histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
épluchage d' la Voix du Nord 1
par minloute le, 13/05/2018  

clac qu ale faijo la lame del boite au lettes qui éto incrinquée dins l' porte d intrée...
cha voulo dire que ch' journal i avo été déposé, ou plutôt asteure i s' trouvo par terre , au sol, in bas du couloir ...

souvint min père, assis à tape in coupant ses tartines, i faijo un commentaire, "ah ya queu d' sin lit ch' matin", quand qui passo très tôt

"ah bin , l'enque ale do cor ete fraique" si i passo "en retard"

"en retard" , chéto eune question d un quart d heure pas plus , mais vous les connaissez ché zartraités , et grinmint ichi in sont, mais i zont leurs habitutes

j' l arvo bin, avec s' viele quémiche, s' viele marrone,ses bartelles apparentes, pas rasé et eune vo un peu enrouée

min père i avo ker "j'ter un coup d eule" , un "balayache" comme i dijo in patois , tout cha avant d' commincher d' printe sin pitit déjeuner

cha consisto à raviser ché tites d' la première pache, après i ouvro ch' journal, i allo à la page d' droite, et i raviso les titres d' l actualité régionale, après i allo raviser vite fait les titres d' la pache consacrée à Bruay

i arclaquo ch' jurnal, en dijant souvint " y a rin su Bruay, ya que Béthune qui compte" ......

après sin pitit déjeuner, i arprenno ch' journal, et après chéto eune question de taillemigue comme diro l aute ..

cha dépindo dem 'mère, enfin des' n avinche, comme ale préparo ch' pitit déjeuner, ale servo min père en premier ...

j m arsouviens qu' min père i avo querre faire bouillir ch' lait pour qui a eune croute d' sur, que cha donno des hauts l' coeur am' mère ...

et que après , si ale auro pu verser ch' contenu del castrole avec un manche d' 10 metes , ale l auro fait ........

comme min père mingeo souvint avant m' mère, i ardéplio ch' journal et i commincho à faire ses commentaires ..

les rubriques visées, chéto c' qui avo trait à Bruay....

vol à la roulotte, asquident rue machin chosse, que min père i dijo am' mère du que chte rue as situo ......

ouais , jel dit souvint , mais même si dans les années 60 70 Bruay éto cor fort développé, ch est pas pour cha que quéqu un qui habito au 2, i connaisso bin ch' quartier du coté du stade parc

sur qui savo que chéto la cité des aviateurs....rue Blériot, rue Santos Dumont .... mais pas toudis dins l' détal ...

in faijo ché courses principal'mint dins sin quartier ....

ché commentaires allotent bon train, sur ché vols à la roulotte, ché "zinvilités" comme écrivotent ché journalistes d' la Voix du Nord .....

comme j' dijo avant, min père i liso à haut' voix , l artique qui donno tous ché détals ...

après , i raviso toudis eune tchiote rubrique, plus souvint avant l' week end qu en s'maine, i dijo am' mère qui éto ch' médecin d' garte

alors cha dépindo des noms, comme chéto des médecins des mines, si tin médecin à ti éto pas d' permanence, t avo drot à des médecins d un aut' quartier

avec bin sur toudis les commentaires d' min père.... "ah bin faut pas querre malate ché jurs qui arriffent" .....

quand que chéto un médecin qui avo moins d expérience ou qui pouvo y avoir des "zhistoires sur li" .....

enfin souvint chéto un avis bin personnel.....

eune fos, la page d' Bruay "épluchée", chéto l' terme qui utiliso min père .....

i allo vire tout d' suite après ché faire parts

là parel, "tiens, Odette, Untel est mort" , parel , si m' mère ale s in souveno pas , min père i faijo un rapite rappel d' qui ch éto ...

y a des coups, j'el voyo vraimint affecté , en voyant dans chte rubrique nécrologie , le nom de quéqu un qui connaisso bin ou qui avo bin connu ...

souvint i raviso l' jour prévu d' l enter'mint , et pour ceusses qui li éto cor plus ker, i dijo am' mère que tel jur à telle heure , il iro "vire ch' corps"

cha m indrigo cha, d aller "vire ch' corps" ..... si yéto mort pourquo i voulo y aller ?

cor un mystère que j' comprendra que plus tard ....







 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |