histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
La télévision en 1951
par Ch'Zio le, 08/03/2006  

Les émissions étaient uniquement locales, produites dans un petit studio situé au sommet du beffroi de l'hôtel de ville de Lille, à proximité immédiate de l'émetteur et de l'antenne.

Il y avait très peu de séquences filmées dans le journal télévisé, surtout illustré par des photos fixes. Dans ce petit studio étaient produites des émissions de variétés et de chansons dont les animateurs étaient Thérèse Leduc et Jacques Navadic. Il y avait aussi des émissions de Line Dariel et Simons et des dramatiques. A noter que toutes ces émissions étaient diffusées en direct, l'émetteur de Lille ne disposant pas de magnétoscopes, qui n'existaient pas encore. L'essentiel des émissions était du télécinéma, avec pratiquement un film chaque soir.

La fin de l'année a vu l'installation d'une immense antenne parabolique au sommet du beffroi, qui assura une liaison hertzienne avec l'unique chaîne nationale émise depuis la Tour Eiffel, par l'intermédiaire d'antennes relais situées à Sailly Saillisel, point culminant de la Somme situé sur la trajectoire Paris-Lille.

Mais le véritable démarrage de la télévision fut la retransmission directe du couronnement de la Reine Elisabeth, en juin 1953. Le souvenir le plus marquant que j'en ai conservé est l'utilisation, à ma connaissance pour la première fois, d'un objectif zoom à l'intérieur de la Cathédrale de Westminster, qui permit de passer progressivement d'une vue d'ensemble à un gros plan du couple royal.

par Marie-Claire le, 08/03/2006

J'en profite pour mettre un lien vers l'article qui parle de Bruay et de l'essor de la télévision à la même époque grâce à Monsieur Paul Chalmin


Bruay et l'essor de la télévision


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |