histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch' lapin et m' mère (19/10/2019)
  El dame blanque d'Esquelbeck (19/10/2019)
  BECS DE CORAL ET BENGALIS (16/10/2019)
  ché sms mms i zont bon dos (13/10/2019)
  PICHON ROUCHE ET BITACLÉ (11/10/2019)
  L BRADERIE D BRUAY (08/10/2019)
  devoir sur la braderie la correction (07/10/2019)
  braderie la fin (07/10/2019)
  au milieu de la braderie (07/10/2019)
  déchinte à la braderie (06/10/2019)
  départ à labraderie (06/10/2019)
  j a pinsé à ti Papa (30/09/2019)
  IN VA TUER CH COQ (29/09/2019)
  ché supporters d' footballe (29/09/2019)
  poésie en automne (28/09/2019)
  je coupe ... (28/09/2019)
  Émotion, notalgie, en revisitant les récits (24/09/2019)
  JUER AU FOOT À L' USB (23/09/2019)
  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIÈRE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  la magie du cinéma 1 (06/07/2019)
  Casino ou Colisée ? (01/07/2019)
  LE PASSÉ (01/07/2019)
  faut l imager t' mason Bernard (30/06/2019)
  L’ FÊTE DES ÉCOLES (23/06/2019)
  les hortensias (23/06/2019)
  l' armontée du catéchisme (15/06/2019)
  le calendrier éphéméride (15/06/2019)
  Biêtises d'éfants partie 3/3 (12/06/2019)
  le budget de maman agenda 1953 (10/06/2019)
  le recopiage des recettes, agenda 1953 (09/06/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la vieille dentellière
par bourdonb le, 19/01/2006  

LA VIEILLE DENTELLIÈRE
SOUVENIRS ET REGRETS

Alexandre Desrousseaux


Mad’lon !' doyenn' des dintellières,
Laut' jour in r’muant ses broq'lets,
Parlot d'ses joie' et d' ses misères,
A pus d' vingt jeune gins rassemblés.
Ell’' récomparot les jours de s'viellesse,
Au pus biau temps des amours de s'jeunesse,
Ell' rappélot ses plaisis,
Ses chagrins, ses sou cis,
Et répététot toudis :
Pour éloingner chéull' vielle his¬toire,
De m' mémoire.
Trottez, trottez mes p’tits broq'lots.
Trottez, trottez !!

« A quinze ans j'étos joliette,
On m' répétot vingt fos par jour
« Mon Dieu, Mad'lon, qu' vous êt's bien faite !
Vous avez tous les traits d' l'amour.
Et quand on vous vot marcher,
J' vous assure
Qu'on n' décess' point d'admirer
Vo' tournure...
Vous êt's comme un postillon,
Qui trottin' tout au long
De l' fichell' d'un dragon... »
Pour éloingner chéull' vielle his¬toire,
De m' mémoire.
Trottez, trottez mes p’tits broq'lots.
Trottez, trottez !!

« Vous avez l' voiss' d'eune alouette.
Quand vous cantez, quand vous parlez,
On crot intinde eun' clarinette
Qui ju' l'air des pus biaux couplets.
Dins vos yeux noir' et brillants
On s' pourmire ;
Vos orell's garni's d' pindants
On admire ;
Et l' moindre d' vos amoureux,
Pour eun' mèch' de vos ch'veux
Donn'rot chin qu'il a d' mieux. »
Pour éloingner chéull' vielle his¬toire,
De m' mémoire.
Trottez, trottez mes p’tits broq'lots.
Trottez, trottez !!

« Ch'étot l' bon temps des dintellières,
On gaingnot d' l'argin' à ruffler,
Aussi, j' n'avos point des berlières,
Comme à ch't heur', pour mi m'habiller.
J'avos des grands farbalas
Les dimanches ;
Des biaux p'tits lis'rets lilas
Sus mes manches ;
Des faveur' à mes sorlets,
Cocarde' à mes bonnets,
Des bas d' soie à mes pieds. »
Pour éloingner chéull' vielle his¬toire,
De m' mémoire.
Trottez, trottez mes p’tits broq'lots.
Trottez, trottez !!

« A vingt ans j' m'ai mi' in ménache
Avec un homm' biau comme un coeur.
Aussi j' peux dir' que no' mariache
A mis tout l' canton in ameur.
Nous avons fait nos quinze tours
In caroche,
Et pindant pu d' huit grands jours,
In bamboche,
Dins Lille et dins les fourbous.
On n' rincontrot pus qu' nous
Marchant bras d'sus bras d'zous. »
Pour éloingner chéull' vielle his¬toire,
De m' mémoire.
Trottez, trottez mes p’tits broq'lots.
Trottez, trottez !!

« Mais par malheur, j'ai resté veufe
Avec tros infants su' mes bras.
Mon Dieu ! mon Dieu ! queull' triste épreufe !
Pus d' plaisi, gramint d'imbarras
Min vieux garchon, d'puis longtemps,
fait l' penoule ;
M' fill', qui n'a point vingt-chinq ans,
Est eun' droule ;
Hélas ! et l'aut' garchon qu' j'ai,
Volant faire un congé,
D'hier est ingagé. »
Pour éloingner chéull' vielle his¬toire,
De m' mémoire.
Trottez, trottez mes p’tits broq'lots.
Trottez, trottez !!

« Me v'là donc vielle et presque infirme,
N' gaingnant pus d' quoi mainger du pain.
Heureus'mint, l' pauverieu m'affirme
Qu'on ma'ttind au Bleu-Tot dès d'main.
Quand j'arai là mes habits
D' cotonnette,
On rira bien d'mi, si j' dis
Qu' jeun' fillette,
Pour mieux fair' mes imbarras,
J' portos des farbalas
Et d's écourcheux d' taif'tas. »
Pour éloingner chéull' vielle his¬toire,
De m' mémoire.
Trottez, trottez mes p’tits broq'lots.
Trottez, trottez !!


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |