histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
peur durant l occupation 2
par minloute le, 16/12/2017  

j va vous raconter un "haut fait de resistance" d' monmononque

i éto né en 23, j' su obligé d' préciser comme i dijo à chaque coup, "né en 23, à Bailleul, au pied du Mont Noir" ......

ch'est vous dire qui éto bin jone durant l occupation, l ayant connu bin plus tard, "j imagine" que ch'éto djà un "chien fou", et que quand qui avo eune idée dans la tete i allo pas en canger ..

ma mère comme ma tante, habitotent rue anatole france, anciennement au numéro 75, ch'est l' premiere mason qu in vo rue anatole france, su la gauche quand que cha ardéchint vers les quat' chemins, juste avant ya des masons d abattues et in face un parking

li mon mononque i habito avec s' mère pas loin d' chez dreze, savez, pas loin du pont du 2 , rue florent evrard

l' soir yavo couvre feu, mais quand qui arparto d' el mason d'em grand mère et qui avo été vire s' future, i faijo attention comme diro l aute à pas s' faire printe par la patroule

sin parcours, i sorto del mason rue anatole france, par ch' gardin du fond, de là i arpasso par un gardin de la rue de chatelleraut, traverso la route, faijo parel pour arriver dins ché gardins d' la rue d isbergues, i traverso l' route in faijant attention

et là enfin , i s 'sinto en sécurité, i s artrouvo dans un dédale d' gardins, ceux des masons d' la rue de pont à vendin d un coté , et d' la rue d anzin à l époque avant qu ale s appelle rue raymond deruy

plus bas , i éto presque arrivé, i passo par ché gardins derriere la rue jules duquesnoy

un jur, qui éto presque arrivé as' mason, comme i dijo i avo du canger un tchiot peu d' parcours, bin y a sinti l' sol s' dérober sous ses pieds

quand que j' dis "sinti", i l a vite sinti après, vu qui a tombé dans eune cuve remplie d' brin

et après i nous raconto l' arrivée as' mason des' mère dins l état qui éto .....

quand que j' dis raconto, savez quand qu in fait des réunions d' famile, meme si ch'est qu un coup par année, in pouvo pas passer un repas de nouvel année ou juste après lors du repas d anniversaire d' ma grand mère, sans qui ya quelqu un qui li d'minte pas d' la raconter à nouveau

oh, Parrain, comme j' l appelo , i s' faijo à peine prié pour la raconter, qu in connaisso l histoire par coeur mais qu in attindo la chute, (ch'est le cas d' le dire)....

bin sur i finisso par dire qui s éto sacrifié , qui avo franchi tous ché dangers là, pour artrouver "sa colombe" , et in rio tous, li comme nouzautes, de bon coeur .....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |