m avo vraimint fait busier, commint qu in pouvo mourir en faijant du vélo ? J éto cor bin naif ach' momint là ...

quequ' zannées après, in avo séjourné avec mes parints au pied du mont Ventoux, et ch'est vrai que même si y est pas si haut qu' cha , moins de 2000 m d altitude, comme autour ché beaucoup moins haut y a vraimint fière allure

fière allure , j' diro plutot qui éto très impressionnant même de loin, in voyo tout in haut, la partie désertique , pierres blanques qui semblottent briller au solel, lieu de désolation , lieu presque inhumain

in y éto monté là haut, chéto en 72 , ché voitures étotent moins performantes qu asteure en terme d' puissance et de reprises, et j' me souviens qu min père éto contint d ete arrivé au niveau du chalet renard, du que là in sorto de la forêt, et des viraches les plus sévères

de là jusqu au sommet, que d' la pierre tout autour, par ché vitres del carette, le villache de Bédoin et ses alentours nous paraissotent déjà si loin en bas, alors que le sommet, couronné d eune antenne, qu in voyo , nous semblo à portée de main , mais qui faudra encore un bon momint pour y accéder

le mémorial Tom Simpson, j' l a aperçu en passant , presque fortuit'mint , min père i s éto pas arrêté

eune fo au sommet , eune fo l' carette garée, in avo été surpris par le frod qui régno là haut , ou plutôt même si in éto en miyeu d après midi, par l' vent pas si caud qu' cha qui soufflo là haut

in éto partagé par 2 sentimints, le plaiji d' vire un formidape panorama à 360 degrés à nos pieds et au loin, et d un aut' coté, commint vous dire, in sinto que chéto pas un lieu très accueillant vu qui i regno un climat presque alpin, alors qu in bas du qu in veno i régno eune caleur du diape

un endrot que j auro ker y artourner


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |