histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
ch' ruau
par minloute le, 05/01/2019  

in peut pas dire , eune fo que le "toutalégou" ya été mis in plache, in y a gagné in confort ....

quo que pour nouzautes, tchiots dans les années 60, ch' caniveau ou ch' ruau pour pas mal d' gins , in juo avec .....

cha arrivo plus souvint qu à min tour, quand que min père i éto dans son "champ" ,(j'devro dire un gardin supplémentaire qui li cultivo), j' faijo l intermédiaire entre l' mason et l' bout del rue ......
so quéqu un qui avo apporté un papier syndical pour min père et que chéto pressé, ou ...plus souvint , quand que m' mère ale le voyo pas rintrer , al' m y envoyo en éclaireur indien pour batte ch' rappel .....

am' dijo bin , fait attintion à ché caniveaux hein minloute ...ouais ouais que j' li dijo , j avo djà arclaqué l' porte in bos qui donno sul' rue et chéto pu minloute qui éto parti...

nan nan chéto comme un éclaireur , un peu dans le style du ponny express, savez , fallo aller vite , coute que coute, remplir sa mission, au miyeu d' tous les dangers qui pouvotent s' présenter , pret à risquer sa vie pour arriver en temps et en heure ... au bout d' la rue leverrier ...

que deception , eune fo lancé , quand que j' voyo min père sortir du ch'min avec s' brouette tout au bout, mission avortée que j' accomplisso quand meme jusqu au bout , comme tout bon cavalier de l armée américaine ....

j' couro , non j' gallopo, et comme ché coboles, j avo des zobtacles à franchir, dont ché fameux caniveaux .....

ouais pasque j' vous zexplique commint cha fonctionno .....

eune fo l' buée ou l' vaisselle ale éto faire, la ménagère ale vido l io dins l' caniveau qui yavo dins s' cour .....

ch' caniveau i passo sous l' coté del porte in bo d' la courée, i arjoigno ch' trottoir , pour après s' deverser dins l' grand caniveau, chti qui allo jusqu à eune grante bouche d égout, du que tout disparaisso à not' vue , dans un grand mystère .......

j' faijo attention , avec min bidet au galop ,d éviter d' mette mes godasses d' dins , sinan m' mère ale m' faijo la vie .... d un coup j' m élanço et jamais min bidet i m a trahi ....

dins la rue , zavez compris in pouvo pas juer ach' ruau, chéto interdit

d abord fallo pas mouiller ché godasses, surtout qu à m' époque comme diro l aute, chéto le début des clarks ...

j' sais pas si zavez connu, chéto des godasses que chéto fait avec del piau d' vaque am' mote, in tout cas super quand qui faijo bio, par conte, pas très imperméape dés qui dracho, alors que dire si in les metto dins l iau


mais in dehors del rue, quand que j allo arjointe un camarate rue d isbergues , souvint j' suivo ch' ruau ....

j avo ker vire l' mousse des buées qui suivo sin ch'min, comme des tchiots icebergs......

rue d isbergues, in parto rue de montataire, juste à coté ,du que là la pente éto très forte , et min camarate i avo pris as' mason, savez quand que ch' père i coupo ch' pitit bois pour alleumer ch' fu au matin ...
i resto toudis des tout chiots morciaux, quequ' fo chéto que l écorce ....

bin y avo ker faire dévaler la pente quand qui avo d' l io qui sorto d un coté d eune mason .........


après faut dire que ché caniveaux chéto pas la panacée, comme yavo toudis un peu d affaiss'mint, en fait yavo d' zindrots du qui resto toudis un peu d io , cha stagno, et en plein été, faut dire qui a des momints cha sinto pas forchémint bon dins ché corons .........

mais l' hiver ché memes zindrots, du que l io ale stagno toudis là pour nouzautes, chéto là qu in avo ker aller

d' abord, quand qui faijo vraimint frod, et que tout ch' ruau i éto transformé in patinoire, in l a tous fait, in prenno not' élan , et in glicho l' plus vite et l' plus loin possipe au risque d'glicher et d ' s' artrouver l' cul à terre ........

ch'éto l époque du qu in allo aussi au catéchisme, qu in acouto bin c' qu ale nous dijo Soeur Marthe, l 'Abbé Héripret ou l' Abbé Grard, in avo été sache, in avo acouté tout c'que l' Seigneur i nous dijo d' faire ...

et eune fo dehors pour armonter à nos masons, in éto pas si saches qu' cha, un souvenir comme cha rue jean baptiste petit, avec ses pavés et sin creux au miyeu , in essayo d' copier ché skieurs qu in voyo un peu al' télé au momint des jeux olympiques de grenoble ..........

in peut in parler asteure, y a prescription ...


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |