histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la préparation du gardin (18/05/2019)
  LESSIVE ET ARPASSACHE (17/05/2019)
  le rechauffement climatique (12/05/2019)
  MIN CERTIFICAT D ETUDES (10/05/2019)
  Biêtises d'éfants partie 2/3 (09/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (3ième partie et FIN) (04/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (2ième partie) (03/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (1ère partie) (02/05/2019)
  gitane mais maïs (01/05/2019)
  porions facebook (01/05/2019)
  pour Annie et France (28/04/2019)
  L' PISTACHE (La piscine) (25/04/2019)
  Biêtises d'éfants partie 1/3 (22/04/2019)
  le gouter , ouais mais ch'est pratique (21/04/2019)
  min tien, confirmation .... (20/04/2019)
  hier ch'est déjà bin loin, aujourd hui ch'est déjà demain (20/04/2019)
  Min Tien (19/04/2019)
  Olhain la fin (14/04/2019)
  toudis au bois d' Olhain (13/04/2019)
  changemints au bois d' Ohlain (13/04/2019)
  ch' bos d' Olhain la suite (12/04/2019)
  ch'bos d' Olhain (12/04/2019)
  EUNN VIE D TCHIEN (12/04/2019)
  Au MONT NOIR avec mes parints (suite et fin) (08/04/2019)
  Un diminche au MONT NOIR à LUNA PARC (06/04/2019)
  Marie-Louisse chal gasconneuse (06/04/2019)
  la magie du persil (06/04/2019)
  la nostalgie , c'est plus ce que c était (31/03/2019)
  UN DIMINCHE A LA MER 2ième partie : la plache (23/03/2019)
  UN DIMINCHE A LA MER 1ère partie : éll’ pêque (22/03/2019)
  Min père que bio texte ... (19/03/2019)
  Min père (19/03/2019)
  ché poubelleux (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 2 (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 1 (17/03/2019)
  Y’A QUEU DE L’ NEICHE ! (13/03/2019)
  la Voix du Nord la fin (10/03/2019)
  la Voix du Nord la suite (10/03/2019)
  J’voudros aller au cabinet (08/03/2019)
  La Voix du Nord chétot aussi cha (10/03/2019)
  décés de Jacques Bodoin (10/03/2019)
  la Voix du Nord à travers les ages (09/03/2019)
  À l’école Pasteur dins les années 60 (60-64) (05/03/2019)
  Raoul et Ronny (03/03/2019)
  la boutele d' gasse (02/03/2019)
  Él’ pus belle école du monte (in patois d’ par ichi) (24/02/2019)
  du sac à malice de Clara, le mimosa (24/02/2019)
  douceur du temps (24/02/2019)
  Nos racines (24/02/2019)
  école Pasteur 1955-1956 (23/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 4ième partie : La neige (Suite et FIN) (23/02/2019)
  le dernier jour à l école , avec monsieur Pruvost (23/02/2019)
  les derniers jours à l école (23/02/2019)
  les bidasses en folie (22/02/2019)
  tomates du maroc 1 roro 29 le kilo en février (21/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 3ième partie : La cour de récré (20/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 2ième partie : La « Grande » école (18/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Sapin et crêche de Noël
par berlens78 le, 19/12/2018  

Avant Noël, y avot 2 rituels ; ch’sapin et pis l’crèche au pétit Jésus. Ch’sapin, min père y allot avec sin louchet l’déterrer dins ch’gardin. Souvint, ch’étot ch’ti d’l’année dernière ; mais des fos, y avot trop grandi ou bien y’avot rindu sin tablier et y fallot in raquater un nouviau. J’allos avec min père àmont Marchand, ch’magasin d’légumes dé l’rue Alfred Leroy in face dé l’fosse 4.
Tous chés sapins y zétotent su ch’trottoir ; y faijot d’jà nuit mais tous cha ch’étot éclairé par ches guirlandes électriques qui z’avotent installé des alouettes jusqu’au cercle.

Ch’sapin d’ Noél, jé l’faijot avec mes frères ; souvint, chétot l’samedi après-midi. Ch’programme y étot réglé comme du papier à musique.
D’abord, in montot in haut quère chés boules et chés guirlantes, qui zétotes dins des boites in carton, ringées dins ch’buffet qui étot dins l’chambe éd mes parints.

In les déchindot dins chés escaliers avec mille précautions passe que chétot des vielles boules fragiles qui cassotent comme du verre. Des boites, y n’avot d’toutes les sortes ; plus qu’alles étotes grises et plus qu’allés étotes vielles.

Dins chés plus vielles, chétot souvint chés boules les pus fragiles : alles étotes fines comme du papier à cigarette, ét pis d’toutes les couleurs ; y n’avot qui étotes in relief, comme des quartiers d’oranches, ou in formes éd bougies ou d’tiot pères noél. Souvint allés étotes ringées dins des pétits compatimints et coinchées avec délle ouate. Y avot aussi des pinches à bougies in fer, du qu’in intiquot des pétites bougies torsadées, pis qu’in accrochot su l’bord d’chés branques en faijant bien attintion pour qu’alles foutent pas l’fu.

Après chés boules, chétot chés guirlantes. Attintion là chétot du traval d’artisse ; alles devotent faire des montées pis des déchintes savantes intre chés branques, passer padzeur chés boules, s’infoncer au creux d’chés branques pis arsortir du qu’y avot rien. Y fallot aussi les cujir pour qu’chés couleurs y sochent harmonieusses. Un traval d’artisse j’vous dis ; min tiot frère y n’avot que l’drot d’raviser.

Pour finir éch sapin, y fallot poser l’pointe ; ch’machin là, chétot fragile et dins eune boite à part ; chétot plutôt min père qui l’intiquo dins l’tiche in haut passe qu’y fallot y aller duchemint. Et pis fallot surtout ête grand …

Y restot à mettre chés boules in chocolat qu’in accrochot sur chés branques avec des tiotes fichelles dorées. Y’ avo jamais l’minme nombe dins ch’paquet au départ pi su ch’ sapin à l’arrivée. Y avot d’tout, des cloches, des pères Noël, des boules dins du papier doré d’toutes les couleurs.

Quand chétot fini, qu’un avot mis su ch’sapin tout ch’qui avot dins chés boites (bon des fos y restot quèques bricoles qui datotent éd matusalem et qu’in n’avot pas su du les mette), in appelo m’mère pour qu’alle vienne contempler note euffe. Pis après, in allumot chés bougies et in fermot chés lumières. In appelot min père pis mémère. Et tout l’monde dijot qu’ch’étot cor pus biau qu’l’année d’avant.

Après in soufflot chés bougies pis in fermot l’lumière. Ech’sapin y étot dins l’salon , à côté dé l’ quéminée (eune fausse qu’y étot murée d’pis toudis, qui servot surtout à poser chés photos d’mariache). In li rallumerot ses bougies qu’à ch’réveillon. In véyot pu qu’chés boules qui faijotent des reflets dins l’noir.
Des fos, dé l’cuisine, in intindot un « clic » : chétot inne boule qu’y étot queute pis qui s’avot cassé in mille morchaux. Souvint, cha v’not d’chés fixations in fer qui sortotent d’chés boules et que ch’col y s’effritot.

Ou alors au matin, quand qu’in s’lévot in deschindant l’escalier, in in trouvot par terre des cassées. Des fos in in raquatot quéqu’z’eunes mais souvint alles étotes in plastique et chélle lalles, in les mettot putot derrière chés guirlantes. Tous z’ans, in avot l’drot d’in cusir eune belle, eune grosse ; j’cros bien qu’in allot les acater à chés Nouvelles Galeries in face éd’ la Bonbonnière.

Quand in avot fini ch’sapin, in attaquot l’crèche. Cha arsennot à un tiot chalet in bos. Élle crêche, elle, alle restot such l’armoire dél cuisine. In mettot délle ouate such’toit avec des punaisses et pis délle paille qu’in allot quère dins ch’poulailler.

Après in appelot mémère pour qu’alle nous dise du qui fallot mette chés personnaches : élle sainte vierche, ch’père Joseph, ch’bœuf et pis ch’l’âne (chti là j’l’avos quère), et pis tout z’autes : un chameau, un éléphant, … pus tard y’avot aussi un tigre et pis un leu, un tiot mouton … Tout cha cha cohabito sans faire d’ zistoires. Mais in n’étot quand minme pas trop rassurés.

Mémère alle étot spécialisse du protocole ; chétot elle qui savot du qu’y fallot mette tous chés gins la. Et pis surtout faire attintion à pas cor mette chés rois maches qui étotes cor seulemint in route … ah ouais ben justemint, pas oublier d’mette éch’l’étoile filante su ch’toit dé l’ crèche pour pas qu’y s’trompent éd route …

Pour finir, y fallot mette éch pétit Jésus au mitan, intre ses parints ; mais là aussi, mémère alle veillot au grain : fallot pas l’mette asteure puisqu’y étot pas cor’ né ! In l’mettro qu’au matin d’Noel.

Mais bon, in risquot pas gramint d’mette éch pétit Jésus passe que souvint, y n’avot pas : y étot in chuque et in l’minjot tous z’ans in démontant l’crèche.
In allumot eune bougie à côté dél crèche pour qu’y z’y votent clair là d’dins ; pis in rajoutot des petits flocons d’ouate pour faire comme si qu’y avot délle neiche.

Dins tout cha, y étot ben 7 heures du soir et chétot l’heure éd‘souper.

Pis in allot s’coucher, tout contints, avec not brique inmitouflée dins sin papier journal toute caude sous l’bras, in pinsant à chés cadeaux qu’in auro pour Noël.
Min tiot frère y s’poso quand minme él’question d’savoir commint que ch’père Noël y pouvot bien faire pour passer dins l’quéminée qu’y étot murée. Bin cha chétot un vrai mystère ; j’ai toudis pas trouvé l’réponse…


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |