histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
in carette vers Merlimont 6
par minloute le, 28/10/2018  

j' sais pas si vous vous souv'nez d' l ancienne route qui allo de Marconnelle à Montreuil ..

chéto qu eune succession de chiots villaches , avec ché masons de plain pied, ché toitures un peu déformées, en pannes flamantes , ché briques peintes en blanc .......

qui dit villaches , dit ralentiss'mints, tracteurs sul' route, viux à mobylette .....

j' dis cha pasque j' a l' souvenir qu un coup in arvéno par là, et chéto impossipe d' doubler vu que d'vant nous yavo un gars in mobylette, vindiousse i slalomo plus qui roulo ...

i avo eune preune carabinée et à la fin i s a ingagé dans un qu' min d' terre, qu in a pas d' minder not' reste pour savoir si yéto bin arrivé à bon port ...

in passo Aubin, Ecquemicourt, Maresquel.... ché carettes as' suivotent duch'mint

la vallée se rétrécisso, chéto des bos su les versants, et grinmint d' marais su les cotés del' route

Beaurainchateau, sul' coté Beaurainville, fallo attinte Brimeux pour n in vire pas mal tourner su la droite

Brimeux éto réputé pour ses étangs et pour l' pèque

"allez tournez , caltez volaille" qui dijo min père quand qui n in voyo grinmint s engager su la droite ...

cha libéro "sa" route, ouais i s' comporto toudis comme au jeu des mile bornes, i le dijo li meme " mi j' suis "véhicule prioritaire"" ..

c' qui avo l' don d' pas faire rigoler m' mère, accrochée qu ale éto al' poignée del' carette ...

à Beaumerie st martin , commint vous dire ?????

chéto un peu comme pour Moise quand que la mer rouche ale so ouvro devant li ......

la vallée partait en pentes plus douces, et devant nous enfin, Montreuil et ses remparts ...

djà là , mi j éto contint , pasque y a des coups , meme de merlimont in veno ichi faire eune promenate , signe qu entre ichi et merlimont resto pu grinmint à faire ....

in passo tant bien qu' mal Montreuil, et in arrivo au fameux embranchement à la sortie de la ville du que si té restes sul' route principale , té va vers Campigneules les petites, Campigneules les grandes,Rang du Fliers et Berck.......


et que si té tourne à droite , té vas vers Sorrus , St Aubin ou St Josse pi Merlimont

ch'est bete à dire, mais là quand que j' vous écris cha s' bouscule dins m' tiete, comme quand à l époque in arrivo ach' fameux carrefour et qu in tourno à droite ...

"allez mes gins , allez tous à Berck" qui dijo min père, d une façon détendue ...

et i n' avo grinmint ...cha arrivo qu in tourne à droite et qu in so pu qu eune poignée d' carettes, enfin bin moins que quequ'mineutes avant ...

in plus, le fait de tourner à droite vers Sorrue, est c'que chéto un fait expret , mais ch'est ach' momint là qu in voyo, enfin, les premieres dunes au loin ..

là quand que j' vous écris cha, j' su presque penché in avant entre l' sieche conducteur et l' sièche passager , j' tiens pu en plache

bon rapid'mint faut que j armette am' plache, vu que là min père i vo pu rin dins sin rétroviseur .......

après commint vous dire, chéto comme si l' carette ale avo sinti l écurie .........

j' dis pas qu' min père i roulo comme Jean Pierre Beltoise ou Henri Pescarolo , mais m' mère a li rappelo qui fallo pas couper la route comme cha dins ché viraches ......

à un momint in pouvo passer par "la plaine" par Saint Aubin, mais comme min père , in avo ker passer par Saint Josse

pourtant cha monte, mais Saint Josse, chéto un tout tchiot villache dont in passo que dans quequ' maisons, mais chéto surtout un promontoire vers le littoral

j y avo dro à chaque coup quand qu in arrivo là ...

cha s appelle Saint Josse, pasque chéto un moine qui est venu évangéliser l' coin ,et que dans l' temps , comme à Montreuil, la mer veno jusque ichi ...

j avo eu quequ' doutes mais min père m avo fait armarquer que Montreuil s appelo Montreuil sur mer , et que la mer , bin fallo bin la cacher d in haut des remparts pour cor la vire bin au loin ........

alors là , du haut de Saint Josse, chéto que du bonheur .....

"en avant vers le bonheur" qui dijo min père, l' carette ale dévalo à toute blinte jusqu au stop

in bas del cote , in avo l impression d'ete déjà au niveau d'la mer

bon nous resto pu que 2 "obstaques" qui pourrotent freiner not' progression..

traverser chte route qui allo d' étaples à berck, là fallo pas qu' cha traine .........

in progresso alors entre des marais, cha tourno un peu, et là in commincho à prier ....

ouais pasque fallo traverser à Merlimont village, et ya des coups yavo eune sacrée file d' carettes qui attindo

faut dire qu à l époque yavo pas d' feux tricolores, et fallo attinte que cha so dégagé à gauche et à droite, et vu que chéto l axe principal entre Boulogne et Berck, y a des coups fallo vraimint printe patience ...

terripe ch' t affaire là, devoir attinte long'mint alors qu in est pu , à vol d oiseau qu à 2 kilometes d' la plage .....

cha y est cha va et' not' tour, moteur qui vrombit, min père tout tindu, pret à lacher les bidets ....

mains cripées ach' volant, cha y est ...cha va s' libérer, et l' carette j allo dire al' bondit, nan al' vrombit plus qu ale avinche mais in passe quand meme ...

alors là ,mes gins , j' dis pas que cha sinto les vagances, chéto les vagances , mi j ' m éto armis penché entre min père et m'mère

là i'm dijotent rin, pasque yavo un jeu avec eux, dés qu in s ingageo dans l' derniere grante ligne droite, j' devo deviner l' couleur du drapeau d' baignade qui yavo à l aute bout

j a pas marqué "derniere grante ligne droite interminape" , nan, là in éto arrivé, paradoxal'mint in roulo moins vite, comme pour l' savourer

cha y est in passe devant chéz Pammard, chti qui avo construit grinmint d' villas , et yavo pu qu à garer l' carette ...

j' viens d' terminer d écrire ch' péripe , et j' me faijo la reflexion que j auro pas invie mais pas du tout , del' vous faire dans l aute sens ...

autant y aller à Merlimont, chéto magique pour un éfant , autant in partir ....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |