histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Précisions concernant des messages trouvés dans le livre d'or (25/02/2020)
  i vont arvenir ch'est sur .... (23/02/2020)
  CHALMIN (22/02/2020)
  un joyeux anniversaire (20/02/2020)
  les 15 ans du site suite (19/02/2020)
  LES 15 ANS DU SITE ! (19/02/2020)
  L'églisse ed Berlancourt (14/02/2020)
  30 ans de mariage ... (09/02/2020)
  AUTOS NOREV ET BAIN DU SAMEDI (09/02/2020)
  UN CORDONNIER D L ANCIEN TEMPS (05/02/2020)
  LA GOURMETTE EN ARGENT (03/02/2020)
  Merlimont sous la pluie fin (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 3 (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 2 (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 1 (02/02/2020)
  PETARDS Pleinvol partie 2 (31/01/2020)
  PLEINVOL Partie 1 : Bonbons, jouets (27/01/2020)
  feu d artifice merlimont partie 1 (26/01/2020)
  feu d artifice merlimont partie 4 (26/01/2020)
  feu d artifice merlimont partie 3 (26/01/2020)
  feu d artifice merlimont partie 2 (26/01/2020)
  NIPPERT ET LOSSIGNOL (23/01/2020)
  Les parlaches (22/01/2020)
  PETIT DETOUR PAR BERCK (21/01/2020)
  retour par les dunes partie 2 (17/01/2020)
  retour par les dunes partie 1 (17/01/2020)
  MADRIGAL mercerie (17/01/2020)
  CH DEBIT D TOUBAQUE (14/01/2020)
  de Stella à Merlimont par la route (12/01/2020)
  BOULANGERIE CASTEELE ET PATINS A ROULETTES (09/01/2020)
  RUE NOUVELLE et COIFFEURS (07/01/2020)
  de Merlimont à Stella par la plage (04/01/2020)
  départ promenade stella plage (04/01/2020)
  au gui l an neuf (01/01/2020)
  Retrouvaille (01/01/2020)
  drapeau orange (28/12/2019)
  Conte ed Noë (25/12/2019)
  NOEL D AVANT (23/12/2019)
  le shampoing aux oeufs (22/12/2019)
  le shampoing FA (22/12/2019)
  les chocolats à la liqueur (22/12/2019)
  le paté Caby (22/12/2019)
  AU GALIBOT Chaussures PEUVREL (20/12/2019)
  ALIMENTATION GENERALE MARCHAND (17/12/2019)
  NICOLAS Epicerie Fine (13/12/2019)
  MARCHAND DE VELOS (10/12/2019)
  PHOTOGRAPHE CRENDAL (07/12/2019)
  LearningApps (07/12/2019)
  ANCIENS COMMERCANTS DE BRUAY (04/12/2019)
  El mariache d’Anatole et Pauleine (30/11/2019)
  CH MARQUE D BRUAY (29/11/2019)
  l' arrivée à Merlimont (25/11/2019)
  instrument de musique de notre infance (24/11/2019)
  Merlimont Barcarolle..... (23/11/2019)
  PICHOTIERES (23/11/2019)
  ANNIVERSAIRE (21/11/2019)
  Merlimont les gauffres (21/11/2019)
  pour ceux qui ne vont pas sur facebook (21/11/2019)
  Merlimont c'était un pauv' gars (20/11/2019)
  Merlimont le magasin de souvenir (19/11/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
PETIT DETOUR PAR BERCK
par berlens78 le, 21/01/2020  

Après Madrigal, y’avot p’tète cor un magasin d’cauchures ou d’ vêtemints in continuant d’armonter l’ rue Alfred Leroy ; pis in traversot l’rue d’Ourton in face délle fosse 4. Et après, y’ avot 5 ou 6 maisons d’ coron avant d’arriver àmont Nippert. Chétot bizarre éd’ trouver des maisons comme cha au miyeu d’chés commerçants. Pourquoi qu’alles zétotent là ? In aurot dit qu’ alles zétotent pas à leu plache. Pourtant alles zétotent in face éd l’intrée délle fosse, mais quo qu’alle faijotent au mitan d’ chés commerçants ? Ch’ coron y’ avot débordé ? Les gins qui zhabitotent là in les connaichot forchémint passe qu’in passot au moins quate fos par jour devant leus portes : l’ famille Derche, Mr et Madame Distinguin, qui étot toudis à s’ porte pour faire élle conversation, pis cor deux trois zautes.

Madame Distinguin, j’ m’in rappelle bien passe qu’alle nous avot loué s’ « villa » à Berck …

Allez, y’ a longtemps qu’in n’y a pas été, in va arfaire un pétit tour à Berck

Jusqu’in 64, in avot toudis été in location amont Mousel, rue Estienne d’ Orves, l’ rue in fache éd l’églisse ; chés vacances là, jé z’ ai déjà racontées. Mais in 65, jé n’ sais pas pour que raison, in avot cangé. Pétête passe que chés grands i zétotent dévenus trop grands et qu’i leu fallot délle plache, que ch’ l’ appartemint i étot vraimint trop pétit. In faisant ses commisions amont Nippert, m’ mère alle avot rincontré Madame Distinguin, qui louot s’ villa à Berck , pas trop quère ; eune mason que s’ n’ homme i’ avot construit li-minme, tout seux, d’ ses mains, qui avot mis 20 ans à l’ finir, in y travaillant pendant ses congés. I l’avotent baptisée « Villa SUD’KOT » ; cha voulot dire « sué d’ caud » tellemint qui n’avot bavé pour in vénir à bout !

Eune villa, chétot gramint miux qu’un appartemint ! Et in arrivant à Berck à l’autobus ch’ l’ année là, in étot fin contints. Chétot pus près d’ Berck ville que d’ la mer mais bon, y’ avot eune pâture qu’alle nous avot dit, alors in pourrot juer au foot sans avoir b’soin d’aller à la plage.

D’ la gare, y’ avot quand minme eune trotte ! In est arrivés devant eune belle maison qu’ chétot marqué « SUD’ KOT » ; chétot là ; cha avot l’air grand et l’ rue alle étot calme. Sauf que l’ location, chétot pas l’ grande maison qui avot pignon su l’ rue mais eune annexe au fond dé ch’ gardin, un ancien garache qui zavotent réaménagé in location … Chétot minuscule ; eune cuisine salle à minger et pour dormir, in allot s’arringer … In allot rester là un mos à 6 ?! Em’ mère alle étot folle, alle voulot arpartir amont Mousel mais chétot loué ; y’ avot pas d’ solution, faudrot faire avec.

L’ principal chétot l’ pâture à côté ; et alle étot bien là. A peine arrivés, in a voulu y aller avec mes frères juer au ballon ; bizarremint, y’ avot un grillache tout du long … Pas grave, in l’a ingambé et in est passés au d’sus ; l’ herbe alle étot pas coupée et in avot du maux à juer. Pis d’un seul coup, i n’a un qui a crié qu’in n’avot pas l’ drot d’ juer là, que chétot sin terrain. In i a dit que l’ propriétaire alle nous avot donné l’ permission mais i‘ étot pas au courant … Alors in a dû sortir in arpassant au d’zeur dé ch’ grillache… chés vacances alles comminchotent vraimint mal ...

Pis finalemint cha a été ; in a eu l’drot d’aller y juer au ballon à condition dé rien casser ; y’ avot des papillons et j’ passos min temps à courir après ; pis toutes sortes éd’ bêtes, des cricri, des garnoulles, des libellules d’ tous les couleurs … Eune fos j’avos attrappé eune grosse sauterelle verte ; jé n’avos jamais vu ; alle étot énorme et jé n’avos peur. J’ l’ avos mis dins eune grande boite qu’ j’osos minme pas soulever ch’ couverque. Et l’ boite j’ l’avos cachée dins un coin délle baraque.

Un coup au matin, m’ mère, in faijant ch’ ménache, alle a queu su l’ boite et alle l’a ouvert pour savoir chu qu’y avot d’ dins … et l’ bête alle a sorti in s’involant devant sin nez pour aller s’ poser su ch’ plafond ; m’ mère alle s’a mis à pousser des cris d’ pindue et tout l’ monde y’ a rappliqué. In a réussi à l’armette dins s’ boite passe qu’in savot pas quoi in faire : l’ lâcher dehors et risquer d’arquère éd’ sus ? sûremint pas ; l’écrabouiller ? Y allot y’ avoir du sang plein ch’ plafond. Alors in a décidé dé l’asphyxier à pétit fu in mettant du flytox dins l’ boite tous les jours. Au bout d’ eune semaine, pinsant qu’alle étot morte, j’ai ouvert ch’ couverque su l’ terrasse et alle s’a involé !! Bon débarras ! Après cha, in l’a jamais arvue …

Dins l’ fond delle pâture y avot des roseaux ; j’avos pinsé à fabriquer un cerf volant ; mais chés roseaux i zétotent pas secs et trop lourds ; et min fil, chétot delle fichelle à min père qu’alle étot trop lourde aussi. Au lieu d’ mette du journal, j’avos collé du papier transparent d’ boucherie avec du scotch. Mais j’avos biau courir él’ pus vite possibe in l’ tirant dins l’ pâture, i’ a jamais décollé ; in plus, in étot loin d’ la mer et y’ avot pas d’ vint ! …

Pour aller à la plage, y avot eune belle trotte alors in n’y allot qu’ l’après-midi. Par conte, pour aller à Bagatelle, chétot pus près ; mais là, malheureusemint, in n’y allot qu’eune fos seulemint dins ch’ mos…

Mes grands frères i zavotent leurs camarades éd’ Berck, 2 frères du minme âche qu’eux, Claude et Roger, qui vénotent souvint aussi juer au ballon dins l’ pâture. Et après cha, i m’ donnotent eune cigarette pour rigoler passe que cha m’ faijot tousser ; ém’ mère alle voulot pas mais i zavotent quère à l’ charrier, dijant qu’eune cigarette eune fos d’ timps in temps, cha pouvot pas m’ faire du mau ; ou alors qu’ chétot les vacances, qu’i fallot s’amuser, s’arlâcher, in profiter … Alors j’in profitos ; in fumant, j’étos pus grand, j’étos comme eux, i pouvotent pus m’ laisser d’ côté …

Su l’ photo, qu’ j’ai à peine 11 ans, jé m’ prinds pour Steve Mac queen avec mes lunettes éd’ solelle et m’ cigarette au bec !... (vire élle photo 1965 prise dins l’ pâture avec élle location à gauche)

Chés vacances là, alles zaurotent dû ête ratées , qu’ cha aurot dû ête les pires vacances dé m’vie ; et pourtant aujourd’hui, j’ai biau y’ arpinser et cacher des mauvais souvenirs, j’in vos pas .. Pour mes parints, cha n’a pas été eune synécure ; i s’ disputotent souvint, m’mère alle étot à bout, s’ énervot pour un rien … Alle étot pas continte et alle in voulot à l’ mère Distinguin qui i’ avot minti, qu’alle allot y dire ses quate vérités in rintrant à Bruay pis l’ dénigrer amont d’ chés commerçants. Mais pour mi cha reste des belles vacances. Quand in est tiot, in vot pas parelle que chés grands …

Allez ché bien biau tout cha mais chés commerçants délle rue Alfred Leroy … Dù qu’ j’in étos ?... Ah ouais, in étot presque in haut, in arrive amont Nippert, l’ boucherie charcuterie …


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |