histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LES ATTRAPES A SOURIS (20/10/2020)
  coureurs cyclistes mauvais souvenirs (17/10/2020)
  coureurs cyclistes bon souvenir (17/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 2ieme partie (12/10/2020)
  la montée en classe (07/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 1ere partie (06/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 2 (04/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 1 (04/10/2020)
  Tutur (02/10/2020)
  Luis Mariano... (02/10/2020)
  TELEPHONE et FACTEURS partie 2 (29/09/2020)
  Papa et sin gardin (26/09/2020)
  LA POSTE de BRUAY partie 1 (22/09/2020)
  Firestone (20/09/2020)
  départ en carette (20/09/2020)
  LES NOUNOURS (11/09/2020)
  BERCK 2020 SOUVENIRS (03/09/2020)
  ESCURSION IN BELGIQUE (27/08/2020)
  au temps du bio, du qui sont ... (25/08/2020)
  pour alimenter radio coron ... (23/08/2020)
  MIN PREMIER PICHON 3ieme partie (14/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)
  CONFINACHE (08/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 2 (04/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 1 (31/03/2020)
  asquident à mobylette (30/03/2020)
  à vos masons (29/03/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
L'églisse ed Berlancourt
par gabriel le, 14/02/2020  

El comte Devoisier avot come idèe de déplacher l’églisse de Berlancourt qui s’ trouvot dans le parc du câtiau pou l’placher dans l’allèe du câtiau. Pou ch’t’ouvrache-là, i avot trouvé dans l’villach quéques lapites (travailleurs courageux) pou faire l’traval moïennint un pétit salare (salaire) bin-seûr ! El cantier i avançot tranquilmint et sans russes (difficultés) pourtant démanoquer (démonter) et (manoquer) remonter eune églisse n’étot pàs rin.

Stapindant (Cependant en picard) , un jou monsieur l’comte i vient su l’cantier pou saluer ches gàrs et vir que tout i avinchot bin. Tout allot bin pourtaint quéque cose l’embiêtot : el parlache des gins qui machurotent (maltraitaient) et traitotent leus biêtes.

« Droule ed brin, miar ed brin, pourrisse ed boudet, berzilleu d’coules,... » sans paler de jurons « Vindious, Satibleu, ... »
Alors M. Devoisier i va vir el chef du cantier et li dit : « 
-Bravo, vous faites là un beau travail mais cependant quelque chose me chagrine.
-Et quo monsieur l’comte ?
-Vos gens disent trop de grossièretés, jurent et maltraitent leur animaux. Je me demandais s’il était possible de faire preuve d’un peu plus gentillesse avec les bêtes surtout que je vous rappelle que nous travaillons sur un édifice religieux.

-Bin seûr monsieur l’comte, j’comprinds bin. Mainnant mes gàrs front attintion. Os avez m’parole.»

El comte arvient eune semainne pu tàrd pou vir l’avinchèe des travaux. I constata que cles biêtes étotent miux ménèes et qu’in leu palot pu avec rudestè. Stapindant i fut surpris d’vir que l’cantier n’avot pon avinché. I va vir el chef d’ch’cantier et li dit : « 
-Je vois que vous avez suivi mes recommandations et je vous en remercie. Pourtant je suis surpris de voir que le chantier ait peu avancé. Avez-vous des malades dans votre équipe ou vous manque-t-il du matériel ?

-Nan M. Devoisier, tertous est là et in minque ed ren. Ch’est jusse que dpuis qu’in est gentil avec cles biêtes, alles ne veultent pu travaller.
-Ah c’est donc ça ! Et bien repreniez donc vos anciennes méthodes. »

Gabriez Caux

Cette histoire est bien sûre romancée mais plus de la moitié est vraie.
Retrouvez cette histoire et d’autres sur « Banque chtimi »


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |