histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
de Béthune à Bruay
par minloute le, 26/11/2018  

cha y est j a l' temps d' printe ch' bus..

in allo pas directemint d' la gare d' Béthune à Bruay...

nan, in avo dro à faire ch' tour de la ville , pour aller tourner devant ch' bristrot du petit sapeur ....

au fil des années, entre 1990 et 2008, j a vu Béthune canger .....

autant avant chéto eune ville qu ale éto qualifiée de "bourgeoise" et qui yavo des commerces tout partout ..

autant au fil du temps, j a vu ché commerces s' fermer, et les affiches " à vendre" su ché vitrines s' multiplier .....

c' qui avo pas cangé , hélas, chéto ch' monte qui éto là pour printe ch' bus, i n avo grinmint qui montotent avec leur caddie à commissions pour aller faire des courses à mon cora , ch' magasin d' la porte nord ....

dins not' péripe dans Béthune, c' qui m énervo un peu, chéto qu in parto d' la gare, pour aller en centre ville, pour artourner près d' la gare ,et enfin partir vers Bruay

ché derniers kilometes là , chéto les plus longs pour mi

in sorto d' Béthune, pi in allo faire des détours dans Fouquières, pi enfin arpartir vers Hesdigneul

j avo ker passer par Hesdigneul, in éto toudis pas dans l' bassin minier ichi, mais chéto un villache assez ancien, et yavo ch' type meme d' masons que j avo ker vire

eune mason d' plain pied, souvint avec ché murs arpints en blanc, et l' toiture en pannes flamandes, avec la panne faitiere qui faijo eune vague, preuve que l' toiture ale éto pas d' hier ...

in passo devant ch' Conforama, à l époque presque tout seu in haut del cote ..

yavo pas cor tous ché commerces qui s étotent greffés autour du Cora , chéto pas cor la Porte Nord comme in la conno asteure ....

grante déchinte, nous vlà chi au rond point du Cora, plus loin in va s' arreter

là tout l' monte est presque debout, cha fait un bruit d' mantiaux , d' sacs plastiques, d' caddies qu in ardresse

tout l' monte i s agglutine vers la porte d' derriere , prets à sauter un peu comme ché parachutistes , savez , hop hop hop ...

y a autant d' monte qui attend pour rintrer par l' porte d'devant dech' bus ...

y a ché zhabitués, qui mettent ch' ticket et font un signe ach' chauffeur et qui leur répond

après i n avo toudis qui payotent in liquide, et l' temps d' sortir ché porte monnaie, d'trouver ché bonnes pieches , vu qu ale zavotent l' vue qu ale baisse cha faijo un bouchon

zavez vu , in l' fait tous, eune fos qu in grimpe dinch' bus, avant d' payer, in jette un coup d eule vers l intérieur, pour vire du qu in va pouvoir aller s assire ...

un conseil, si t éto assis du coté couloir, t avo interet à rintrer tes zécalettes, vu qui a ché gins qui montotent pas qu avec ch' caddie, mais aussi avec l' poussette ....

chas' passo quand meme d eune façon bon enfant tout cha

yavo toudis des jones qui d'mindotent quand qui passo ch' bus pour Auchel ou eune aut' destination ..

là in arparto, j' raviso à min tour, l' parcours du combattant que j' devro faire pour atteinde la sonnerie pour signaler ach' chauffeur que j' voulo déchinte au prochain arret ....

pi raviser tous les "zobstacles" que j auro à enjamber , à éviter, pour arriver enfin al' fameusse porte arriere ....

cha y est in passo le stade d' Labuissiere, cha "sinto bon " comme in dijo

j' déchindo pas toudis au meme endroit, quequ' fos j' déchind aux quat' chemins , face ach' café Duplouich, du qu' dans l' temps yavo l' magasin leroy merlin avec s' n affiche qui s allumo au soir

chéto eune espéce de joker, ouais ch'est c' qui l' résume l' miu, qui souriot , avec des étoiles autour d' li

in plus , souv'nez vous, chéto marqué "l enchanteur"

in éto passé d'vant à mon d' chez Auxence et Lilly, j' conno quéqu un à qui cha va rappeler des souvenirs .......

quand que j' déchindo là ,savez ch'est pasque du bas del cote, j' voyo djà l' coin del mason d' mes parints ....

et que j' savouro d armonter l' cote , pas arriver trop vite, in profiter quoi ..

y a des coups , quand qui dracho , j éto moins "poétique"... j' déchindo à l arret face à l impasse Toupy ...

d' là , yavo "pu" qu à traverser, j a mis cha avec des parenthèses, pasque y a des coups vu ch'traffic qui yavo juste avant midi, fallo printe sin mal en patience

le souvenir qui m' arveno toudis, chéto qui fajo frod , j approcho del mason, j' voyo que ché carreaux del cuisine i zétotent tout imbués

j' ouvro l' premiere porte, j' em batto entre min sac et la jungue d' plantes qu' m'mère ale avo mis par là, et j' buquo al' porte ,(ouais in est quand meme pas as' mason) et j intro

et là.....

teut' preno d un coup 20 à 30 degrés d' plus qui yavo dehors

bouffée d' chaleur qui surpreno, un mélanche d' chauffage à fond, (c' qui impecho pas m'mère d' dire toudis à min père, i fait juste bon té trouffe pas Léonce ?, à quoi min père répondo "j' va mette un peu plus d' chauffache" )

et surtout , surtout d' l' odeur dech' bouillon , un mélanche d' toutes ché saveurs .....du navet au porion, in passant par ché carottes et l' celeri ...

alors ché papilles as' mettotent in route tout' d'suite.......

m' mère ale préciso toudis " ch'est du bouillon"..

chéto suivi par " y est in route depuis 8 heures ch'matin"

pi " j a fait la sauce tomate avec "

ch' auro pas été la peine d' préciser tout cha, mais j a compris bin plus tard que chéto comme un vrai cadeau qu ale nous faijo..

le temps d' dire bonjour, d' mette ché zaffaires dins l' pieche d'devant (du qui faijo toudis plus frod) , m' mère ale avo sorti l apéritif

là aussi chéto un rituel, pastis pour min père, vin cuit pour m'mère , mi cha dépindo, et les biscuits apéritifs..

biscuits apéritif, qui avotent été mis dans un grand ramequin, que d'dins yavo en peinture le passage du gois ..

savez la route qui peut et' innondée qui arlio la cote à l ile de Noirmoutier

cadeau d' min frère au retour de vagances ......

j' allo m assire, en évitant ché plantes , la tchiote armoire du qui yavo un miroir , et là j éto bin contint

bin contint comme asteure le plaiji que j a eu à écrire à la suite ché deux derniers sujets, sans notes, mais avec min coeur ....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |