histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la production au siège 6 de Bruay
par minloute le, 10/04/2005  

Lors de son ére de gloire, le siège 6, qui sera fermé en 1979, assurait une production journalière nette de 5.5 tonnes.
Le puits 6 ter qui remonte le charbon est un des plus gros puits d'extraction du bassin.
Le charbon est remonté au jour par 2 skips d'une capacité chacune de 12 m3
dont l'une se charge lorsque l'une se décharge.
Rien à voir avec les berlines de 800 kg que l'on employait auparavant, on utilise alors à la recette du fond des berlines de 3000 litres arrivant par train.
Elles sont dételées et poussées vers le poste de culbutage par un ravanceur electrique, puis sont introduites pneumatiquement une à une dans un culbuteur rotatif qui déverse leur charbon dans 2 trémies.
Chacune correspondant à un skip peut contenir 4 berlines, mais est remplie au cours de 8 culbutes; le contenu d'une berline se déverse par moitié dans chaque trémie, l'une d elle étant à moitié pleine lorsque l'autre est vide.

Au cours de la descente, le charbon est retenu par une palette antibris qui évite une chute brutale et la dégradation du charbon.
A l'arrivée de la recette du fond d'un skip vide, la trappe de la trémie qui lui fait face s'ouvre , et en moins de 10 secondes, laisse s'écouler la charge dans le skip dés lors prêt à être remonté.
Pendant ce temps le skip plein est arrivé à la recette du jour, la trappe qui se trouve à sa base s'ouvre mécaniquement dès qu'est atteint le niveau convenable et le contenu se déverse sur un court transporteur à écailles métalliques à faible vitesse
A l'extrémité de celui ci, les produits sont repris par un convoyeur à bande caoutchoutée de 1.20 m de largeur qui les monte en tête du criblage lavoir.

La cadence entre le fond et le jour est de 50 voyages à l'heure.

Aprés la seconde guerre mondiale, la course à la production a amené une grande automatisation des tâches, on avait besoin de moins de mineurs.

La rentabilité, la concurrence étrangére ou la concurrence d'autres énergies ont stoppé l'activité minière du Nord Pas de Calais sans oublier les bassins de Lorraine.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |