histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l'chique à chouchou
par klavzer jean marie le, 21/03/2006  

L’chique à chouchou
L’grand Fernand, qu’in appelot chouchou l’chiqueux, i passot pas inaperchu dins l’rue. Chaque fos qui pouvot i s’ténot d’vant s’porte, ajouqué su s’pierre à miler si i avot pas un homme in vue. Pourquoi justemint un homme? Tout simplemint pace que dins l’rue, chouchou i avot pus d’chance de trouver un homme avec du toubake dins s’poche qu’unne femme.
Gare a ch’ti qui tirot su un tiot mégot. Aussi sec chouchou i débitot sin spitche « commint qui va ch’t’homme »? Ch’étot r’parti su l’timps, su chés gardins in r’tard (i faisot pas l’sien), i bavot surtout su l’voisinache.
A forche l’aute i jetot sin mégot et i finichot par tirer sin paquet d’gris de s’poche… Ch’Fernand i lachot sin plus biau couplet « Ben brin alors! M’chique ale a pu d’gôut et i a pu qu’des buques  dins min paquet » Et tout cha avec un air d’avoir perdu s’quinzaine, i fallot vir cha mes gins.
A forche, ech coulomb, unne fos su deux, i tindot sin paquet, chouchou i plongeot ses dogts n’dins, artirant d’quoi chiquer tout un poste, pou infourner cha dins s’bouque. Tout in armerciant i invoïot un jus d’chique à brisier chés pavés cha guilot su sin menton. Du reste, un jour min grand père i m’a dit « te vos min fiu ch’pavé findu d’un ch’rucheau, ché chouchou qui l’a brisier comme cha, un jour qu’i avot pris trop d’touback », mi nikdoule ej l’ai cru.
Chouchou i a ravalé ch’chique ed’pis longtimps, ch’rucheau à’ch’t’heure ché du chimint, mais quand ej passe d’vint s’maison, j’attin unne voix qui dit « Brin, m’chique ale a pu d’goût ».


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |