histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l'vie d'artiste
par klavzer jean marie le, 19/03/2006  

L’vie d’artiste

Pa i étot artiste, ma disot, pou l’faire amarvöer romanichel, ale avot pas querre cha à causse t’chés répétitions et déplachemints, sins oublier ch’banquet de ste Cécile, forchémint m’pa i chucho pas de l’glache pour unne fos.
Ouais, i étot musicien, un tiot musicien, i savot pas lire unne partition, mais i avot l’rythme dins l’sang. Du coup ché li qui juot de l’grosse caisse à la Renaissance Lensoise, unne société d’accordéoneux.
Un biau jour i print s’voix d’raflatteux pour annoncher à ma qu’i avot unne sortie l’diminche suivant, unne « prestation à Malo », parlant pointu, croyant qu’cha amadourot s’moitié. Pinsses tu, ale y répond, su un ton peu amiteux « Eje cros qu’un annonce del pleufe ».
Les v’la à Malo, avec unne caleur du diape et des gaziaux comme du bo. Tout l’jour is ont jué morciau su morciau, boum, boum et ch’tin bo unne, boum!boum et ch’tin r’bo unne aute. Fallot les vir vider chés verres et chés flacons, si bien qu’à la fin i étotte si ronds que l’chauffeur du bus i n’a r’mis pu d’un dins ch’car.
Arv’nus à Lens, avec bien du mau is déchintte et is arprinte leus instrumints, m’pa i n’artrouvot pu s’grosse caisse, ale étot restée à Malo…….Les footbaleux d’l’USOL il l’ont ramenée l’diminche suivant.
Pa i oubliot s’caisse, m’femme ché les sous qu’ej prête, min garchon ses sorlets au vestiaire, mes tiots rogins ed dire merçi d’timps in timps et mi j’oublie s’que veux bien…i a pas à dire à m’mason, l’mémoire ché unne espécialité.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |