histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)
  ch'est comme aux ouatéres.... y a pu d' papier... (26/01/2019)
  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1
par berlens78 le, 15/01/2019  

J’voulos faire un artique su’ l’ cuisinière à carbon qu’y étot dins l’cuisine ; du coup j’ai été vire sur internet pour artrouver des images passe que dins min souvenir chétot pas net. Ben mes gins, j’ai pas trouvé grand cosse qui arsennot à chelle qu’y étot à m’maison.
In cachant des « cuisinières vintache », j’ai surtout trouvé des pièches éd’ collection, des cuisinières pour chés musées ; mais pas des comme in avot dins chés corons.

Pourtant, y n’avot tout partout, dins tous chés maisons dé ch‘ coron ; pis souvint 2 avec chelle qu’y étot dins l’baraque dins l’cour ; et des corons y n’avot gramint ; pis pas seulemint qu’à Bruay.
Alors du qu’y sont passées tous chés cuisinières là ? Chés gins y zont dû les j’ter quand y zont acaté des gazinières pis les autes y zont disparu dins les décomppes quand y zont comminché à abatte tous chés maisons pis à raser chés corons.

Du coup, j’ai creusé mes méninches pour essayer dé m’souvenir. Alors à quoi qu’cha arsennot chés cuisinières dins chés corons ?

D’abord chétot pas du tapaleulle, chétot « fonctionnel » (mais in connaichot pas ch’mot là !). Y n’avot d’deux sortes : chés belles qui zétotent dins l’cuisine, souvint in fonte laquées blanques avec des pognées in inox.
Pis chés vielles, in briques réfractaires qu’y zétotent dins ch’cagibi délle cour d’pis toudis, qu’in aurot dit qu’alles avotent été construites avec chés murs. Chelles lalles, j’vas pas in parler ; alles servotent juste à faire du fu pour cauffer l’iau qu’ém ‘mère alle mettot dins l’lessiveuse pis dins chés bassines in zinc du qu’in s’lavot l’samedi soir. Et pis d’abord, chétot pas des cuisinières, chétot des fourniaux.

Nan, j’vas parler d’chés belles, qui zétotent dins l’cuisine. A m’maison, jé m’rappelle qu’alle étot dins ch’coin au fond, in face dé ch’l’évier. Alle étot raccordée à un gros tuyau d’quéminée. Et à coté, y’avot ch’bac à carbon du que d’dins y’avot des gayettes, pis après des boulets.

Ed’chaque côté, y’avot eune barre in inox du qu’in accrochot d’un côté chés torchons pis d’l’autte, chés tijons. Au d’sus, chétot l’plaque pour cauffer chés casserolles pis chés paielles.
Jé m’rappelle pont qu’y avot deux tros pour faire bouillir él ‘iau, j’cros bien qu’y n’avot qu’un. Y avot un rond au miyeu avec un tro du qu’in passot ch’tijon, pis alintour des anneaux in fonte, éd plus in plus larges ; y n’avot 3 ou 4 ; chétot bien pinsé pour chés différints diamettes éd chés casseroles pis d’chés faitouts.

Ch’tijon, y’avot sin bout artourné pour pouvoir rassaquer chés anneaux pis les mette su l’côté. Nan, y’avot pusieurs sortes éd’ tijons : in plus dé ch’ti là, y n’avot des pus gros pour armuer chés groches au fond, un aute qu’avot eune sorte éd’ crochet pour aillonner l’tirette, in aute comme eune grande pinche qu’in ténot à deux mains ….

Avant d’faire cauffer l’iau, in artirot ch’couverque pour armette eune ou deux pelletées d’gayettes ; du coup chés flammes y zétotes étouffées alors in ouvrot l’pétite porte devant pi in ayonnot l’grille dé ch’fu avec ch’tijon ; cha faijot deschinte chés chinnes dins ch’bac in bas et cha y’ardonnot un coup d’jus. In arfermot l’porte pis in mettot l’casserole à plein fu.

Fallot pas trop s’éloigner passe que l’iau alle s’sauvot sur l’plaque in faijant délle finquère. L’iau, cha allot cor mais si chétot du lait chétot eune catastroffe passe que cha brulot su l’plaque in laichant des traces toute noires qui s’in allotent pas et qui fallot mette du produit. Pis après cha sintot mauvais, y fallot ouvrir l’ferniète et l’frod y rintrot si chétot l’hiver.
Normalemint, cha n’arrivot pas sauf si quéqu’un v’not buquer à l’porte , ch’facteur ou bien ch’garte ou l’voisine …

Quand qué l’iau alle bouillot, in pouvot l’artirer dé ch’fu pis l’mette à coté su l’plaque pour qu’alle resse caude ; ché là aussi qu’ém ‘mère alle mettot chés faitouts à mijoter pendant des heures : éd d’ins, y avot du rata carottes, ou bien du rassaquache, ou du bouillon d’poule. Chés cocottes minutes, cha n’existot pas.

Sur élle façatte, y avot trois autes portes : eune pétite in bas qu’in ouvrot pour artirer ch’bac à chinnes et deux pus grandes : l’porte dé ch’four et ind’sous, l’porte à zaffaires.

Ch’bac à chinnes, y fallot l’vider quand qu’y étot plin. Chés chinnes alles faijotent in haut déch bac eune pointe comme un terril et y fallot l’aillonner tout in l’artirant pour pas qu’alles quettent à côté. Eune fos sorti, in ramassot chés chinnes queuttes tout autour pis chelles qui zétotent intassées tout au fond avec eune espèce éd tijonnier plat pis un ramasse poussière in fer.

In laichot ch’bac d’in l’cour in tiot momint pour qu’y arfrodiche avant d’aller l’vider dins l’lessiveusse qui étot au bord dé ch’gardin. Pis après in l’armettot et in ayonnot un tio coup l’grille pour faire quère chés groches. J’avos quère faire cha ; y avot des groches cor toute rouches qui quéyottent in faijant d’zétinchelles ; j’les ravisot arfrodir in passant par tout chés sortes éd ‘rouche ; chétot comme un volcan in miniature. Des fos y n’avot eune qui s’sauvot pis qu’y quéyot par terre ; heureusemint, chéto pas du balatum dins l’cuisine mais du carrelache.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |