histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
im' narguo chtilale
par minloute le, 05/12/2017  

Merlimont, ou plus exactemint l avenue de la plage à Merlimont, cor plus précis, le magasin Au Dé D' argent , qui faijo l' coin sul' coté du bar restaurant le Sphinx, savez chti qui éto pas loin d' la place de l église, avec sa terrasse in bo qui réduiso ch' trottoir à pas grand cosse ...

au Dé d'Argent, mais j auro pu parler aussi de ch' magasin de souvenirs qui yavo en face de la Presse, yavo d accrochés, ché cerfs volants

j' me souviens infant , chéto ceux qui étotent en forme de losange, avec eune toile en espéce d' coton, et des montants en bambou très fins

mais j a connu aussi l' arrivée massive du tout plastique, qui a pris eune place très importante dins ché juets

finis ché cerfs volants traditionnels, viv'mint ché cerfs volants en plastique ...

l' modèle le plus courant, chéto chti qui arprésento un avion

corps in plastique, et ché zailes qu ale tournotent sur elles mêmes

ch'éto pas si cher qu' cha, pi y en avo partout su la plache, que dins l' sute i zavotent les cigales, et nous in avo l' bruit des zailes qui tournotent comme fond sonore ...

souvint le "cockpit" i éto de couleur jaune et ché zailes de couleur rouche

à juer exclusiv'mint sur la plache, pasque , croyez m' n expérience, quand qui s' coincho , sans que jel' fasse d expres, dins ché cables électriques, j avo pu qu' mes ziux pour pleurer, et d' jur in jur j' voyo la carcasse de ch' t avion, ballottée par ché vints, et qui simblo m' narguer

in plus que quand que j a du dire du qui éto coinché, j a eu dro binsur à "in t in acate pu" ...

faut dire que j éto l espécialiste d' l envoyache d juets dins ché fils éléctriques, cerfs volants bin sur mais aussi balles d' jokari qui pindotent aussi , coinchées là tout là haut

mais ch' est pas de chtlale d ' cerf volant que j' voulo vous parler, nan, j'voulo vous parler de chti qui éto aussi tout en plastique, qui a apparu queq'zannées après et que chéto un militaire au bout d un parachute ..

ch' éto la mote d' ch' t année là, comme les tongs aux zortiaux et ch' fameux tac tac, savez ché deux boules qu in berloquo l eune conte l aute

ah j in auro bin voulu un d' cerf volant comme cha, mais voyez m' mère djà dins à la fin des années 60 et début des années 70, ale auro pu siéger à l unesco, vu qu ale avo pas ker tout c' qui éto militaire de près comme de loin

j' me souviens comme un even'mint interplanétaire quand que m' mère ale m avo acaté d el' même un pistolet à la ducasse, un pistolet transparent du que d' dins yavo des chuques ...

j dis pas que j avo pas d' pistolets mais fallo qu' min père i "pousse un peu" pour que j' puisse in avoir un , mais cha ch'est cor un aut' sujet ....

donc pour arvenir ach' fameux cerf volant parachute, in in voyo partout, accrochés les uns sous les zautes, à ché présentoirs des magasins d' juets, tout cha pour qu in puisse pas z'zoublier quand qu in passo à pied le long de l avenue de la plache

pour info in appelle cha , in anglais escusez me, du "cross marketing" , ch'est fait pour qu in imbete nos parints à chaque coup in dijant ou plutôt en implorant "j in voudro bin un" et que ché parints imperturbapes i continuotent l' route
ti t avo bin essayé d' et' gentil, d' trainer un peu d'vant ch' présentoir, mais rien n y faijo , minloute crio mais la caravane continuo à passer ...

arrivé su la plache, j' allo m' baigner et en arvenant , j' faijo armarquer , innochamint , à mes parints qui yavo plein d' parachutes in l air , mais là j' do dire que j' a pas réussi à un avoir un , alors j' vous mets chi la photo , j in brais cor ...


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |