histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
au marché suite
par minloute le, 10/12/2017  

au coin des zétalaches, as' deminder si le faijo pas exprès , ch' ti qui provoquo des drames familiaux meme un jur d' bio temps ...ch' marchand d' gauffes

min diu qui a du intinte toute s' vie " eh m'man té m in acate eune ?" .....

souvint cha finisso par eune dispute, par des jones qui brayotent d' rache, et que l' mère pour l' calmer ale li armetto eune clique, c'qui faijo qu in éto arparti dins ché tours question sonorité ....

che premier obstaque franchi, quequ' fo simplemint avec la promesse qu au retour in acatera eune gauffe, ou au moins un paquet d' cacahuettes salées, pour l' minger l après midi à la plache, ch' tour i pouvo commincher

comme al' confesse in s' suivo, en essayant d' éviter tous les pieges qu in pouvo trouver d' vant nous

queques fos pernicieux, un plot béton avec un tendeur qui permetto d' artenir en plache ch' grand parasol rectangulaire , suffijo qui so bougé et mis plus dins l allée cha pouvo provoquer des drames ...

sans oublier ché coups d' caddies à roulettes , ah ché caddies à roulettes , faut dire "qu au volant" chéto des garnoules, alors as' deminder si ale s in servotent te pas comme bouclier, in tout cas y a des coups ch'est l' cas del dire, que cha s' rappelo au souvenir d' tes cheviles ...

pi pas la peine d' faire eune reflexion, pour elles, ch' chariot et elle cha faijo qu un, alors si ale passotent , ch' chariot i devo suiffe ...

j' vous parle pas d' ché poussettes aussi, mais là , autant avec l' caddie teut' prenno un coup latéral dans les cheviles, autant avec l' poussette qui servo pas de bouclier mais de char d assaut, chéto juste au niveau du talon d achille que teut' prenno cha......

in surveillo nos zortiaux, mais fallo aussi d' pas s' faire crever un eule, avec ché zavalanches d' sacs , d' chemisiers avec leu cintres, qui déchindotent du coin des parasols vers le sol

après yavo ché bouchons, alors comme j' dijo precedemmint, t avo ché matrones in rope tergal à fleurs que par leur commint dire, leur volume, i zoccultotent eune partie d'l étalache...

celles que chéto des longues prones à choisir, que ch' marchand i pousso toudis à s'décider rapid'mint ...

mais l' pire ch éto quand que des gins i s' rincontrotent such' marché

alors là , j' peux vous zarfaire ché dialogues

chéto du ginre

ravisse ichi qui qui est là...

suivi de

mon diu que malheur ...

après chéto des questions concernant l' séjour, du qui louottent, depuis combien d' temps, après chéto la revue d' la famile, bin vinguette ale bin grandi l' derniere ...

réponse d' la mère " ale fréquente asteure " ...

après yavo un des zhommes qui étot parti d' vant , qui éto artourné sur ses pas, et chéto arparti, in arcommincho tout au début

bon après i s' donnotent rendez vous, et enfin, in pouvo desserer ch' frein à main et continuer à avincher

marchands d' maillots d' bain, d' serviettes, d' ropes d été, cottoyent ché marchands d' légueumes, ch' marchand d' bonbons, (chtilale normal'mint i faijo l' marché de bruay)

ch' marchand d' bonbons , que ch'est vrai m' mère ale éto plus "généreusse" que d habitute, faut dire aussi que comme j avo pas eu drot am' gauffre fallo quand meme que j' sorte d' là avec quéquosse ...

plus loin, yavo toudis un marchand d un artique ménager à pas ker, qu in connaisso pas, mais qui allo arriver à rende indispensape à grinmint d' personnes tout cha avec eune lanque qui n in éto pas maite, ou comme diro d autes ,avec un sacré bagout

10 francs qui dijo, 10 francs t as bien cha dins tin porte monnaie .....

m' mère ale passo toudis vite devant ché marchands là , ale avo pas ker ché camelots qui tutoyotent ché gins

plus loin yavo ch' magasin du bouquiniste, yavo du monte quand meme, faut dire et in l' sait tous , sur la cote d opale ch' temps i est comme y est, et ach' momint là yavo pas toudis un poste d' télévision dins ché villas d' location

ché liffes étotent ringés dans des grantes caisses in bo, yavo d' tout, du guy des cars, avec des titres et des couvertures qui pouvotent troubler un jone d' eune huitaine d années ...

l' impure ,(cha voulo dire qu as' lavo pas ?), la corruptrice, la maudite , mon diu que des titres bizarres, cha laisso pinser que ché femmes cha pouvo et' méquant ?

in tout cas cha pouvo pas nous aider à appréhender c'que chéto eune garnoule ......

que vous dire des couvertures qui nou donnotent la bleusse vue, des liffes de poche type oss 117 avec des garnoules sul' couverture, qu ale nous faijotent pitié vu qu ale zétotent pas grinmint vétues, alors que ché gougouttes ale perçotent presque leu fins chemisiers ...

bon là, la main d'em mère ale éto plus ferme, in passo vite devant ce lieu de perdition ....

après , yavo un aut' marchand que j avo ker m arreter, mais j éto pas l'seul, chéto comme un phare pour ché jones d mon ache et d un peu plus vieux, chéto ch' marchand d' coutiaux

mon diu que cha a été dur , que j a du lutter , pour qu enfin bin plus tard, m' mère ale m acate eune réplique d' coutiau suisse ...
cha a pas été facile ...

plus loin té passo à travers un nuaches d' bulles d' savon, yavo un gars qui vindo so des zoziaux que si té metto d' l io savonneusse cha faijo du son et des bulles ...

so j' me souviens comme des grantes raquettes d' tennis que trimpées dans la meme io savonneusse, cha faijo d' sacrées bulles qui éclatotent dés qu in tendant la main en l air

li ch vindeux i éto contint, i savo que ché tchiots i zallotent en deminder à leu parints

in arrivo presque au bout d' la premiere allée, et nous arrivo dins les nifflettes la bonne odeur des poulets qui cuisotent dins ch' grand tourniquet en alu

sul' coté yavo ch' gars , en blouse blanque, qui ouvro d' temps en temps l' porte pour arverser du jus su ché poulets

j avo d' mindé un coup am' mère d in acater un, mais ale m a dit que ch'éto bin trop cher, non pas que chéto pas dins nos moyens mais qu un poulet roti ale savo l' faire aussi ...

d ailleurs après chte reflexion là, quand que j' voyo des gins en acater sul' marché , pour mi chéto des fates, ou des mauvaisses ménagères .....

yavo aussi déjà des nèques, j' dis cha pasque chéto comme cha qu in les appelo , qui vindotent plein d' joujoux, sans stand, sans étals , ou plutot l étal i éto sur eux ...

un qui vindo des balles en plastique, arliées à eune raquette en plastique, et qui tappo toudis d'dins, cha faijo un sacré bruit quand que té passo d' vant li, cor qu in plus i avo un kazou dins s ' bouque pour attirer ché gins ......

cor heureux que chéto pas cor l année du fameux clac clac, le vrai , le seul , qui nous a ravagé les zoreles durant tout un été

j allo oublier ch' vindeux d' produits à base de miel, li ch' marchand i porto un capio tyrolien am' mote pour faire plus vrai
sur sin étalache, que des produits à base d' miel, et pour chaque produit, i éto marqué conte quo cha pouvo donner du bin à not' santé

yavo toudis du monte devant son stand

bon on arriffe au bout des 2 grantes allées , permettez me d aprinte min souffle avant d ' parler du reste du marché


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |