histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la cocarde du Conseil de Révision
par loumarcel le, 13/12/2005  

Qui se souvient de la cocarde que l’on mettait au revers de sa veste pour bien montrer que l’on était fier d’être Bon pour le Service, c’est à dire que l’on pouvait « être soldat ».
Nous étions des conscrits et nous allions être appelés sous les drapeaux quelques temps plus tard.
L’aptitude au Service Militaire résultait d’une cérémonie « collective » très particulière appelée « Conseil de Révision ».

Le « Conseil de révision » déclarait « aptes » ou non pour le service militaire.

Il faut souligner que « aptitudes militaires et sexuelles » allaient de pair et la crainte de voir la virilité mise en cause, effaçait souvent celle de quitter le foyer familial.

Nous étions pesés, puis nous passions sous la toise. On mesurait notre périmètre thoracique et le médecin major procédait à des examens plus attentifs. Avec ces différentes mesures, assez sommaires il faut bien le dire, il était calculé un indice de « robusticité », lequel était déterminant pour décider de notre aptitude.
Les causes de réforme étaient très diverses (taille, mauvaise vue, surdité, pieds plats etc…)
Une fois cet examen accompli, à la fois contraignant et humiliant pour certains (puisque tout nu), la conscription était l’occasion de faire une fête mémorable durant 2 ou 3 jours, sans compter la popularité auprès des filles.
Parfois nous étions accompagnés d’un musicien, un accordéoniste le plus souvent.

La conscription, dont le « Conseil de Révision » était l’événement majeur, a été longtemps considérée, comme un « rite » concrétisant l’admission des jeunes gens dans le monde des adultes.

Voyez, ci-joint, la cocarde du conscrit


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |