histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
in carette vers Merlimont 2
par minloute le, 15/09/2018  

cha y est , in décolle, bon j' va pas vous raconter dins tous ché détals ch' voyache, que dis je, ch' péripe pour aller à Merlimont ..

mais , j' va vous mette chi en queques phrases c'qu on arsinto nous tro dins l' carette ...

tro personnes dins l' carette, min père, m'mère et mi
tro arsentimints différents tout au long du long ruban d asphalte qui nous consuido jusqu à la mer (vindiousse que formule..)

in va commincher par m' mère, ch'est l' plus rapite , m'mére dins l' carette ale dijo pas grand cosse, in fait ale avo pas trop ker aller à merlimont

ale avo trop ker s' mason, et pi à merlimont ,le chalet qu in avo ch'éto pas grand
non qu in s in plaigno nouzautes, 2 pieches , eune cabane in bo dins l'terrain derriere pi ché ouatères qui tenottent plus d' la cabane au fin du jardin qu aute cosse .....

mais pour nouzautes , chéto un détal, in éto tel'mint contint d y ete près d' la mer ...

pour m'mère ale avo pu sin "confort" , alors ch éto pas seul'mint dans l' sens que che so plus confortape, quo que , passer eune soirée à juer au diamino sur ché cayelles qui avotent faites djà leur timps à bruay, sur que ché derrieres i zétotent mis à rute épreuffe

sur que l intérieur chéto souvint des meupes d' bruay qui étotent arrivés chi , un peu comme ché bidets "d' révision" , i zy finissotent leu carriere ....

nan , pour m' mère, ale avo pas ses castroles et ses poeles à elle, l' gaziniere ale avo du mau parfois à avoir ch' meme résultat qu à la maison ...

sans parler , savez pour ché femmes ménagéres d' la fin des années 60, "s' n intérieur" chéto cor sacré ..

alors d'nous vire rintrer et sortir et surtout rintrer avec "des kilos d' sape" aux pieds, comme ale dijo , ale avo pas ker ..

suffijo qu ale intinte crisser ché grains d' sape sous ché pas dins l' cuisine salle à manger salon , qu ale éto prete à passer ch'ramon ...

in plus , in carette, m' mère ale éto jamais rassuré, faut dire qu as' décharge, min père i roulo pas, i vivo la route ...

in va i arvenir plus tard, mais quand que min père i conduiso , in sinto qui éto tindu..

mais bon, cha impécho pas am' mère , d' réagir quand qu ale trouvo qu' min père i roulo trop vite dins ché viraches, ou qui doublo as'mote d' façon pas prudente...m' mère ale faijo des "chitttt" avec s' bouque ..

c' qui arringeo pas le climat qui yavo dins l'carette, pasque cha énervo min père si chéto necessaire ...

pour mi, 8 ou 9 ans, j éto bin l' mélanche d' mes parints...comme m'mère j éto pas toudis bin rassuré sul' banquette arriere d' la peugeot 403 break ....

par conte, aller à Merlimont cha sera toudis un vrai plaiji d ' s y rinde ......

comme min père ,j' ralo, ou tout au moins j' partageo s' n avis sur tout c' qui pouvo nous ralentir pour arriver ta la mer dans les temps qu' min père i s éto impartis........

1 heure chinq mineutes, ouais, chéto l' moyenne ...j' vous raconte pas quand que cha bloquo ou freino sul' parcours, et qu in arrivo au chalet et que le "record" éto loin d 'ete attint...

par conte , si in arrivo en faijo l' parcours en 1 heure, min père en arrivant , en ravisant s'montre , i dijo tout contint "comme une fleur" ...

à l inverse, m'mère ale soufflo d' soulag'mint, pasque si sul' route yavo pas grand monte, min père avo la facheusse tendance d' appuyer such' champignon .......


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |