histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  MARCHAND DE VELOS (10/12/2019)
  PHOTOGRAPHE CRENDAL (07/12/2019)
  LearningApps (07/12/2019)
  ANCIENS COMMERCANTS DE BRUAY (04/12/2019)
  El mariache d’Anatole et Pauleine (30/11/2019)
  CH MARQUE D BRUAY (29/11/2019)
  l' arrivée à Merlimont (25/11/2019)
  instrument de musique de notre infance (24/11/2019)
  Merlimont Barcarolle..... (23/11/2019)
  PICHOTIERES (23/11/2019)
  ANNIVERSAIRE (21/11/2019)
  Merlimont les gauffres (21/11/2019)
  pour ceux qui ne vont pas sur facebook (21/11/2019)
  Merlimont c'était un pauv' gars (20/11/2019)
  Merlimont le magasin de souvenir (19/11/2019)
  Merlimont, L Ambiance (18/11/2019)
  Merlimont le Dé d' Argent (17/11/2019)
  LE PATRONAGE (14/11/2019)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «Poilus» (10/11/2019)
  MIN MONONQUE (2ième partie) (09/11/2019)
  Au revoir Jean-Marc (08/11/2019)
  MIN MONONQUE (1ère partie) (06/11/2019)
  tour à la Toussaint (01/11/2019)
  L' TOUSSAINT (30/10/2019)
  faire un bec à Marie (27/10/2019)
  les bios mots d' la langue française .... (27/10/2019)
  RINTRÉE DES CLASSES (25/10/2019)
  d' la viante rouche .... (21/10/2019)
  ch' lapin et m' mère (19/10/2019)
  El dame blanque d'Esquelbeck (19/10/2019)
  BECS DE CORAL ET BENGALIS (16/10/2019)
  ché sms mms i zont bon dos (13/10/2019)
  PICHON ROUCHE ET BITACLÉ (11/10/2019)
  L BRADERIE D BRUAY (08/10/2019)
  devoir sur la braderie la correction (07/10/2019)
  braderie la fin (07/10/2019)
  au milieu de la braderie (07/10/2019)
  déchinte à la braderie (06/10/2019)
  départ à labraderie (06/10/2019)
  j a pinsé à ti Papa (30/09/2019)
  IN VA TUER CH COQ (29/09/2019)
  ché supporters d' footballe (29/09/2019)
  poésie en automne (28/09/2019)
  je coupe ... (28/09/2019)
  Émotion, notalgie, en revisitant les récits (24/09/2019)
  JUER AU FOOT À L' USB (23/09/2019)
  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIÈRE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
le vieux cabaret
par bourdonb le, 11/01/2006  

LE VIEUX CABARET
d'Alexandre Desrousseaux


On n'fra bétôt pus d'différeince,
Intre l'café, l'estaminet;
Eun' cantin', même, à l'appareince,
Peut passer pour un cabaret.
Aussi, j'vas vous r'tracer l'modèle,
D'un vieux cabaret d'no' pays,
Certain, si vous prétez l'orelle,
Qû vous direz comm' mi, mes amis :
V'là, trait pour trait,
L'portrait
Du vieux cabaret
Du vieux cabaret

Et d'abord, veyons l' devanture
Elle est barbouillée au p'tit-blanc.
Mais l' bois'ri', pour mieux fair' figure,
Est peinte à l'huile, in vert brillant.
A l' porte vitrée, à l' ferniête,
(On n'in veyot point d'aut's dins 1' temps),
Vettiez chés rideaux d' cotonnette,
A grands carreaux rouch'-brique et blanc.
V'là, trait pour trait,
L'portrait
Du vieux cabaret
Du vieux cabaret

Introns-y. Veyons l' tapiss'rie
I' vous s'ra permis d'in douter,
Mais ch'est l'ancienn' guerr' d'Italie
Qu'on a prétendu r'présinter.
Ch'est sûr, car malgré qu'on y colle,
A chaque usure, un p'tit tassiau,
On découvre su' l' pont d'Arcole
Bonaparte avec sin drapeau.
V'là, trait pour trait,
L'portrait
Du vieux cabaret
Du vieux cabaret

Mais quittez, des yeux, l' pont d'Arcole,
Au plafond, min dogt vous conduit,
Pour vettier, dins s' petit' guéole,
Un canarien qui s' réjouit.
In acoutant canter cheull' biête,
Surtout n'obliez point l' pus biau
Che p'tit Bacchu', avé s' gross' tiête
Assis grav'mint sur un tonniau.
V'là, trait pour trait,
L'portrait
Du vieux cabaret
Du vieux cabaret

Après cha, j' peux vous l' dir' sans craintes,
Vous pourmir'rez comme mi, mes gins,
Tous chés pots, chés canett's, chés pintes,
Si prop's qu'on vot sin portrait d'dins.
Vous r'marqu'rez, surtout, chés vaclettes
Nuit et jour rimpli's d'un bon fu,
Et, pour débourrer les pipettes,
Che p'tit clo, à l' porte, peindu.
V'là, trait pour trait,
L'portrait
Du vieux cabaret
Du vieux cabaret

Mais l' leumièr' n'est point d' chés pus bielles ?...
A cha, je n' vous dirai qu' deux mots
Vettiez, d'ichi, chés tros candelles,
Brûlant dins des grands cand'lés d' bos.
Vous verrez, sans mett' des leunettes,
Quand eun' candelle a l' nez trop long,
Qu'on fait, d' ses dogts, des émouquettes,
Pour li coper sans pus d' façon.
V'là, trait pour trait,
L'portrait
Du vieux cabaret
Du vieux cabaret

Allez-y dins l' coeur de l' semaine,
Vous n'y verrez qu' des habitués.
On in compte, au puque, eun' douzaine,
In deux sociétés, séparés.
Avé l' mêm' plaisi, l' même ardeur,
Tout du long d' l'ainnée, à l' mêm' plache,
Les six premiers jutt'nt au Mariache,
Et les aute' au Piquet-voleur..
V'là, trait pour trait,
L'portrait
Du vieux cabaret
Du vieux cabaret

Au mitan d'eusse, l' cabar'tière,
Est eun' poule avec ses pouchins.
Connaichant l' fond d' leu caractère,
Ell' les accable d' ses p'tits soins.
Dins l'hiver, ell' cuit des puns-d'-tierre
Et les offre à tout un chacun.
Pa' ch' moyen, comm' cha les altère,
Ell' vind deux pots d' bière au lieu d'un.
V'là, trait pour trait,
L'portrait
Du vieux cabaret
Du vieux cabaret

Ch'est aut' coss', les dimanche' et fiêtes,
Autour de çhés grand's table', assis,
Vous n' verrez, buvant leus canettes,
Qu' des gin' à visach's réjouis.
D'un grand coeur les inteindant rire.
Pa' l' jus d' houblon émoustillés.
Vous n' porrez vous impêcher d' dire
Qu'on trouve l' bonheur à peu d' frais.
V'là, trait pour trait,
L'portrait
Du vieux cabaret
Du vieux cabaret


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |