histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  sur le site et sur facebook (21/05/2019)
  UN GRAND GARDIN – 1ère partie (21/05/2019)
  la préparation du gardin (18/05/2019)
  LESSIVE ET ARPASSACHE (17/05/2019)
  le rechauffement climatique (12/05/2019)
  MIN CERTIFICAT D ETUDES (10/05/2019)
  Biêtises d'éfants partie 2/3 (09/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (3ième partie et FIN) (04/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (2ième partie) (03/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (1ère partie) (02/05/2019)
  gitane mais maïs (01/05/2019)
  porions facebook (01/05/2019)
  pour Annie et France (28/04/2019)
  L' PISTACHE (La piscine) (25/04/2019)
  Biêtises d'éfants partie 1/3 (22/04/2019)
  le gouter , ouais mais ch'est pratique (21/04/2019)
  min tien, confirmation .... (20/04/2019)
  hier ch'est déjà bin loin, aujourd hui ch'est déjà demain (20/04/2019)
  Min Tien (19/04/2019)
  Olhain la fin (14/04/2019)
  toudis au bois d' Olhain (13/04/2019)
  changemints au bois d' Ohlain (13/04/2019)
  ch' bos d' Olhain la suite (12/04/2019)
  ch'bos d' Olhain (12/04/2019)
  EUNN VIE D TCHIEN (12/04/2019)
  Au MONT NOIR avec mes parints (suite et fin) (08/04/2019)
  Un diminche au MONT NOIR à LUNA PARC (06/04/2019)
  Marie-Louisse chal gasconneuse (06/04/2019)
  la magie du persil (06/04/2019)
  la nostalgie , c'est plus ce que c était (31/03/2019)
  UN DIMINCHE A LA MER 2ième partie : la plache (23/03/2019)
  UN DIMINCHE A LA MER 1ère partie : éll’ pêque (22/03/2019)
  Min père que bio texte ... (19/03/2019)
  Min père (19/03/2019)
  ché poubelleux (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 2 (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 1 (17/03/2019)
  Y’A QUEU DE L’ NEICHE ! (13/03/2019)
  la Voix du Nord la fin (10/03/2019)
  la Voix du Nord la suite (10/03/2019)
  J’voudros aller au cabinet (08/03/2019)
  La Voix du Nord chétot aussi cha (10/03/2019)
  décés de Jacques Bodoin (10/03/2019)
  la Voix du Nord à travers les ages (09/03/2019)
  À l’école Pasteur dins les années 60 (60-64) (05/03/2019)
  Raoul et Ronny (03/03/2019)
  la boutele d' gasse (02/03/2019)
  Él’ pus belle école du monte (in patois d’ par ichi) (24/02/2019)
  du sac à malice de Clara, le mimosa (24/02/2019)
  douceur du temps (24/02/2019)
  Nos racines (24/02/2019)
  école Pasteur 1955-1956 (23/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 4ième partie : La neige (Suite et FIN) (23/02/2019)
  le dernier jour à l école , avec monsieur Pruvost (23/02/2019)
  les derniers jours à l école (23/02/2019)
  les bidasses en folie (22/02/2019)
  tomates du maroc 1 roro 29 le kilo en février (21/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 3ième partie : La cour de récré (20/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 2ième partie : La « Grande » école (18/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
IN COLO A FITZ JAMES (2ième partie)
par berlens78 le, 03/05/2019  

Deuxième partie (suite de la 1ère partie)

Fitz James, chétot un trou perdu. Et pourtant y’avot tellemint à faire qu’in veyot pas l’temps passer.

L’première année, j’étos avec chés jeaunnes, l’deuxième avec chés moyens , pis l’ troisième avec chés grands. In les inviot chés grands passe qu’y partotent camper 3, 4 jours dins la brousse avec Jeannot. Jeannot, chétot pas un moniteur comme és’ zautes ; in l’veyot pas souvint passe qu’y vivot dins chés bos. In aurot dit un aventurier, un baroudeur qu’in dirot asteure ; y’ avot un capiau d’cow’boy, eune barbe éd’ trois jours, un gros cheinturon in cuir, un treillis d’combat pis des rangers.

Au matin, in prénot sin pétit déjeuner au réfectoire ; chétot du café au lait et j’avos pas quère cha passe que j’étot habitué à min bol éd’ Banania. Chétot pas non pus des tartines comme à m’maison mais des morchiaux d’ baguettes avec des carrés d’beurre imballés dins du papier doré qu’y étot dur comme du tchien. Pour l’faire fonde, jé l’mettos par in’d’sous d’min bol d’ café au lait qui étot tout caud pis j’attindos ; pas trop longtimps passe que ch’beurre y fondot et ch’bol qu’y étot in équilibe instabe, y pouvot s’rinvercher su’ l’tappe… Pis délle confiture éd’ groselles ou d’rhubarbe. Finalemint chétot pas mauvais des baguettes, chétot tout caud, cha craquot pis cha fondot dins s’bouque. Chétot meilleu que ch’pain d’700 d’amont Castelle qu’y étot déjà rassis quand in l’acatot.

Après, chétot souvint des escursions, des visites, des ateliers. Pour chés tiots, y zavotent des zactivités dins ch’catiau ou dins l’cour; chés pus grands y partotent dins des baraques in bos dispersées dins ch’bos. Chaque baraque alle étot spécialisée ; mi j’avos cuji l’activité « polyester » : in allot attrapper des bêtes pis, eune fos mortes, in faijot des médaillons avec in les coulant dins du polyester transparent. Dins eune aute baraque , in fabriquot des lampions in papier crépon. Dins cor eune aute, in faijot du découpache, ou des herbiers avec des feulles d’arbes qu’in allot ramasser dins ch’bos pis qu’in faijot séquir dins des feulles d’papier spécial. Y n’avot aussi eune aute qui servot d’ bibliothèque pis d’atelier lecture…

Jé m’rappelle qu’eune fos in étot allés visiter eune cressonnière ; et pendant eune semaine, in s’étot documenté là-d’sus à l’ bibliothèque pis in avot fait un liffe arlié avec des dessins, des zartiques, des zintervious, des bouts d’cresson séqués…

A midi in mingeot au réfectoire ; y’avot pas souvint des frites ; chétot des p’tits pos, des zharicots, des zépinards, des pétotes à l’iau … Du cassoulet qu’après cha in pétot tout l’après-midi .. Pis in dessert eune pomme ou un yaourt aromatisé qu’y fallot artirer l’iau qu’y étot au d’sus avant dé l’minger.

L’après-midi, après l’ sacro sainte sieste, in étot d’ sortie. Mais avant cha, y’avot rassemblemint devant l’intrée et in s’asseyot sur des gros troncs d’arbes in attindant ch’fameux bébé rose ; finalemint, chétot pas si mauvais qu’ cha, surtout quand y faijot caud. Pis in s’in allot à pied in rangs par deux et y’avot toudis eune sacrée trotte.

Pour aller au parc du Chatellier, in traversot tout l’centre ville éd’ Clermont, in montot eune pétite ruelle qui débouchot sur l’intrée du parc ; à part un grand mur qu’in aurot dit un rempart, pis eune pelousse, y’avot pas grand cosse ; pis cha sintot l’pichatte. (vire chés 3 photos)

Quand in étot que chés garchons, in juot bien sûr au ballon. Mais des fos, chés filles y vénotent aussi alors in juot à des jux d’filles. La balle au prisonnier, la balle au camp … ; au jeu du mouchoir : un étot tous assis par terre in rond, un garchon, eune fille, un garchon , … et y n’avot un (ou eune) qui faijot l’tour in courant derrière nous avec un mouchoir ; y l’déposot dins l’dos d’un qui étot assis et y devot arfaire un tour à toute blinde avant qu’ l’aute y s’in rinde compte … Chés voisins voisines y n’avotent pas l’drot dé t’prévenir ; quand eune fille laissot quère éch’mouchoir derrière ti, cha voulot quand minme dire quéque cosse … Si jé l’veyos courir juste après qu’alle seuche passée derrière mi, jé m’doutos bien qu’y avot ch’mouchoir alors jé m’lévos et jé m’mettos à courir après ; si j’arrivos à l’rattrapper, j’pouvos m’assir à s’plache et alle étot arpartie pour un tour ; sinan, y fallot aller tous les deux s’ajouquer au miyeu dé ch’cerque pour s’faire eune baisse sous chés sifflets et huées d’ tous zautes, et chétot à min tour dé m’ mette à courir autour avec éch mouchoir pour m’trouver un rimplachant (e). J’avos l’choix intre un que j’ savos qui courot pas vite, ou eune tiote maguette qui m’aurot tapé dins l’oeulle .. Min choix y’étot vite fait .

Des fos in partot à l’pêque à zépinoques … in passot par ch’bos pour trouver des branques et fabriquer des cannes à pêque qu’in y accrochot un bout d’fichelle au bord in faijant un noeud. A l’aute bout un loyot un morchiau d’pain. In les péquot dins un rucheau qui bordot l’route. Y’avot pas d’hamechon alors in saquot au p’tit bonheur la chance, à vue. Y’ avot quand minme un concours de chti qui n’attrapot l’plus mais jé m’rappelle pus quoi qu’y gagnot. In tout cas, chétot un vrai carnache, et cha m’fait honte aujourd’hui qu’ j’y arpinse ; in les mettot dins un grand séiau et ché moniteurs y ténotent chés comptes. A la fin, j’cros qu’in les armettot dins l’iau minme si y n’avot pas mal qui nageotent à l’invers avec leu vinte à l’air …

In allot aussi à l’ briqueterie, juer au foot ; chétot lon pou y aller mais y’avot un vrai terrain avec des vrais buts ; à côté d’eune grande quéminée in briques qu’alle faijot au moins 100m dé haut !... (vire élle photo). Y’avot des vrais buts mais pas eune vraie pelousse passe que ch’ l’herbe alle étot pas souvint tondue qu’des fos in veyot minme pus ch’ ballon ! Enfin, pour ch’goal, chétot bien y pouvot plonger tant et plus, y risquot rien.

Vers 6 heures et demie 7 heures du soir, in étot rintrés ; y’avot l’distribution d’courrier dins l’cour ; quand in archuvot eune lettre ou bin eune carte postale, in allot l’lire tout seul dins un coin ; souvint dins l’inveloppe, y’avot eune fleur éd’ pinsée ou d’œillet. Jé l’respiros fort in fermant mes ziux et j’ veyos tout min gardin d’un seul coup ! Quand y n’avot un qui archuvot un colis, chétot la fête ; in n’étot pas jaloux au contraire passe que chés colis in les partageot toudis avec chés camarattes. Des biscuits, du chocolat, des dattes des fos, du nougat dé l’ducasse … Et la fête chétot presque tous les jours passe que tout l’ monde ou presque y n’archuvot des colis …

Avant d’ souper, chétot quartier libbe ; mais souvint cha voulot cor dire du foot. In allot dins l’prairie derrière ch’catiau et tout l’ monde y juot au ballon. Enfin chés garchons, passe que chés filles y s’asseyotent sur chés balustrates pour nous raviser juer, applaudir et nous crier d’sus ! Y’avot d’l’ambiance ! in s’aurot cru au stade Bollaert ! (vire élle photo dé ch’catiau avec chés balustrates, mais y’a pus personne éd’sus, malheureusemint …)


  ( 5 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |