histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Buvards
par berlens78 le, 23/11/2018  

Et chés buvards, ch’étot toute eune science aussi ! d’abord, il fallot l’ténir avec ès main gauche in l‘collant sur él feulle, pile in d’sous dél linne qu’in allot écrire.

Pi ins pinchot s’tiète sur la gauche aussi in s’appliquant (y n’avo qui s’appliquotent tellemint qu’y s’indormotent sur leur bras …) ; in tirot la langue après avoir avalé s’salive (y auro pas fallu baver su ch’cahier, c’hétot l’punition direct) ; et in comminchot à écrire. Avec éch fameux porte plume que minloute il expliquot.

El’ première lett, ch’étot toudis eune majuscule ; qu’in féjot avec chés fameux pleins et déliés (ché bizarr, y’a pas d’mot in patois pour dire cha). Eune fos l’majuscule finie, in s’arlévot deux s’condes pour admirer not oeuffe . In arprenot d’l’incre din ch’ l’incrier, in l’aillonnant plusieurs fos pour bien rimplir él plume, pis in effleurant ch’bord duchemint pour l’égoutter.

Et sul trajet du retour, patatras, in l’avot mal essoré et eune goutt d’incre véno s’écraser in plein miyeu dél feulle ! Pouh ya ya , catatastroffe ! In ravisot si ch’maitte y étot dins les parages (des fos in avot pas l’temps parce que ch’maitte, y étot jusse derrière ti et t’archévos un coup d’règle sur tes dots avant minme éd’dire ouf !). Et ché là qu’interveno ch’fameux buvard.

In l’prénot in l’tournant pour approcher ch’coin dél taque fatale, et y comminchot à buver l’incre, dû sin nom. D’un côté, él taque alle diminuot su l’feulle et d’l’aut’, alle invahichot ch’coin dé ch’fameux buvard.

Eune fos l’taque aspirée, in tapotot duchemin ce qui restot avec éch buvard. Mais alle étot jamais complètemin partie ; alors in mouillot sin dogt avec dél saliffe, et in frotto pour essayer dé l’laver. Pi un dernier cou d’buvard pis des fos un coup d’gomme mais cha ch’étot risqué parce souvin cha finichot par un trou !

Quand in avot fini d’écrire, in plachot ch’buvard sur tout l’largeur dél feulle et in tapoto avec sin poing sur tout l’surface. In ravijot ch’résultat et si par un coup d’hasard, y’avo pas eu d’pâté après ch’opération là, in ar mettot eune dernière fo ch’buvard sur tout l’feulle et ch’ coup chi, in passot avec el tranche éd la main droite plusieurs fos such buvard. Et pis là, in princip, ch’étot pafait.

Des fos, in n’avo pas fini d’écrire à temps et quand ch’maitte y dijot « fermez les cahiers, rangez vos porte plumes et fermez les encriers », in donnot un coup d’buvard à la va-vite et in fermo ch’cahier. Et l’mauvaise surprise ch’étot pour él’lendemin…

Un buvard cha duro plusieurs mos. A la fin, quand y étot couvert d’mots et d’taques, in in demando un nouviau à ch’maitte. Ch’ti là y étot grand et tout rose ; ch’maitte y l’découpot din des grandes feulles éd papier buvard. A l’maison, in in avot des plus biaux avec des publicités dessus. Y n’avot éd toutes sortes et d’toutes les couleurs. Avec les noms d’chés magasins.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |