histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Fortuné et sin patois qui canto
par minloute le, 29/05/2018  

souvenir d' Merlimont, mais cha auro pu tout aussi bin s' passer à Bruay les berdoules ....

Fortuné et s' femme Marie, qui étotent d' la rue d' Isbergues, venotent à Merlimont , tro s'maines souvint l été , pour s occuper d' em grand mère, durant l' temps que m'tante ale parto en vagances ...

faut dire que même si in les a ker, j' comprinds qu' m'tante ale a du apprécier d' pouvoir partir comme cha , un momint d' l année sans avoir s' mère avec elle ...

bon arvenons à mon Fortuné , Fortuné , j in a djà parlé, cha a été , avec le recul, min meilleu professeur d' parlache d' patois que j a pu connaite .....

d abord pour ché mots, que y a des coups après eune conversation à mon dem' grand mère, j'arveno vire min père et j y demindo c' que cha voulo dire ....

i parlo que patois, mais grâce à li j a su conjuguer ché verpes au passé ou futur d' l indicatif présent en patois s il vous plait ...

pouvez me d' minder l' passé du verpe voir (vir) à la troisième personne du pluriel, cha faijo "i voyottent" ....

et si in imployo l' verpe "raviser" cha faijo "i ravisottent"

et au futur mes gins, "i verrotent" , " i raviserottent" ...

ah ch'est sur que j l intiquo plus facil'mint dins m' tiète que ché mêmes temps à l indicatif du "bon français".....

j' trouvo cha rigolo pi surtout bio, d' finir des phrases avec l' son "otte", j' trouvo que cha faijo canter sin parlache

ch' est ti pas biau tout cha, mi j avo 8 10 ans à ch' t époque là, al' mason in parlo pas patois, et quand qu' à Merlimont j' pouvo acouter eune conversation d' Fortuné, j' buvo c' qui dijo ...

cha m avo donné l envie d' cacher après des verpes et d' les mette mi même au passé ou au futur, rin que pour intinte ch' son "otte" ...

j' l arvo cor, Fortuné, grand gaillard, aux caveux blonds, aux ziux bleus, aux mains que ch' éto des battoirs , même aprés 65 ans passés

et savez un mineur qui a fait tout s' carrière au fond et qui éto cor solite comme cha as' n ache ch éto pas si courant qu' cha

toudis s' cigarette au bec , à ralleumer quand que cha s éteindo , avec sin briquet zippo....

qui a des coups cha faijo d' sacrées flammes, et qui dijo, "bin vinguette, j' a failli m' bruler m' guiffe"......

quequ'zannées après, Marie ale est partie la première , là , ch' grand gaillard, y a chancelé

pi savez , in voyo bin qui avo d' plus en plus d' maux à arprinte sa respiration

j avo été l' vire , cor heureux qu in m avo prévenu, mais d' el vire , li qui symboliso à mes ziux la force même, del vire , coinché dins sin fauteul avec ché tuyaux dins sin nez arliés à ché bouteles pour l aider à respirer, cha avo été et j' l' a toudis en mémoire, quequosse qui m avo marqué

hommache à ti Fortuné, min professeur sans diplômes au grand coeur


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |