histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LA NAPOULE 1954 (24/09/2021)
  LES MARIE DU TEMPS JADIS (en français) (22/09/2021)
  LES MARIE DU TEMPS JADIS (21/09/2021)
  Patrimoine (20/09/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°16 Vacances dans la baie de Somme (15/09/2021)
  HISTOIRES-de-CHTIS et L'ÉCHO du Pas-de-Calais de Septembre 2021 (09/09/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°15 DES COUPS DE FEU DANS LA NUIT (30/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°14 Le TRIOMPHE DES FOURBES (22/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°13 BIÈRE ou TEEPOL (16/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°12 PAUL-FRANTZ ou PAUL-FRANCE… (10/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°11 DE PARIS AU NID D'AIGLE... (09/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°10 LA LIBÉRATION DE PARIS EN AOÛT 1944 (08/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°9 LEUR GUERRE A EUX… (08/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°8 Seule avec ses enfants au milieu des lignes allemandes (07/08/2021)
  El brouette (06/08/2021)
  RACONTE-MOI LA FAMILLE N°7 DARTAGNAN la bravoure d'un Ch'ti (06/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°6 L'estaminet de Marguerite (05/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°5 Vie des mineurs début 20ème et catastrophe de Courrières (04/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°4 Le CONSCRIT (03/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°3 L'enfance de DARTAGNAN, mon grand-père (03/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°2 La faute de BONCHRÉTIEN LOYEZ (02/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°1 ARRIEU et COSAQUE (02/08/2021)
  à mon dech' coiffeur 1 (01/08/2021)
  que imblayeux... (01/08/2021)
  sur le chemin de l'école (01/08/2021)
  les haricots (01/08/2021)
  t'as pas oublié quéquosse at' mason ? (14/07/2021)
  L'Fiète du 14 juillet (04/07/2021)
  Visite dél Mine ed Marles les mines in ...1972 2 (04/07/2021)
  PEPERE partie 3 sur 3 (03/07/2021)
  PEPERE partie 2 sur 3 (29/06/2021)
  LES SOBRIQUETS D'AUTREFOIS - (28/06/2021)
  PEPERE partie 1 sur 3 (25/06/2021)
  Visite dél Mine ed Marles les mines in ...1972 (22/06/2021)
  JU DE BIDET (en chti et en français) (21/06/2021)
  LA MENAGERE EN INOX (11/06/2021)
  D'eul pronique (01/06/2021)
  LES GLACES (21/05/2021)
  DES POULES AVEC DES TABLIERS (11/05/2021)
  IN VA PRINDE L AUTOBUS (03/05/2021)
  la cuisine sur le fourneau (02/05/2021)
  Origines du 1er mai et du muguet (01/05/2021)
  CH PAIN DE 700 (27/04/2021)
  les jardins dans les corons (25/04/2021)
  BARAQUE A FRITES (20/04/2021)
  Chapelle Sainte Barbe (17/04/2021)
  les cendres pas que le mercredi ... (14/04/2021)
  CHA S MERITE (12/04/2021)
  au bruit du moteur (12/04/2021)
  orage oh désespoir ... (08/04/2021)
  la difficile cuisson dans le four du fourneau (08/04/2021)
  Étretat marée haute et basse (05/04/2021)
  mon lit en fer (02/04/2021)
  PAQUES Partie 2 (01/04/2021)
  dimanche des rameaux (31/03/2021)
  samedi après midi partie 3 ou le passage du Cap Horn (30/03/2021)
  PAQUES Partie 1 (29/03/2021)
  samedi après midi partie 2 (22/03/2021)
  au coin de la rue de la gare (22/03/2021)
  marché Place Marmottan (22/03/2021)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens

LA MENAGERE EN INOX
par berlens78 le, 11/06/2021  

Dins les années 60, in minme temps que l’ début des vacances, qu’in étot déjà bien contints, comminchot l’ concours d’ La voix du Nord, qui durot tout ch’ mos d’ juillet, et qui allot nous occuper eune bonne partie des vacances. Enfin, pour cheux qui lijotent la Voix du nord, comme nous ; pas pour cheux qui lijotent Nord Matin, chés communistes, chés « rouches » ! comme alle dijot m’ mère …

Ché vrai qu’y avot deux quotidiens à Bruay : la Voix du Nord, avec sin tite in couleur bleue, qui étot réputé ête plutôt d’ droite, conservateur. Et Nord Matin, avec sin tite in couleur rouche, putôt d’ gauche. Enfin in ch’ temps là, qu’in étot dins les temps Gaullistes, in parlot pas cor vraimint d’ droite et d’ gauche ; y’ avot chés gaullistes, et chés communistes ; des anarchistes aussi mais pas gramint ; et des socialistes SFIO et PSU pas cor’ bien organisés avec Mitterrand. Eune pinchée d’extrême droite aussi, avec Tixier Vignancourt, le CID UNATI, tout cha ; mais à Bruay in les véyot pas gramint. D’abord à Bruay in faijot pas d’ politique ; in étot catholique ! … Chés zouvriers et l’ classe moyenne i zallotent insenne à l’ messe l’ diminche, et l’ reste du temps i s’ fréquentotent pas, à part amont d’ chés commerçants. Et chés curés i nous disotent que chés communistes chétot l’ diabe et in les croyot. In connaichot pas gramint d’ syndicalistes et j’ai jamais trouvé qu’ chés corons chétot comme dins Germinal, avec lutte des classes, misère, grèves et tout l’ bazar. Y’ avot pas d’ lutte, à part conte chés doryphores, chés cafards et chés mouques…

Ch’ concours d’ la Voix du nord, chétot tout bénèf pour tout l’ monde : d’abord pour chés gins qui pouvotent gagner des biaux cadeaux, et aussi pou ch’ canard qui véyot sin chiffe d’affaires s’involer pendant tous les vacances.

Donc à m’ baraque, in n’étot ni d’ droite ni d’ gauche et in lijot la Voix du Nord. Et l’ premier jour des vacances, qui quéyot un mardi parce que l’ lundi y’ avot pas d’ journal, comminchot ch’ concours : tous les jours, i fallot trouver eune réponse à eune question qui étot pas piquée des viers ! Par exempe, in véyot l’ photo d’un tas d’ morchiaux d’ chuques qu’i fallot dire ch’ poids au gramme prés. Alors in sortot l’ boite à chuques Beghin qui étot ringée dins l’ étagère du haut dins l’ cuisine, à l’ abri d’ chés bouques à chuques, in versot ch’ contenu su l’ tabe, et in essayot d’ arfaire l’ minme tas qu’ sus l’ photo ; pou l’ pourtour cha allot, mais in d’ dins, combien qu’i n’avot ? Alors in faijot des montaches, cha discutot sec ; des fos in allot vire aussi chés voisins, combien qu’eux i n’avotent compté ; tout ch’ coron i faijot ch’ concours…

Eune fos qu’in étot à peu près sûr d’ combien qu’y avot d’ morchiaux d’ chuque, in allot quère l’ vielle balance à l’ cave avec ses platiaux in cuive et l’ boîte in bos avec chés poids in laiton. Et in pésot ch’ tas d’ chuque. Y’ avot pas la question d’ modèles ni d’ marques différintes, tous chés chuques, chétot Beghin. Et in marquot ch’ poids su l’ feulle spéciale que m’ mère alle avot préparée avec chés dates et chés réponses ; in mettant des fos plusieurs réponses quand y’avot un doute, qu’in cujirot l’ bonne pus tard. Pis alle découpot l’ question avec él’ photo dins ch’ journal , qu’alle collot avec du scotch à l’ feulle avec les zautes. Cha pouvot ête aussi l’occasion d’ faire un exercice d’ calcul mental in multipliant l’ poids d’ un chuque par combien qu’i n’avot : « alors, combien qu’ cha fait 8 grammes que j’ multiplie par 144 morchiaux d’ chuque ?... » « Té y’ arrive pas comme cha d’ tête ? Alors va quère ét’ n’ ardoisse ! »

Y’ avot des questions faciles mais pas gramint ; chétot souvint des poids à calculer, des longueurs à mesurer, comme trouver l’ longueur éd’ fil d’eune pelote d’ laine ; des objets muchés à trouver ; des devinettes ; des questions d’ histoire, et d’ géographie ; tout l’ monde dé l’ famille y’ étot mis à contribution ; pis chés voisins ; des fos aussi chés commerçants ou chés zanciens… Jé m’ rappelle qu’in faijot cha avec gramint d’application, passe qu’ y avot des biaux lots à gagner !

A la fin du mos paraîchot l’ dernière question et avec, ch’ bulletin réponses à découper pour marquer tous chés réponses. Ché min père qui arcopiot tout chés réponses marquées su l’ feulle, avec és’ belle écriture in s’appliquant du miux possibe, qu’ cha seuche parfaitemint lisibe. Pis pas s’ tromper passe qu’in allot pas racater un journal. Quand qu’y restot un doute, in ar-ravisot l’ question, in l’ tournot dins tous les sens, in arfaijot l’espérience, pis i fallot décider ; et marquer l’ réponse avec ch’ crayon à bille ; là in pouvot pus l’éffacer ; tant pire ; chés dés i zétotent jétés.

Eune fos tous chés réponses marquées, m’ mère alle mettot ch’ bulletin réponses dins eune enveloppe avec un timbe, et j’allos l’ poster ; pas dins eune boite aux lettes mais à la poste, là-bos, derrière la mairie. L’ boite à lettes alle étot incastrée à l’extérieur su ch’ mur mais i fallot miux aller l’ donner au guichet, pour vérifier qu’ tout i étot bien et qu’alle allot bien partir aujourd’hui ! J’arvénos in courant, m’ mission accomplie. « Cha y est ? té l’as bien mis à la poste ? té t’as pas trompé d’ boîte ? Alle va partir aujourd’hui ?... » …

Et après, y restot pus qu’à attinde chés résultats ; mais nan finalemint passe qu’au mois d’ août, qu’i zétotent pas sots à la Voix du Nord, tous les jours i donnotent eune répone à eune question. Mes parints qui zétotent abonnés à la Voix du Nord et i faijotent suive leu édition d’ Bruay à l’adresse à Berck dù qu’in allot in vacances au mois d’août, donc in l’archuvot sur plache dins note boite à lettes, mais avec eune journée d’ décallache … L’ imbétant, ch’ aurot été d’ rater un n°, que l’ marchande alle l’aurot mis in d’sous dé l’ porte rue d’ Divion alors qu’in étot déjà à Berck …

Donc tous les jours in avot eune réponse et in comparot avec cha qu’in avot écrit su l’ feulle. Des fos in avot bon, des fos pas ; et des fos pas lon dé l’ bonne réponse. Au fil des jours, l’ tension alle montot ; « éh ! jusqu’ichi in a tout bon ! in va pétête gagner quéque cosse ch’ l’année chi ! » Mais i suffijot d’avoir faux l’ lendemain pour arquère dins l’abattemint ; mais l’espoir i pouvot arvénir l’ surlendemain. Arrivot ch’dernier jour, qu’in comptot chés bonnes réponses. Souvint, m’mère alle avot pris avec elle l’ feulle d’ journal d’ l’année d’avant avec chés résultats, qu’in pouvot lire les noms d’ chux qui zavotent eu un lot avec tant et tant d’ bonnes réponses … Mais cha pouvot canger d’eune année sur l’aute ; l’ fos chi in n’ avot pas mal éd’ bonnes réponses, tous chés espoirs i zétotent permis. Y’avot pus qu’a atteinde asteure …

In septembe, in véyot paraîte dins la voix du nord chés résultats avec él’ liste d’ tous chés gagnants. I n’avot des pages intières, comme pour chés résultats du bac ! Et eune année , in 69, min nom i’ étot d’ dins ! Ch’ l’année là m’ mère alle avot fait ch’ concours d’ sin côté, et mi du mien ; j’avos juste racaté ch’ dernier n° avec ch’ bulletin réponses que j’avos invoyé avec min nom. Et j’avos gagné ! Le 1989ième prix, eune ménagère 67 pièches in inox ! J’étos contint d’avoir gagné malgré que j’ savos pas vraimint quoi qu’ chétot.

Eune ménagère 37 pièches in inox … quo qu’ cha pouvot bien ête ? Des ménagères, j' connaichos que m'mère et des voisines dins ch' coron mais alles zavotent pas 67 pièches à nettoyer ! J'ai su quo qu' chétot quand j'ai été quère min prix à l'agence éd' la Voix du Nord rue d' la République à côté du Cercle : chétot des cuillers, 12 grandes à soupe et 12 pétites à dessert, et 12 fourchettes ! Pas d’ coutiaux mais eune louche à soupe. Bien ringées dins eune belle boite in velours vert avec un couverque et des pétites charnières dorées ; avec marqué d’ sus in lettes dorées « Guy Degrenne » ; in l’ouvrant, tous chés couverts i zétotent bien ringés dins du tissu plié comme dé l’ nacre ; chétot biau, i s’avotent pas foutu d’ mi ! mais quo qu’ j’allos in faire éd’ cha ? Chétot trop biau pour s’in servir, pis des cuillers et des fourchettes i n’avot des quantités dins ch’tiroir dé l’ tabe in formica dins l’ cuisine.

J’ voulos l’ donner à m’ mère mais alle é n’a pas voulu ; « garde cha pour pus tard , quand té mont’ras tin ménache ; cha s’ ra toudis cha d’ moins à acater ! ». Eune ménagère pour monter min ménache ! … décidémint, j’y comprenos pas grand cosse. Alors j’ai arfermé l’ boite, et in l’a mis in haut dé l’ garde robe, qu’alle a dû rester là pendant des années, que j’ m’in rappélos minme pus …

Pis un coup, bien pus tard, qu’ j’étos marié, et qu’ j’avos « monté min ménache », in allant vire mes parints, m’ mère alle m’ donné eune boite plein d’ poussière « tient ché à ti ! té t’ rappelles ? ché chu qu’ t’avos gagné au concours la Voix du Nord quand t’étos jeaunne ! jé l’ai artrouvée l’aute jour in faijant du ringemint ! ». Chétot m’ ménagère ; j’ai soufflé un coup d’ sus faire partir él’ poussière, ouvert ch’ l’agrafe dorée et soulevé ch’ couverque ; tout i étot resté à l’ minme plache, et toudis aussi biau. Alors j’ ai arpris m’ boite .

Et j' m'in sus servi d’ chés couverts après min mariache tous les jours ; 40 ans que j' m'in sers matin midi et soir ; minme quand j’ m’in vas in vacances, j’ prinds toudis avec mi eune cuiller eune fourchette et eune pétite cuiller. Ché à mi ; chés mes zaffaires ; personne d’aute i s’in sert. Et tout i’ est cor parelle, pas eune griffure, pas un coup, rien ; chétot quand minme dé l’ qualité ! Chés fourchettes et chés grandes cuillers cha va, i sont cor comme neufs ; ché juste chés pétites cuillers qui zont disparu au fil des ans et i n'in reste pus qu' 2 sur 12 ; j' les lave mi minme tous les jours pour pas risquer d' les perde et j’ m’arlève minme in plein mitan dé l’ nuit pour les compter …. Bétot j’ vas dormir avec !

In pouvot gagner des sacrés cadeaux avec ch’ concours d’ La Voix Du Nord ; jé m’ rappelle qu’eune année, ché des cousins à mi d’ Fouquières qui zavotent gagné, Bernard et Jean Blanquart, ch’ 1er ou 2ième prix, jé n’ sais pus ; in tout cas chétot un sacré lot : eune Caravelle décapotabe ! Jé m’rappelle cor dé l’ photo dins ch’ journal qui zavotent posé à côté. Mais eune auto pour deux, commint qui zallotent él’ partager ? I zallotent pas l’ couper in deux ; alors i l’avotent arvindue pour s’acater chacun eune 4L j’ cros bien …

In s’amusot bien dins ch’temps-là.


 


Contact | ©2005-2021 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |