histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Pourquo qui drache au mos d’mai ?
par gabriel le, 21/05/2018  

Ch’est à causse ed Raymond.
Raymond ch’est une brafe homme qui reste à Marquisse.

L’histoere, s’passe un biau diminche insoleillé du mos d’mai.
Raymond, après avoer forché un pew su l’bire aveuc ses frites qu’Simone eus fème, alle aveut préparé aveuc amour; i s’a mis bin al coyette su sin canapé à raviser l’foot à l’télé.

Volà, Simone li prind l’invie d’aller bisir* à Wissant. Mais Raymond, li, i préféreut rester à s’mason surtout qu’il avot bezon d’cuver sin trop-plein. Bon comme il éteut brafe, il n’a pas su dire nan et les volà partis pou Wissant.
Mais eune fos arrivé, cha a été pire que tout.

D’abord, i a mis eune heure à treuver eune place.
In ouvrant s’portière, il la poqué sur el mur car il étot un peu près.
Et pis après, is ont marché trinte minutes pour trouver une place su l’sape. El première al étot pas terripe car y avot des éfants qui argibondotent* et pis qui faisotent du buzin. Raymond i pouvot pos s’arposer alors, il a parti treuver eune aute place mais su l’sape fraique. Il a pas pu mette s’capiau su tiête car i s’a involé aveuc eus vint d’voleu.

Pis après, is ont marché 1 kilomètre pour cacher chal mer qui étot basse et très lon et très froite.
Pis in fin journée, arcran* par chette journée et azis* comme des sauchisses, is ont rimballé leur st frusquin pis artour à Marquisse.

Mais quind Raymond i est arrivé à s’carette, i s’a pris une preune comme quo il étot mal garé.
Alors i leva les yux au ciel et dit « Min Diu, pourquo te m’fais toutes ches misères ? » Eune mouette li a quié d’su ; ch’étot pit-être eune réponse. J’cros bin qu’el bon Diu, il l’a acouté car edpis c’timps-là, i drach toudis au mos d’mai.


Bisir : bronzer
Argibonder : chahuter
Arcran : épuisé
Azi : brûlé

Merci à « banque chtimi » à l’adresse: http://banquechtimi.blog4ever.com pour ses lexiques de chti.
Gab Caux


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |