histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LE PATRONAGE (14/11/2019)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «Poilus» (10/11/2019)
  MIN MONONQUE (2ième partie) (09/11/2019)
  Au revoir Jean-Marc (08/11/2019)
  MIN MONONQUE (1ère partie) (06/11/2019)
  tour à la Toussaint (01/11/2019)
  L' TOUSSAINT (30/10/2019)
  faire un bec à Marie (27/10/2019)
  les bios mots d' la langue française .... (27/10/2019)
  RINTRÉE DES CLASSES (25/10/2019)
  d' la viante rouche .... (21/10/2019)
  ch' lapin et m' mère (19/10/2019)
  El dame blanque d'Esquelbeck (19/10/2019)
  BECS DE CORAL ET BENGALIS (16/10/2019)
  ché sms mms i zont bon dos (13/10/2019)
  PICHON ROUCHE ET BITACLÉ (11/10/2019)
  L BRADERIE D BRUAY (08/10/2019)
  devoir sur la braderie la correction (07/10/2019)
  braderie la fin (07/10/2019)
  au milieu de la braderie (07/10/2019)
  déchinte à la braderie (06/10/2019)
  départ à labraderie (06/10/2019)
  j a pinsé à ti Papa (30/09/2019)
  IN VA TUER CH COQ (29/09/2019)
  ché supporters d' footballe (29/09/2019)
  poésie en automne (28/09/2019)
  je coupe ... (28/09/2019)
  Émotion, notalgie, en revisitant les récits (24/09/2019)
  JUER AU FOOT À L' USB (23/09/2019)
  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIÈRE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
RINTRÉE DES CLASSES
par berlens78 le, 25/10/2019  

L’fos chi, chés vacances alles zétotent bien mortes et interrées : i comminchot à faire noir éd’ bonne heure, chés zarbes i jaunichotent et chés feulles alles comminchotent à tourbillonner et à armucher chés trottoirs …

L’rintrée des classes, chétot à l’automne. I’ allot commincher à faire frod, et bétot i faudrot arsortir chés cache nez pis chés cagoules…

Minme chés dictées, à l’école, alles sintotent l’automne : « le jardin du Luxembourg » d’Anatole France, chés zhistoires éd’cacheux avec des « guêtres » qui s’in allotent dins chés brumes du pétit matin avec leur tchien dins chés camps pour tirer des lapins pis les mette dins leur « gibecière » …

Pour aller à l’école Pasteur, dins l’ rue Alfred Leroy i’ avot pas d’arbes mais quand in arrivot du côté du Stade Parc, i’ avot des feulles plein chés trottoirs et min plaijis chétot d’ marcher d’ dins in trainant mes pieds et d’ les faire voler tout partout. Quand i pleuvot, chés feulles par terre alles zétotent tout frèques, alles collotent à mes godasses mais cha sintot bon ; si i’ avot du solelle après qu’ cha faijot un arc en ciel, i’ avot délle finquère qui armontot d’ chés feulles in faijant comme des pétits nuaches ; normalemint in étot putôt des pétits diabbes mais là in dév’ not des anches ; i manquot pus qu’ chés zauréoles ….

Quand i’ avot du vint, chés feulles alles s’involotent tout partout ; chés dernières qui zétotent cor’ accrochées à chés branques alles rindotent l’âme eux aussi. Un gros coup d’ frod, un dernier coup d’ vint, et l’ hiver i étot arrivé.

Souvint à ch’ momint là, ch’ maite i nous donnot comme devoir d’ dessiner eune feulle d’arbe et dé l’ colorier à l’aquarelle. Alors in sortant d’ l’ étude au soir, in in cachot eune belle par terre dins l’allée qui armontot au Stade Parc, à l’ lumière d’ chés réverbères qui z’éclairotent chés pétites maisons d’instituteurs. Chés pus belles, chétot chés feulles éd marroniers, qui n’avot des jaunes, des marrons, des cuivrées … Pourquoi chés pus belles ? peut-ête passe qu’alles zétotent pus grandes que z’autes, ou bien qu’ alles zarsennotent à des mains avec chés cinq dogts ...

Quand jé n’avos trouvé eune, jé l’ mettos à plat dins un cahier au fond dé m’ carnasse. In rintrant, jé l’ posos sur eune feulle éd’ papier à dessin Canson et j’ comminchos à l’ décalquer ; j’ dessinos chés bords tout autour in passant avec min crayon d’ bos. Et après jé l’ mettos in couleur : sortir ém’ boite d’aquarelles, rimplir deux tasses d’iau, eune pour trimper min pincheau pis l’aute pou l’ rincher; et aussi un papier buvard pour chucher chés gouttes. Poser m’ feulle sur un vieux journal d’ La Voix du Nord, et j’ pouvos commincher min chef d’oeuffe.

Mais avec élle l’iau, l’ feulle alle s’ gondolot, chés couleurs i bavotent et cha dépassot d’ chés bords ; alors i fallot arcommincher, ou bien mette séquir élle feulle in momint su l’ porte déch ‘ four .. mais souvint chétot cor pire.

Quand j’avos enfin fini, j’allos l’ faire vire à m’ mère qu’ alle dijot toudis « ché biau ! » ; après j’allos l’ poser su ch’ l’armoire délle cuisine soit disant pou l’ faire séquir mais chétot surtout pour qu’ tout l’ monde in passant i peuche l’admirer …. Ah ouais ! pas oublier d’ marquer min nom in bas délle feulle.

Quéques jours après, j’ mettos min dessin dins un cahier au fond dé m’ carnasse et jé l’ ramenos à l’école, comme tous z’autes. I n’avot qui s’avotent pas foulé in dessinant l’ première feulle qui zavotent trouvée par terre dins leur gardin ; mais i n’avot aussi qui zétotent allés tout exprès dins ch’ bos dé l’ Bussière et qui zavottent rapporté des marrons par l’ minme occasion. Ch’ maite i ramassot chés dessins qui zétotent aussi gondolés qu’ chés vraies feulles et i les rindot l’ lendemain avec chés notes. Que chétot pas toudis ceusses qui zavotent passé l’plus éd’ temps qui zavotent chés meilleures…

Pis un matin chétot tout blanc ; ché quéminées i finquotent à qui mieux mieux, i avot pus d’ feulles sur chés trottoirs mais délle glache dins chés rucheaux. Bien au caud dins nos cache nez pis nos cagoules, in trainot pus in route. In chuchot des pastilles valda pour tuer chés microbes qui zaurotent quand minme réussi à rintrer dins nos amidales. Et in parlot pus gramint in route. Alors j’ arpinsos à l’été. Qu’ alles zétotent lon chés vacances à Berck qu’ j’ étos cuit du solelle in péquant des crevettes dins chés bâches ; et chés pétotes qu’in faijot cuire au soir dins ch’ camp in essayant d’attrapper ch’ famux papillon gendarme … Et chés après-midi à l’ pistache qu’in sintot l’iau d’ javel après pindant deux jours !

Allez, brais pas min garchon ; bétôt cha s’ra Noël ! …


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |