histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  orage oh desespoir ... (08/04/2021)
  la difficile cuisson dans le four du fourneau (08/04/2021)
  Étretat marée haute et basse (05/04/2021)
  mon lit en fer (02/04/2021)
  PAQUES Partie 2 (01/04/2021)
  dimanche des rameaux (31/03/2021)
  samedi après midi partie 3 ou le passage du Cap Horn (30/03/2021)
  PAQUES Partie 1 (29/03/2021)
  samedi après midi partie 2 (22/03/2021)
  au coin de la rue de la gare (22/03/2021)
  marché Place Marmottan (22/03/2021)
  la vieille tour (14/03/2021)
  la montée au château (14/03/2021)
  abattoirs sur cartes postales (14/03/2021)
  les rénovations de 1978 (07/03/2021)
  le bon jambon (06/03/2021)
  au matin le petit déjeuner suite (03/03/2021)
  au matin le petit déjeuner (03/03/2021)
  bataille autour du bouillon (02/03/2021)
  finquée dins l' cuisine (02/03/2021)
  le mimosa (21/02/2021)
  les lulus à Manman (14/02/2021)
  samedi après midi partie 1 (07/02/2021)
  la toile cirée (31/01/2021)
  excusez me j éto trop jone (23/01/2021)
  chapelle Sainte Barbe (17/01/2021)
  dins s' baraque ... (10/01/2021)
  avec le hachoir au coin del' tabe (10/01/2021)
  cha y est j' su viu (03/01/2021)
  eune bonne et eune heureusse (01/01/2021)
  LE PETIT CHIMISTE (22/12/2020)
  DIMINCHE IN VA AU COLISEE (11/12/2020)
  y a rien au courrier ? (06/12/2020)
  Foot féminin à Bruay (04/12/2020)
  Alle est pas morte Sainte Barbe (B.Cocq-S.Colliez) (03/12/2020)
  Bonne fête de Sainte Catherine (25/11/2020)
  Bonne fête de Sainte Cécile (22/11/2020)
  CHANTEURS ET CHANSONS D AVANT (19/11/2020)
  CANTEUX D AVANT (18/11/2020)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les ''Poilus'' (10/11/2019)
  commint ch'est fait eune fille suite (01/11/2020)
  El nœumint d’aiguiliette (01/11/2020)
  COMMINT CHE FAIT EUNE FILLE (31/10/2020)
  Première descente (29/10/2020)
  l'os à moelle (25/10/2020)
  ch' bouillon (25/10/2020)
  dans la rubrique coup de coeur (24/10/2020)
  du coté du Cap Horn (23/10/2020)
  LES ATTRAPES A SOURIS (20/10/2020)
  coureurs cyclistes mauvais souvenirs (17/10/2020)
  coureurs cyclistes bon souvenir (17/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 2ieme partie (12/10/2020)
  la montée en classe (07/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 1ere partie (06/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 2 (04/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 1 (04/10/2020)
  Tutur (02/10/2020)
  Luis Mariano... (02/10/2020)
  TELEPHONE et FACTEURS partie 2 (29/09/2020)
  Papa et sin gardin (26/09/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
samedi après midi partie 2
par minloute le, 22/03/2021  

LE BAIN DU SAMEDI APRÈS MIDI ET LA LIVRAISON DE FRANCIS,,,

Pour répondre à la demande de ce jour de Marcel ,,,,,,,,,,,
"Bonjour Minloute, j'ai vu sus ch'site l'07/02/2021 qu'un certain sam'di té devos aller printe tin bain, j'pinse que t'es pas cor lavé, bin ch'est du long, l'iau ale va ête froite.
J'attinds la suite qui devot faire l'objet d'un aut' sujet. "

En voici donc la suite ,,,

tout d abord un petit rappel pour situer ce qui va suivre, nous sommes au début des années 70, le samedi après midi
le samedi après midi , c'était le jour du "grand bain", pour faire sa grande toilette, nous passions chacun notre tour dans la cuisine, où l'on avait installé un baquet en plastique


Nous ne connaitrions le confort d'une pièce exclusivement réservée à cet effet que 8 ans plus tard lors des rénovations effectuées par Soginorpa ,,,,,


Pour l'instant, c'était encore assez spartiate, ce baquet posé au milieu de la cuisine, entre le fourneau et l'évier,,,,,,,,


Avant de commencer, je tiens à signaler que les faits que je vais évoquer ci dessous sont maintenant prescrits ,,,,,


Comme je disais, nous y passions chacun notre tour, "comme à confesse" comme disait souvent Maman


C'était Maman qui commençait les "hostilités", cela pouvait prendre un certain temps, entre le bain proprement dit, le lavage des cheveux, puis la pose des fameux bigoudis avant celle du fameux filet qui venait recouvrir le tout ,,,,,


C'est maintenant à mon tour, j'écoute bien les recommandations, que dis je, les consignes de Maman ,,,


Une véritable litanie, et cinquante années plus tard, j'en connais encore des passages par cœur ,,,,,


lave toi bien ,,,, n'oublie pas les oreilles,,,,,,, le cou, le cou !!!! ,,,,


rince toi bien les cheveux, la semaine dernière c'était pas bien rincé ,,,,,,,,,


si mon père passait à ce moment là, j'avais droit au sempiternel "n' aie pas peur de frotter",,,,, accompagné du "plus c'est rouge, plus c'est propre",,,,,,,,


à quoi je répondais toujours, faussement résigné par "oui Papa" ou "oui Maman" ,,,,,,,


mais une fois la porte de la cuisine refermée, le rideau à nouveau tiré, je ne peux pas dire que je me précipitais pour appliquer les préceptes énumérés quelques instants auparavant ,,,,,,


pas bête non plus, je rapprochais une chaise près du baquet, trempait mes pieds dans le dit récipient, et secouait mes jambes, afin que le bruit provoqué puisse lever tout soupçon ,,,,,,,,,,


je me doutais bien que ma mère venait coller de temps en temps son oreille à la porte pour vérifier si j'étais vraiment en train de me laver ,,,,,,,


bo , il faut dire que dans la cuisine, il y avait plein de choses interdites, mais que l'on pouvait donc faire une fois le rideau tiré


comme cracher sur le dessus du fourneau pour voir la salive s'évaporer rapidement ,,,,,


comme regarder les grands couteaux du tiroir et jouer avec comme s'il s'agissait de glaives,,,,,,,,


comme ouvrir le frigo et manger une toute petite tranche de pâté ramené du marché ,,,,,,,,,


ou comme soulever le couvercle du saladier rempli des légumes froids du bouillon de ce midi ,,,,,


ah le gout de la carotte froide qui fondait dans la bouche ,,,,,,,


tout cela nécessitait un certain timing, ne pas sortir trop tôt de la cuisine, alors là on avait droit à une inspection soupçonneuse et approfondie de certains endroits du corps ,,,,,


comme les oreilles, dedans et derrière ,,,,,,

le cou ainsi que les cheveux ,,,,,,,,

si ceux ci n étaient pas bien rincés, retour à l'envoyeur, et l'on devait recommencer ,,,,,


mais également ne pas sortir trop tard, car j'avais en tête de regarder l'émission d' Albert Raisner qui parlait des groupes de musique anglais ,,,,,,,,,,,


une fois sorti de la cuisine, je devais aider Maman à sortir le baquet au bord du jardin ,,,,,


là, elle prenait des arrosoirs, vidait en grande partie le baquet dans une vieille baignoire en fer qui servait de réservoir pour les légumes du jardin ,,,


une fois le baquet aux 3/4 vide, nous soulevions le bac plastique pour verser le reste d'un coup


Comme dirait l'autre, même si Papa arrosait régulièrement ses plantes et ses légumes du jardin avec l'eau du bain, tout d'abord les plantes n'en sont pas mortes, et à fortiori nous non plus ,,,,,


je vais aller m'assoir regarder la télé lorsque l'on entend le klaxon du camion de chez Willaume, vins, bières et spiritueux


le camion vient de se garer devant la maison, le temps d'y arriver, Francis le chauffeur est déjà monté à l'arrière
Avec la même agilité, il grimpe sur les portes bouteilles en bois, en saisi 2 vides, et les remplit de notre commande quotidienne


Francis connait ce que chacun consomme, ici principalement c'est de la bière, bière en bouteille d un litre, et de marque Pélican ,,,


bouteilles en verre équipées de fermetures mécaniques en fer, d'un bouchon peut être en bakélite, sur lequel est fixé le joint de couleur rouge


"comme d habitude ?" nous lance t il, lorsque nous arrivons avec nos portes bouteilles en bois ,,,,,


il jette un rapide coup d'œil sur le nombre de bouteilles rendues, c'était l'époque des bouteilles en verre consignées ,,,,,,,,,,,,,,


il se saisissait de nos porte bouteilles et effectuait l'échange dans la foulée,,,


sans perdre une minute, il notait sur un petit carnet à souche, le montant de notre achat, nous donnait la feuille estampillée du cachet de l'entreprise ,,,


mon père réglait, Francis sortait la monnaie de sa sacoche qu'il portait en bandoulière, à peine le temps de nous souhaiter une bonne semaine, qu'il remontait prestement dans son camion pour continuer sa tournée ,,,,


nous rentrons les portes bouteilles au bord de la cave, Papa les y descend, mais je ne suis pas libéré pour autant, car il faut maintenant aider Papa à installer son baquet de bain personnel, mais là ce sera pour une autre fois ...


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |