histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  l'os à moelle (25/10/2020)
  ch' bouillon (25/10/2020)
  dans la rubrique coup de coeur (24/10/2020)
  du coté du Cap Horn (23/10/2020)
  LES ATTRAPES A SOURIS (20/10/2020)
  coureurs cyclistes mauvais souvenirs (17/10/2020)
  coureurs cyclistes bon souvenir (17/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 2ieme partie (12/10/2020)
  la montée en classe (07/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 1ere partie (06/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 2 (04/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 1 (04/10/2020)
  Tutur (02/10/2020)
  Luis Mariano... (02/10/2020)
  TELEPHONE et FACTEURS partie 2 (29/09/2020)
  Papa et sin gardin (26/09/2020)
  LA POSTE de BRUAY partie 1 (22/09/2020)
  Firestone (20/09/2020)
  départ en carette (20/09/2020)
  LES NOUNOURS (11/09/2020)
  BERCK 2020 SOUVENIRS (03/09/2020)
  ESCURSION IN BELGIQUE (27/08/2020)
  au temps du bio, du qui sont ... (25/08/2020)
  pour alimenter radio coron ... (23/08/2020)
  MIN PREMIER PICHON 3ieme partie (14/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)
  CONFINACHE (08/04/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
LES COUPS
par berlens78 le, 31/07/2020  

« … LES COUPS !!! Quand qu’i vous z’arriii..vent, oh ouais, ouais cha fait mau ! » comme i l’a canté Johnny … Bin ouais, des coups in n’archuvot mais pas tant qu’ cha finalemint , in n’étot pas des martyrs ni des éfants battus. Mais ché vrai que d’timps z’in temps in attrapot eune tatoule, un macaron, eune paffe, eune calote, eune borniffe, eune danse, eune clique, eune claque, un raton, un marron glacé su l’ pif, eune chataigne sur la tranche, eune torgnole, un j’ton, un aller-r’tour, eune correction, …. Nos parints chétot pas des tortionnaires ni des sadiques mais ché vrai qu’ des fos, in dépassot les bornes et alors cha quéyot dru.

Cha quéyot d’un seul coup, qu’in l’ véyot pas arriver ; surtout dé m’ mère, qu’ alle étot gauchère in plus. A ch’ momint là y’ avot pas d’anti dépresseur, d’ calmant, d’anxiolytiques, tout cha , personne i faijot du yoga, du tacwondo, du taillechichuan ; « zen » chétot un mot qu’in connaichot pas, alors chés parints, fallot bien qu’i s’ défoulent ! Quand in faijot bouillir trop fort l’ cocotte, qu’in l’avot bien énervée, m’ mère alle allot pas aller braire dins un coin pis s’ plainde que l’ bon diu i y’ avot donné des sales gosses parelles, et s’ mette à déprimer in avalant des cachets ; nan, alle s’ défoulot un bon coup sur nous, mi pis min tiot frère ; des fos ch’ tchien aussi si i’ avot l’ malheur d’ trainer dins les paraches. Quand i n’avot un qui faijot eune bétise et qu’ i attrapot eune calotte, si qu’ l’aute i passot par là au minme momint i’ étot servi li aussi, minme si i’ avot rien fait . « Bin pourquoi ? j’ ai rien fait ! ché pas juste ! … » « Pis té réponds in plus ? t’in veux eune aute ? » ou bien « ché eune avinche pour chés bétisses que té vas faire ! » ; chétot l’ distribution gratuite ! …

Bon mais cha quéyot pas si souvint qu’ cha finalemint ; cha restot souvint au stade dés menaces et dé l’ dissuasion ; « Ti, té vas l’ avoir si té continues ! », « Té l’ vos chelle-lalle ? Bin té vas l’vire d’ cor pus près si t’arrêtes pas tés bétisses » qu’alle menaçot avec s’ patte gauche in l’air au d’sus dé m’ tête…

Chés coups i zavotent des noms qu’in savot à peu près à quoi s’atteinde :

Eune « tatoule » : cha, cha faijot pas trop peur, chétot eune claque qui arrivot d’un seul coup mais pas trop fort, juste éd’ quoi t’ mette t’ casquette éd’ coin et t’armette tes zidées in plache ; pétite variante, eune « paffe » (et pas eune baffe, cha ché dins Asterix) , donnée du plat dé l’ main, machinalemint ; des tatoules, i n’avot qu’i n’archuvotent comme cha du matin au soir, qu’i s’ rindotent minme pus compte, ni l’ mère qui les donnot, ni ch’ jeaunne qui les archuvot !

Eune « calotte » : à peu près parelle, mais cha quéyot putôt à l’église, quand in oubliot d’ s’arléver , ou dé s’ rassir, ou dé s’ mette à g’noux pendant l’ messe du diminche, qu’in étot in train d’ pinser à aute cosse qui étot souvint pas fort catholique ; chétot eune pétite tatoulle discrète su l’ nuque par derrière ; et cha pouvot arriver souvint passe qu’à l’église in n’arrêtot pas d’ s’ assir et d’ s’ arléver !

Un « j’ton » : plus moderne, ché min grand frère qui disot ch’ mot là ; eune pétite claque

Avec « marron glacé su’ l’ pif » et « chataigne sur la tranche », in cangeot d’ milieu ; là, in étot dins du raffiné, du tact, quand y’ avot des invités à l’ baraque ; mais chétot surtout pour rigoler avec mes frères qu’in disot cha, quand in faijot l’ sinche ; pour imiter chés gins d’ la haute …

Eune « clique » : claque donnée esclusivemint sur chés fesses

Un « macaron », un « marron », un « raton », chétot une claque, eune seule, qui quéyot d’un coup sec ; té l’ véyos pas arriver et après cha t’étos comme asniqué, sonné.

Un « aller-r’tour » : paf ! paf ! eune éd’ chaque côté, avec él’ minme main ; après cha in restot là comme deux ronds d’ flanc…

Eune « danse » : suite éd’ marrons ou d’ macarons, qu’in faijot plusieurs tours su nous-minmes, comme à l’ ducasse ! Et si in n’avot pas eu assez, in pouvot gagner un deuxième tour gratuit …

Eune « torgnole » : chétot sensé donner à réfléchir, et cha comminchot à ête du sérieux ; là, in rintrot putôt dins l’ domaine éd’ compétences éd’ min père ; m’ mère alle i passot l’ relais: « vas-y, ti , mi, jé n’ sais pus quoi faire avec li ! In plus i m’ réponds !! ». Synonymes : eune « borniffe », eune « correction », …

Eune « correction » : dernière solution eune fos qu’ tout l’ reste avant i n’avot rien donné ; souvint suivie de « Et pis té montes dins t’ chambe sans souper ! et té s’ ras privé d’ dessert tout l’ semaine ! ». In prénot tout l’ collection d’un coup et après cha normalemint, in étot « corrigé » et in filot drot ; enfin ché chu qui croyotent …

Chés coups, chétot comme ch’ temps finalemint : quand ch’ ciel i étot tout bleu, y’ avot rien à crainde ; mais cha pouvot s’ couvrir ; arriver des nuages éd’ tous les sortes : des pétits, des fins, des allongés, des gros blancs, des gros noirs, des orages et des éclairs. Ch’ temps i pouvot canger d’un coup et qu’i s’ mette à pleuvoir sans qu’in s’y attinde, comme chés coups finalemint.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |