histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Papa et sin gardin (26/09/2020)
  LA POSTE de BRUAY partie 1 (22/09/2020)
  Firestone (20/09/2020)
  départ en carette (20/09/2020)
  LES NOUNOURS (11/09/2020)
  BERCK 2020 SOUVENIRS (03/09/2020)
  ESCURSION IN BELGIQUE (27/08/2020)
  au temps du bio, du qui sont ... (25/08/2020)
  pour alimenter radio coron ... (23/08/2020)
  MIN PREMIER PICHON 3ieme partie (14/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)
  CONFINACHE (08/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 2 (04/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 1 (31/03/2020)
  asquident à mobylette (30/03/2020)
  à vos masons (29/03/2020)
  UN VIUX pinsées filozofiques (25/03/2020)
  BOITE A TOUBAQUE (23/03/2020)
  BRIQUETS (20/03/2020)
  TINCHON quincaillerie (11/03/2020)
  SPAR INGELAERE le billet a commissions (04/03/2020)
  LEROY Tissus et Rideaux (29/02/2020)
  Précisions concernant des messages trouvés dans le livre d'or (25/02/2020)
  i vont arvenir ch'est sur .... (23/02/2020)
  CHALMIN (22/02/2020)
  un joyeux anniversaire (20/02/2020)
  les 15 ans du site suite (19/02/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
au chant de l alouette
par minloute le, 16/02/2019  

Coucou , ch'est mi
j allo dire j a pas cangé, bon un tchiot peu quand meme ,,,

ch' est eune des photos que j a l' plus ker,,,

in est en bas d' la rue Leverrier, in est en 1962, et j' su assis sul' bord du ch' min du « champ » d' min père ,,,

in parlo de « champ » , pasque juste après ché parcelles d' gardins supplémentaires, chéto des champs cultivés ,,,

i zallotent en déchindant d un coté jusqu à l emplacement de la future piscine Iris, et d' l aute coté jusqu à la rue de Lens, pas loin d' la rue d' la gare en fait ,,,,,,,,

am' mote que ch' est eune d' mes sœurs qu ale a prisse l' photo , j' su tout calme, j' su sur qu'après j' su armonté jusqu al ' mason, fier comme artaban, assis dins l' brouette , au miyeu des outils à manche , de cageots et d' l arrosoir

faiso bon aller aux champs, j a toudis aimé, j' l a souvint raconté, plus tard, à partir de 6 ans, j avo ker quand que m' mère ale m y invoyo ,,,

soit pour prévenir qui yavo COR quéqu un du syndicat qui d'mindo min père ,,,(ale avo pas ker cha m' mère quand ch'éto à l improvisse )

ale avo pas ker non plus quand que min père devo et' à un endro à telle heure, et qu ale le voyo pas arriver ,,,

ale escalado ouais ch'est l' terme vu qu ale éto esportive, la barriere en béton pour pouvoir passer s' tiete,,,

et raviser si l' brouette et s' n homme juste derriere, i aparaissotent au bout d' la rue ,,,,

mi fin comme ch' goupi, j' resto dins ses gampes, et j' savo qu ale allo pas tarder am' demander d aller à sa rencontre ,,,

à partir de là , chéto pas minloute qui parto dins ch fond del rue, chéto un cobole du pony express, chargé d eune mission à remplir au péril de sa vie

au péril de sa vie, fallo pas exagérer, cor que l' revet'mint des trottoirs laisso à désirer , té pouvo t' torde un pied comme pour rigoler, surtout que j éto in espacialiste pour m immeler les pinceaux ,,,,

ah j ' l a bin connu la boite du qui yavo le mercurocrome ,,,

sans compter bin sur les zautes dangers,,,,

comme l arrivée inopinée d eune rivière en folie, savez comme dins « riviere sans retour » , ch' western avec Robert Mitchoune et Marline Monereau,,,,,

en fait chéto soit l iau d 'eune buée, ou d' eune vaisselle, déversée d un coup d eune courette, et qui allo arjointe par un tchiot caniveau, le grand caniveau situé au pied du trottoir et qui allo finir sa course dins la gueule géante du caniveau in fonte tout au bout del rue ,,,,

arrivé au bout del rue , j éto tout contint, min pére i éto pas « sorti »

ouais in pouvo l' dire , « sorti » vu que ché gardins i zétotent situés comme j' l a dit en contrebas d' la rue Leverrier

là haut , tel ché zindiens, j ' avo arrété mon fier coursier et j' raviso l' panorama ,,,en arprenant mon souffe,,,

comme montanes à l horizon , bin yavo un peu su la gauche ch' terril du 2 bis d haillicourt, tandis que loin su not' droite tronotent ché terrils du 6 et du 7, là in éto djà à Houdain ,,,,,

par chi par là , dos courbé, ché jardiniers étotent occupés,,,

chacun sin pain s' 'n 'héring, jardiner chéto du sérieux, bon ya des momints qui prenotent eune pause, pas longue, quequ' fos en allant discuter avec ch' vigin, mais fallo cor que l aute so enclin à printe eune pause ach' momint là aussi ,,

ichi chéto les « carnassiers » du gardin, i zétotent pas tous d'el rue, i n avo qui venotent comme « grand père Boulevin » de la rue de Denain , tous les jurs, un peu comme dins ch' flim Manon des Sources, avec s' brouette, quequ' zoutils et des zarrosoirs pleins ,,

d autes qui m impressionnotent un peu plus , tournotent dins la rue, bin raites su leu vélo, beret incrinqué su l'tiete , et ché zoutils accrochés au cadre avec des tindeurs

j 'les raviso passer et j'me d'mindo commint qui faijotent pour pas s' immeler les pinceaux avec le chargement qui transportotent ,,,,


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |