histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les tongs
par minloute le, 16/09/2018  

alors là , si y a pas eune godasse qu ale arprente bin ché vacances, ch' est bien les tongs ..

chéto au miyeu des années 60, chéto l époque du que le plastique (et tous ché produits à base d' pétrole) i zont pris un sacré essor..

ouais, pasque in matiere d' chaussures in plastique, y a bin eu à la meme époque, les sandalettes dans la meme matière, mais faut avouer, que ch'éto plus utilitaire que bio...

m' premiere paire d' sandalettes, in plastique bin sur, j a l' souvenir d' les avoir eues que j éto à la napoule, j' avo 4 ans

chéto obligatoire pour acceder à la plage, ch' sape y éto pas l'meme que su la cote d opale et à certains endroits, ch'éto meme des galets ....

par conte ché tongs, là cha a été eune révolution , tous ché jones voulotent porter cha quand qu in allo à la plage

j appelle cha des tongs mais comme min père , in auro pu l appeler aussi des claquettes ..

d ailleurs "claquettes" cha résumo bin l' chaussure, pasque quand tout l' monte i circulo su l avenue de la plage, cha faijo un sacré boucan ...

d ailleurs , ché jones pour s' faire armarquer, i claquottent bin leu tatannes ....

pour cha , suffiso de recroqu'viller ché ortiaux et quand qu in marcho cha claquo bin plus sec .........

yavo l' modele dit normal, avec la laniere en plastique inter ch' gros pouce et l'deuxieme dogt d' pied ....

après y a eu un modèle plus ché ché garnoules, su l'dessus d' la tong, yavo eune belle marguerite, in plastique bin sur .......

cha claquo sul' béton, mais aussi cha crisso, suffijo qui ya un peu d' sape ......

mais la tong ale avo pas qu' des avantaches, mi d ailleurs j in porto pas, pasque j avo toudis del' pio qui s arrocho au niveau d' la laniere in plastique, et m' mère après avoir mis eune paire d' coups du mercurochrome, ale a décidé que j in porterai pu ...

autre désavantache, surtout si t éto allongé sur l' sape d' la plage, chéto ché gins qui continuotent à avincher avec ché fameusses tongs aux pieds ...

alors quand que ché gins marchottent , i soulevotent un sacré paquet d' sape derriere eusses , et si t éto assis ou allongé , t in prenno plein d' guiffe ...

aut' cosse qui éto imbetante, ch est que té pouvo pas marcher dins l' iau avec ...

ouais souv'nez vous, la tongue ale collo au sape mouillé, au pire ,tet' projeto de l io sur l arriere d' tin maillot, au pire , la tong as' bloquo , ti té continuo à avincher et d un coup, teut' ramasso t'guiffe in avant ......

alors té voyo ché gins déhambuler le long d' la mer, tongs à la main, avec pour faire leu interessant ,ché leunettes d' solel , comme ché vedettes ..........

pi savez cha provoquo aussi des chutes en plein miyeu d' la ville, suffiso qu' ché gins i marchent pas loin des uns des zautes, et qui n a un qui marche sul' tong de chti qui éto d'vant, là t éto sur que chtilale i allo querre et s' faire bin mal , à minima, au niveau d'la fameusse laniere in plastique ...

pi pour terminer , faut l' dire aussi, tout l' monte éto pas d eune hygiène terripe, quequ' fo quand qu in faijo la queue à mon del boulangerie, ou simplemint en suivant certains su l avenue d' la plage, in voyo que leu dessous d' pieds, bin in pouvo s' deminder si y venotent pas d' finir un poste , tel'mint qu in auro pu accroire qui zavotent du carbon in d'sous la plante des pieds ...

mais voyez , avec tous ché désavantages, bin la tong ale a traversé les dernieres decennies du sieque dernier, et ale est cor bin partie pour perdurer bin longtimps .......

alors que la "croqu'se" , savez ch' sabot in plastique, bin asteure in in vo d'moins en moins, en moins d' 10 ans ch'est devenu d un ringard ...

avant d arvenir à la mote dans queques temps, mais cha mes gins , ch'est eune autre histoire


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |