histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  du musiau ... (01/05/2022)
  le patois du quotidien (24/04/2022)
  ch' zelections partie 2 (24/04/2022)
  ch' zelections partie 1 (24/04/2022)
  charte pour la sauvegarde du patois (21/04/2022)
  le lilas du jardin (20/04/2022)
  au bout de la rue, aux champs (19/04/2022)
  El misseron rouche (16/04/2022)
  arrivée à la maison (20/03/2022)
  de Béthune à Bruay (20/03/2022)
  de Lens à Béthune (20/03/2022)
  arrivée à Lens (20/03/2022)
  d Arras à Lens (20/03/2022)
  arrivée gare d Arras (20/03/2022)
  la mère caresmelle (15/03/2022)
  ché soeurs à cornette .... (06/03/2022)
  les terrils du pays à part (13/02/2022)
  ché cintres in bo (12/02/2022)
  allo allo y a du brin dinch' tuyau (06/02/2022)
  té vo m' neule ? (06/02/2022)
  les ouatères (06/02/2022)
  la ficelle dech' facteur (06/02/2022)
  RINTRER CH CARBON (11/11/2020)
  devant s' n' école primaire (30/01/2022)
  au ''Cercle'' (23/01/2022)
  m' grand tante (23/01/2022)
  rénovation .... (23/01/2022)
  la toise (23/01/2022)
  résistance durant la seconde guerre mondiale (15/01/2022)
  récupération .... (15/01/2022)
  prendre des photos .... (15/01/2022)
  em' rue .... (15/01/2022)
  la jacinthe, fleur du mois de janvier (08/01/2022)
  Maurice et le bizutage (08/01/2022)
  la bonne année (03/01/2022)
  Maurice et le patois (03/01/2022)
  accident à la mine (02/01/2022)
  El Noë d'Eloué (27/12/2021)
  Monsieur c'est le nom d'un cochon (26/12/2021)
  la femme du mineur (25/12/2021)
  capio bas Maurice ... (21/12/2021)
  CH PAIN DE 700 (27/04/2021)
  y est où Saint Nicolas ? (07/12/2021)
  Sainte Barbe in chti : s'vie, traditions (04/12/2008)
  jour de neige 3 (01/12/2021)
  MIN PERE (19/03/2019)
  jour de neige 2 (29/11/2021)
  jour de neige 1 (29/11/2021)
  Bonne fête de Sainte Catherine (25/11/2020)
  LE PATRONAGE (14/11/2019)
  le biftèque (23/11/2021)
  du fin fond de ma mémoire (21/11/2021)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 alens ( 05/05/2022)
C'est Bernard (Berle...
 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...


Liens

le bon jambon
par minloute le, 06/03/2021  

je ne vais pas vous imiter Jean Pierre Coffe critiquant les jambons polyphosphatés, jambon sous plastique qui est devenu monnaie courante, même s'il y a eu des améliorations ces dernières années ...

il faut quand même reconnaitre que la place du jambon dans notre alimentation a bien changé ...

j ai connu le temps où l'on achetait son jambon chez le boucher

Acheter du jambon c'était considéré comme une alternative à la viande et la machine à découper les tranches fonctionnait très souvent ........

c'était du temps aussi où les ménagères prévoyaient leurs menus à l avance , et le jambon était souvent consommé le soir , lors de repas plus légers que ceux du midi ......

retour en arrière, rue Anatole France, boucherie tenue par Omer et Marthe Ducrocq

les rôles étaient bien définis, Omer servait les clientes, et Marthe tenait la caisse

"et avec ça Madame ?" demandait Omer une fois la commande de la cliente préparée et pesée ...

on entendait souvent alors "pi quat' tranches d' jambon"

"comme ça ça vous va ?"
Omer montrait l'épaisseur de la première tranche découpée ..

"ch'est bon"

j aimais observer Omer découper le jambon, c'était un vrai ballet , la tranche n'avait pas le temps d'atteindre le bac de réception, qu'elle était récupérée délicatement et venait se placer dans la feuille d emballage ...

la feuille d'emballage, je m'en souviens très bien, à son verso, il y avait le dessin d'un cochon qui disait de façon "humoristique" en tout cas pour nous, "que son rêve s était de finir à la Boucherie Ducrocq"...

une fois les tranches découpées, commençait l'opération la plus mystérieuse pour le petit garçon que j étais, Omer déposait le paquet sur la balance ...

je voyais bien que l aiguille s'était déplacée mais j'étais incapable de savoir où il regardait exactement pour en déterminer le poids, tellement il y avait de chiffres et de colonnes sur cette balance ....

Omer annonçait le prix à la cliente, se saisissait de son crayon de bois logé en permanence sur son oreille et y indiquait le prix

puis il y faisait le total de la commande et l'amenait à Marthe

Marthe son épouse, était coquette, elle portait toujours une blouse blanche des plus impeccables, cheveux tirés à quatre épingles, boucles d oreille demi rondes couleur or, et un trait de rouge à lèvres prononcé, d'une couleur rouge prononcée ....

ces souvenirs datent d'avant 1972, avant l'arrivée du premier supermarché dans le secteur, le magasin Carrefour, futur Cora, à la limite de Labuissière

les habitudes des gens ont changé, on a commencé à faire des "grandes courses" , ce qui était alors considéré comme un gage de liberté ....

plus besoin de faire des courses quotidiennes, ce fameux caddie qui se remplissait scellait le déclin de bien des petites commerces ....

on passe dans les allées, l'offre des produits se diversifie et s'amplifie d'années en années

le jambon est prédécoupé, la viande emballée, plus besoin de faire la queue, et puis les prix ......
quelle différence avec la boucherie traditionnelle

on "s habitue" à manger du jambon sous plastique, c'est sur qu'il est moins bon, mais si vous voulez faire manger les gamins, il n'y a rien de mieux que le jambon frites ou le jambon purée .........

Heureusement, il existe encore des charcuteries ou des boucheries qui proposent du jambon de qualité qui font perdurer la tradition

la photo ci jointe, de Marcel Marcinkowski, en est la preuve ......

il faut dire aussi que les grandes surfaces commencent depuis plusieurs années à proposer également des produits de meilleure qualité à la coupe ...


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005-2021 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |