histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  BECS DE CORAL ET BENGALIS (16/10/2019)
  ché sms mms i zont bon dos (13/10/2019)
  PICHON ROUCHE ET BITACLÉ (11/10/2019)
  L BRADERIE D BRUAY (08/10/2019)
  devoir sur la braderie la correction (07/10/2019)
  braderie la fin (07/10/2019)
  au milieu de la braderie (07/10/2019)
  déchinte à la braderie (06/10/2019)
  départ à labraderie (06/10/2019)
  j a pinsé à ti Papa (30/09/2019)
  IN VA TUER CH COQ (29/09/2019)
  ché supporters d' footballe (29/09/2019)
  poésie en automne (28/09/2019)
  je coupe ... (28/09/2019)
  Émotion, notalgie, en revisitant les récits (24/09/2019)
  JUER AU FOOT À L' USB (23/09/2019)
  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIÈRE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  la magie du cinéma 1 (06/07/2019)
  Casino ou Colisée ? (01/07/2019)
  LE PASSÉ (01/07/2019)
  faut l imager t' mason Bernard (30/06/2019)
  L’ FÊTE DES ÉCOLES (23/06/2019)
  les hortensias (23/06/2019)
  l' armontée du catéchisme (15/06/2019)
  le calendrier éphéméride (15/06/2019)
  Biêtises d'éfants partie 3/3 (12/06/2019)
  le budget de maman agenda 1953 (10/06/2019)
  le recopiage des recettes, agenda 1953 (09/06/2019)
  il reste du gigot , agenda 1953 (08/06/2019)
  l agenda Dunlop de maman (06/06/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
je coupe ...
par minloute le, 28/09/2019  

Y a des momints , les idées de sujets pour Histoires de Chtis, cha peut venir d' n importe du , d' eune odeur, eune image, ou un son,,,,,,


ch' coup chi , ch'est un mot, ou plutot eune expression arlue ich dans un liffe de Georges Simenon,,,

le commissaire Maigret y est au comptoir , i s artourne pour raviser la salle et ché gins qui i sont assites

tout est parti des joueux aux cartes , que l écrivain qui fait dire à l' un « je coupe » ,,,,,

et là pour mi , direque retour en arriere ,,,,

j r'rintind min père, nous l'dire le fameux « je coupe » quand qu in juo à la manille a quatre,,,,,,

cor que « le dire » ,,,, plutot vigoureus'mint, voir quéqu' fo crié ,,,,,,,au moins trimphant,,,

yauro pas pu juer au poker min père ,,,,,

suffijo del' raviser , tindu , comme un fauve qui attend sa proie ,,,,,

quand que cha tardo as' décanter , té l intindo toudis arnifler ,,,,,,

et quand qu enfin i pouvo juer « sa botte » et couper alors là té l intindo ,,,,,,,,,,,

à la fin des plis, veno l' décompte des points et fallo qu à chaque coup i nous comminte sin jeu ,,,

« j avo mon manillon deuxieme »,,,,,,  « si j avo eu ch'roi in auro fait capot » ,,,,,,

mais l' pire ch'est qui fallo qui s in prenne à son partenaire, si yavo pas « battu atout » , ou si yavo pas « relancer sur pique »,,,

à d'minder meme quo qui avo dins sin jeu ,,, « zavez lancé pique , mais quo que vous zaviez en cœur ? »

fallo s'souvenir de toutes ses cartes , et y arfaijo la partie ,,,,,,,,,,,,,,,,,,

fallo aussi qui a du jeu, sinon i commincho as' plainte ,,,,,,,,,,,,,

toujours attentif au décompte, fallo pas s' tromper , i compto plus vite que chti qui l' faijo ,,,

l' pire pour mi ch'est quand qui me d'mindo d' compter ché points, savez du genre « cha peut pas t'faire de mal », suivi de « dans la vie faut savoir comper , faut tout attinte d' la calculette »,,,,,,,


à la manille à quatre, le jeu est bien sur partagé entre quatre personnes ,,,,,,,,,,

donc y a plus de risque d'es' tromper , ou tout au moins ch'est eune stratégie plus aléatoire ,,,,,,,,,

autant à quatre min père té l intindo commenter, pasque chéto ch' meilleux d entre nous ,,,,,,,

autant quand qui juo à la manille à 2, avec le frère d'em grand mère , Octave, qu in appelo « mononquoctaffe » , là chéto plus la meme chosse

d' abord comme au football, i juo toudis à l extérieur ,,,,,,,

chéto le vendredi après midi , impasse Toupy , pas loin del' mason

min père i parto pas « juer à la manille », mais franch'mint i parto pour printe eune leçon ,,,,,,,,

d'abord chéto pas l' meme rituel qu à quatre

in plus yavo des rites ,,,,,,,

Monononquoctaffe, chéto un ancien chef comptable des briquetteries de Beugin ,,,,,,,,,

jamais in auro jué avec eune moindre carte qu ale glisse te pas bien, pliée , écornée , ou qui simplemint so un peu patinée ,,,,,

nan , Mononquoctaffe i avo plusieurs jeux d avinche, rangés dinch' buffet ,,,,,,,

in juo pas sur eune toile cirée malheureux,,,,

nan sur eune nappe espéciale pour juer aux cartes, savez, le tapis vert avec à chaque coin, eune couleur différente, carreau , pique ,,,,,,,,,,,,

et fallo printe ché cartes duch'mint, surtout pas plier ché cartes, cha respecto les cartes ,,,,

à la manille à 2, sans rintrer dinch' détail , ch' jeu y est partagé entre ché 2 jueux mais y a eune partie des cartes qu in découvre au fur et à mesure ,,,

donc faut vraimint raviser avec quo l adversaire « i prind », pour imaginer c' qui a comme carte, pi à chaque coup qu on in dévoile eune qui éto camunchée in d'sous, faut tout arcalculer ,,,,

j' l avo dit Mononquoctaffe, i éto chef comptable ,,,donc i compto tout , à chaque coup i r'calculo, et là vraimint cha s' rapprocho plus du jeu d échec qu à aut' cosse ,,,,,,,,

min père en fin d' compte i gagno rar'mint ,,,,, d ailleurs y a des coups, Octaffe , qui éto plutot pince sans rire dins ché momints là, avant d' abatte eune carte , i dijo à min père  «  donnez me vot''roi Léonce »,,,,,,,,,,,,,,,,

bon y a aussi aut' cosse qui faijo qu' min père i gagno pas, ch est que Octaffe i éto dopé ,,,,,,,,

ouais, avec s' femme , la Tante Marie, avec qui y a pas arrété des' disputer toute s' vie, savez «  je t aime moi non plus » , i zavotent un point commun ,,,

un point commun , nan , eune passion ,,,,,,,,, chéto le Pernod ,,,,,,,,

j a pas écrit Ricard, Pastis 51, Berger ou autre, sinon Octaffe , du cimétiere d' labussiere du qui est asteure , i s artournero dins s' tompe ,,,,,,

nan chéto le Pernod, mais préparé n importe commint ,,,,,,,,,,,,,

chéto presque comme dans l' temps ché gins i buvotent l absinthe ,,,,,,

tout un rituel, là la partie ale éto interrompue, et Octaffe j allo dire i préparo, nan i officio ,,,,,,,,

grand silence, ché grands verres d' sortie (pour li et la Tante Marie, min père i in buvo pas d' cha, enfin pas comme i préparo )

j arrpinds, grand verre, eune « bonne dose » d' Pernod, eune bonne savez , ensuite i vercho eune partie d iau , pi il arreto

et là i rimplicho eune grante cuillère avec du chuque , si si mes gins ,,,,,,

et y arverso d' l io par dessus, et pour terminer i touillo ch'tout dinch' grand verre ,,,,,,,


faijo l opération au moins 2 coups quand que min père éto là, après ch'est pas dit qui s arreto là ,,,,,,,,,

zallez dire , minloute t as d' bons souvenirs ,,,,,,, faut dire que j éto quequ' fo chargé d aller arquerre min père

m' mère ale trouvo ch' temps long, ale raviso par ch' rideau d' la pieche de de'vant si ale voyo arriver min père, sinan al' m y invoyo

et ch'est comme cha, après avoir franchi l'premier obastque, la porte d intrée, freumée à clef mais ouverte tout lent'mint par la Tante Marie , qu ale s' presso pas pour arriver ,,,

avoir franchi l' deuxieme obstaque, ch'est à dire imbrasser la Tante Marie, avec s' piau réche sous 10 kilos d' poud' riz ,,,

avoir fait attintion d' pas écraser ch' viux quien , et surveiller qui m'morde pas, jarrivo dins l' mason

j arriffe qui m' dijo min père, on finit la partie, mi j' resto là ,,,,,,,ch'éto la consigne d'em mère ,,,,,

bon l' partie as' termino , mononque i s' arverso un tchiot Pernod, et la Tante Marie ale faijo toudis la meme surprisse à min père chaque vendredi, chéto au moins quat' boulettes d' viante ,,,,

ah les boulettes d' la Tante Marie,,,,,, ch'est min père qui les mingeo , vous dire si chéto bon, savez ch'est comme asteure quand qu in vous d'minte pour ché fricadelles,,,,,,,,,

vaut miu pas savoir avec quo ch'est fait , en tout cas mi j avo pas ker, ch' préféro l' vendredi au soir , minger ch' paté acaté au marché au matin ,,,,,,,,


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |