histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Ecole Félix Faure (29/11/2022)
  ché criquets (09/10/2022)
  mauvais temps sur la cote (25/09/2022)
  marronniers à l école (25/09/2022)
  la rivière Lawe (30/07/2022)
  principe des vases communicants (29/07/2022)
  ambiance d antan (29/07/2022)
  du singe (29/07/2022)
  ch' maite (29/07/2022)
  20 000 sujets (06/07/2022)
  ch' dernier jur d école et l edf ... (05/07/2022)
  ch' corned d ' bif (05/07/2022)
  sur les routes de France .. (03/07/2022)
  la table à manman (01/07/2022)
  le tiroir à manman (01/07/2022)
  du musiau ... (01/05/2022)
  le patois du quotidien (24/04/2022)
  ch' zelections partie 2 (24/04/2022)
  ch' zelections partie 1 (24/04/2022)
  charte pour la sauvegarde du patois (21/04/2022)
  le lilas du jardin (20/04/2022)
  au bout de la rue, aux champs (19/04/2022)
  El misseron rouche (16/04/2022)
  arrivée à la maison (20/03/2022)
  de Béthune à Bruay (20/03/2022)
  de Lens à Béthune (20/03/2022)
  arrivée à Lens (20/03/2022)
  d Arras à Lens (20/03/2022)
  arrivée gare d Arras (20/03/2022)
  la mère caresmelle (15/03/2022)
  ché soeurs à cornette .... (06/03/2022)
  les terrils du pays à part (13/02/2022)
  ché cintres in bo (12/02/2022)
  allo allo y a du brin dinch' tuyau (06/02/2022)
  té vo m' neule ? (06/02/2022)
  les ouatères (06/02/2022)
  la ficelle dech' facteur (06/02/2022)
  RINTRER CH CARBON (11/11/2020)
  devant s' n' école primaire (30/01/2022)
  au ''Cercle'' (23/01/2022)
  m' grand tante (23/01/2022)
  rénovation .... (23/01/2022)
  la toise (23/01/2022)
  résistance durant la seconde guerre mondiale (15/01/2022)
  récupération .... (15/01/2022)
  prendre des photos .... (15/01/2022)
  em' rue .... (15/01/2022)
  la jacinthe, fleur du mois de janvier (08/01/2022)
  Maurice et le bizutage (08/01/2022)
  la bonne année (03/01/2022)
  Maurice et le patois (03/01/2022)
  accident à la mine (02/01/2022)
  El Noë d'Eloué (27/12/2021)
  Monsieur c'est le nom d'un cochon (26/12/2021)
  la femme du mineur (25/12/2021)
  capio bas Maurice ... (21/12/2021)
  CH PAIN DE 700 (27/04/2021)
  y est où Saint Nicolas ? (07/12/2021)
  Sainte Barbe in chti : s'vie, traditions (04/12/2008)
  jour de neige 3 (01/12/2021)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 alens ( 05/05/2022)
C'est Bernard (Berle...
 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...


Liens

les mutilés de guerre
par Geneviève Momont le, 23/03/2018  

Quand j'étais enfant, il y avait encore de nombreux mutilés de guerre. Nous avions de nombreux défilés dans les rues à beaucoup d'occasion pour les fêtes, les inaugurations, les courses cyclistes, les processions catholiques...

C'est alors que la clique entrait en scène pour accompagner en musique les défilés. En tête, toujours des mutilés avec leur voiture à bras, à pied avec une jambe de bois cernée d'un bourrelé de caoutchouc ans le bas.
Leur jambe de pantalon était bien trop large pour cette jambe de quelques centimètres de diamètre.

Ils marchaient avec des cannes ou des béquilles. Ils avaient de très nombreuses médailles or ou argent avec des rubans multicolores, sur leur poitrine qu'ils bombaient pour qu'on remarque bien leurs ornements.

Nous accompagnions tous les défilés dans la ville, en sautant sur un pied et sur l'autre

Nous étions fortement intéressés par les voitures à mains et ou à pieds utilisées par les mutilés pour leurs déplacements. Certaines étaient des voitures à 3 roues, une devant, 2 derrière et pour la faire avancer, les mutilés de guerre avaient un volant face à eux qu'ils tiraient ou poussaient, ce qui entraînait une chaîne et faisait tourner les roues.

D'autres avaient une espèce de moulinet qui entraînait aussi une chaîne pour faire avancer le véhicule.
Il y avait aussi quelques culs de jatte que nos parents nous disaient de ne pas regarder comme des bêtes curieuses. Il y en avait un qui était tous les vendredis au marché. Il chantait dans un porte voix et vendait des feuillets de chansons où il y avait les paroles et les portes avec les notes. Les gosses sont parfois inconscients. Quand un de ces mutilés montait le


 


Contact | ©2005-2021 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |