histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Sainte Barbe in chti : s'vie, traditions (04/12/2008)
  jour de neige 3 (01/12/2021)
  MIN PERE (19/03/2019)
  jour de neige 2 (29/11/2021)
  jour de neige 1 (29/11/2021)
  Bonne fête de Sainte Catherine (25/11/2020)
  LE PATRONAGE (14/11/2019)
  le biftèque (23/11/2021)
  du fin fond de ma mémoire (21/11/2021)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  fer de cordonnier (13/11/2021)
  dernier jour d'école (13/11/2021)
  classe de CE1 (13/11/2021)
  la sente des tombelles ... (13/11/2021)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  Lorette hier et aujourd hui (11/11/2021)
  panneau en haut de Lorette (11/11/2021)
  surschiste , c'est du brin ... (11/11/2021)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  HOMMAGE EN TEXTES à Bernard Dourlens (10/11/2021)
  Nounours (07/11/2021)
  hier et aujourd'hui (07/11/2021)
  décoration as' mode.... (03/11/2021)
  le terril du 3 suite (02/11/2021)
  le terril du 3 (02/11/2021)
  Bernard hommage (31/10/2021)
  Décès de Bernard Dourlens (26/10/2021)
  les timbres de la coop (25/10/2021)
  à mon ..... (21/10/2021)
  maquereaux au four du fourneau (20/10/2021)
  la pichenette (20/10/2021)
  Les mots de la mine (20/10/2021)
  petit pont , grand oubli .... (18/10/2021)
  Baignol et Farjon (16/10/2021)
  le tubanéon (16/10/2021)
  blanquette (16/10/2021)
  petit pont , grande histoire (16/10/2021)
  le yaourth au moulin (16/10/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°17 Paris juste après la guerre (07/10/2021)
  LA NAPOULE 1954 (24/09/2021)
  LES MARIE DU TEMPS JADIS (en français) (22/09/2021)
  LES MARIE DU TEMPS JADIS (21/09/2021)
  Patrimoine (20/09/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°16 Vacances dans la baie de Somme (15/09/2021)
  HISTOIRES-de-CHTIS et L'ÉCHO du Pas-de-Calais de Septembre 2021 (09/09/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°15 Des coups de feu dans la nuit (30/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°14 Le triomphe des fourbes (22/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°13 Bière ou Teepol (16/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°12 PAUL-FRANTZ ou PAUL-FRANCE… (10/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°11 De Paris au nid d'aigle... (09/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°10 La libération de Paris en août 1944 (08/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°9 Leur guerre à eux… (08/08/2021)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens

PARFUMERIE DELERCE
par berlens78 le, 02/07/2020  

Amont Delerce qu’ chétot eune parfumerie, j’avos rien à y faire ; rien de rien ; sauf élle velle d’ Noël, qu’avec mes frères in s’avot creusé l’ chervelle pour savoir quo qu’in allot bien acater comme cadeau à m’ mère et qu’ souvint, qu’in n’avot rien trouvé, i restot pus que ch’ flacon d’ parfum. Quo qu’in aurot pu y acater d’aute ? Un tablier ? pas pour Noël ! un robot ménager ? chétot putôt pou l’ fête des mères …. Nan, quéque cosse rien qu’ pour elle … Eune robe ? chétot risqué, in savot pas trop ses goûts ni s’talle … Un collier ? alle in mettot jamais ; ah ! si ! eune broche ! Mais bon min père i y’ in avot déjà acaté eune l’année d’avant ; pis dû qu’in trouvot cha, des broches ? ah pétête amont Opigez …

Bon, in va aller faire un tour au Cercle, vire chés vitrines, et in aura pétête eune idée in route … Opigez : y’avot des foulards et des sacs à main in vitrine ; ah ! cha, cha aurot pu ête bien , un foulard… ou un sac à main … Un nécessaire à couture mais alle avot déjà tout ; et pis l’ velle éd’ Noël, ch’ magasin i fermot d’ bonne heure.

In va vire à Prisunic, in trouvera pétête quéque cosse … Mais là aussi l’ velle éd’ Noël, cha fermot d’pus bonne heure que d’habitude ; bon y’avot pus grand cosse d’ouvert comme magasin. Et ché là qu’in quéyot devant l’ vitrine délle parfumerie DELERCE, in plein mitan du Cercle, tout allumée, qui restot ouvert tard ch’ jour là pour chés femmes éd’ riches qui vénotent mette eune dernière touche éd’ peinture et parfumache avant leu réveillon.

Dins l’ boutique là, in peut pas dire qu’in y rintrot franco ; j’ étos minme pas trop rassuré ; des femmes bien coiffées, bien habillées et qui sintotent bon comme cha, j’in véyos pas souvint. Mais l’ patronne alle vénot à l’ porte nous dire éd’ rintrer. Alle parlot français comme dins chés lives, avec plein d’ manières ; alle commandot tout s’ n’ armée d’ vindeusses à l’ baguette. Chétot eune vraie fourmillère là-d’ dins, avec és’ reine et chés zouvrières in blouse blanque ; et tout cha évoluot dins des nuaches éd’ parfums … L’ patronne alle avot eune robe avec un biau décolleté et des escarpins à talons hauts . In s’ faijot tout pétits pour rintrer dins l’ parfumerie, qu’y avot jamais d’ hommes, qu’ des femmes qui nous ravisotent arriver in nous toisant du haut in bas. L’ lumière alle étot blanque et intense, y’aurot pas fallu avoir eune taque su sin pantalon ou des godasses sales, in aurot tout d’ suite passé pour des loqueteux !

L’ patronne alle étot aux pétits soins avec nous, alle in véyot pas souvint des garchons ; « alors, comme çà vous voulez faire un beau cadeau à votre maman pour Noël? Un parfum ? une eau de toilette ? Un coffret ? tenez ! nous en avons justement un spécial pour Noël … » ; à vire ch’ prix marqué d’ sus, in manquot d’ s’ énoquer … « Euh ! … bin …. » « Attendez, je vais vous faire sentir ; tournez votre main » et alle prénot min poignet, in vaporisant d’ sus du parfum frais ; « Attendez un instant, laissez sécher … alors ? qu’en pensez-vous ? çà devrait lui plaire , c’est « Fragrance » de … » « Euh … oui … çà sent bon ; c’est combien ?.. » « Attendez en voici un autre, qui conviendra peut-être mieux ; elle a quel âge votre maman ?.. » …

Et in essayot comme cha toutes sortes éd’ parfums et d’ iaux d’ toilette ; j’armontos à chaque coup un tiot peu plus mes manches sur min bras drot, pis min bras gauche, au d’sus, in d’sous , sur les côtés ; à la fin y’ avot pus d’ plaches libes, alors alle vaporisot sur sin pognet à elle pou me l’ faire sintir …

Bon chétot bien biau tout cha, mais bon, avec min frère, in comminchot à s’ raviser in s’ demandant pour combien qu’in allot n’avoir … « Et c’est combien celui-là ? … » « Ah oui, quand même … vous n’avez pas un peu moins cher ?... » « Oui mais alors on change de catégorie, on va plutôt s’orienter vers les eaux de parfum» ...

Finalemint, in in cusichot eune pas trop quère, avec un biau flacon et surtout eune belle boite ; si chétot vraimint pas quère, alle passot l’ relais à eune vindeusse qui finichot d’ nous faire chés paquets. Alle nous faijot un biau papier cadeau avec eune pétite fichelle dorée , qu’alle passot l’ tranche d’un ciseau d’sus pour in faire des tortillons ; alle mettot ch’ cadeau dins un sac un papier DELERCE avec des poignées, in rajoutant des échantillons. Et un dernier coup d’ vaporisateur parfumé su ch’ sac… « Je vous ai mis quelques échantillons aussi, pour votre papa ou vos grands frères si vous en avez ; ils ont quel âge ? » « Merci m’dame au r’voir m’dame ». Alle nous raccompagnot à l’ porte pour nous l’ouvrir avec un grand sourire et des courbettes comme si qu’in aurot été des milords (L’ patronne ou putôt eune vindeusse si in n’avot pas acaté pour gramint).

In sortant d’ là, i faijot nuit, tout i’ étot fermé et l’ plache du Cercle alle étot déserte ; tous chés gins i zétotent dins leus maisons à préparer ch’ réveillon d’ Noël. In cocotot comme des maguettes, pas seulemint d’ sur nos mains mais aussi d’ nos mantiaux qui s’avotent imprégnés d’ tous chés zodeurs délle boutique ! Mais heureusemint y’ avot pus grand monde dins chés rues à ch’ t’ heure là pou s’ foute éd’ nous ! …


 


Contact | ©2005-2021 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |